Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 12/09/2017

Les ventes France de PSA moins dépendantes du Diesel que ce que l’on imagine

Alors que l’image de spécialiste du Diesel lui colle à la peau, le groupe PSA est aujourd’hui nettement moins dépendant de cette motorisation que bien de ses concurrents et notamment Renault.

Même si le groupe PSA conserve une forte image de spécialiste du Diesel, le constructeur a su s’adapter rapidement au déclin de ce type de motorisation comme en témoigne la répartition de ses ventes en France. 
Ainsi, sur les 8 premiers mois de cette année, la part des ventes de véhicules Diesel du groupe PSA (nous ne prenons en compte ici que les véhicules particuliers) a été de 46% (avec 182 000 unités sur un total de 396 000). En proportion, c’est donc "mieux" que la moyenne du marché français qui est à un peu plus de 47% (47,42% exactement). C’est surtout beaucoup mieux que Renault (Dacia compris) qui fait encore 51% de ses ventes avec des véhicules Diesel (à noter que l’électrique avec la Zoé représente 3,1% des volumes du groupe Renault en France).
S’ils partent de positions différentes, en revanche, la part du Diesel dans leurs ventes baisse dans des proportions importantes depuis le début de l’année, avec là encore un avantage à PSA où elle perd 5 points en 1 an (le Diesel était à 51% de ses ventes en 2016, chiffres à fin août), ce qui est considérable.
Le rééquilibrage est moins avancé chez Renault, et il est aussi plus lent avec un recul de 4,5 points (passé de 55,7% fin août 2016 à 51,2% fin août 2017).
Dans le détail, au sein du groupe PSA, les proportions ne sont pas les mêmes pour toutes les marques : Peugeot garde une part de Diesel plus élevée avec 47,9% à fin août tandis que Citroën est à 42,9% seulement. DS est encore plus bas avec 41,4% de ventes en Diesel.
Le succès des SUV Peugeot est une des explications de cette différence. Et ce succès devrait ralentir sur la fin de l’année le recul des ventes de Diesel chez Peugeot. Ainsi, à fin août la part des motorisations Diesel dans les ventes du 3008 est de 64% et sur le seul mois d’août 75% des immatriculations du 3008 sont des motorisations Diesel. Le lancement du 5008 va agir dans le même sens et devrait freiner le recul des motorisations Diesel. Une situation qui s’explique aussi par le succès de ces véhicules auprès des entreprises, qui continuent de privilégier les moteurs Diesel.
L’écart au sein du groupe Renault est également très important avec une marque Dacia dont à peine 43% des ventes sont en motorisation Diesel (en raison notamment de la prédominance des particuliers dans sa clientèle), alors que la marque Renault est à plus de 53% (sur les chiffres à fin août).
La marque Renault reste ainsi nettement plus dépendante des motorisations Diesel que ne l’est Peugeot et cela se joue sur leur principale vente avec une Clio dont encore 51% des ventes se font en Diesel, alors que c’est moins de 33% pour la 208.
Florence Lagarde et Farida Sacha

Récapitulatif des immatriculations VP neufs par énergie en France août 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Diesel par marque en France août 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Essence par marque en France août 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Electrique par marque en France août 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs GPL par marque en France août 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Hybride non Rechargeable par marque en France août 2017 Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Hybride Rechargeable par marque en France août 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Hydrogène par marque en France août 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs Superéthanol par marque en France août 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Immatriculations VP neufs DIVERS, dont GNV par marque en France août 2017 - Source : DATANEO (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Les hit-parades VP neufs pour chaque catégorie d'énergie août et au cumul 8 mois 2017 sont disponibles pour les adhérents du Club Autoactu.com dans notre base de données.

Partagez cet article :

Réactions

Moins dépendante, beaucoup mieux, ... Quel est le problème ?
Didier RECORD, Le mardi 12 septembre 2017

et par rapport aux marques étrangères?
Vincent , Le mardi 12 septembre 2017

Je ne pense pas que l'on doive parler de "dépendance".
Ce mot est d'ailleurs utilisé à toutes les sauces par les commentateurs avisés :
dépendant du marché national, dépendant du marché chinois, dépendant du Diesel, dépendant du marché russe, dépendant des BRIC's, etc.
Le seul danger chez un constructeur, c'est de dépendre du succès d'une seule voiture. VW a eu beaucoup de mal à remplacer la Cox, il dépend encore très fort de la Golf mais moins que du temps de la Cox, Porsche a été au bord de la faillite en ne sachant pas remplacer la 911, Fiat est dépendant de la 500, Chrysler a trop longtemps vécu sur son Voyager, Austin-Morris n'a pas survécu à l'après Mini, etc.
C'est ça la réelle dépendance !
Bruno HAAS, Le mardi 12 septembre 2017

Dépendu, dépendant, détendant, faites votre meilleur choix... ;-)
clerion, Le mardi 12 septembre 2017

Je me gauss devant cette loi anormale du marché... ;-)
clerion, Le mardi 12 septembre 2017

A propos de dépendance Monsieur C.Tavares vient de déclarer dans une interview (cherchez !) qu'il laissera les gens de chez Opel "s'amuser" avec les véhicules électriques à condition que ce soit rentable!
C'est judicieux du point de vue comptable...mais de l'aveuglement comme stratégie industrielle et c'est vraiment lamentable.
Pire il sait pertinemment qu'il va falloir passer par la technologie intermédiaire du véhicule hybride rechargeable, car les administration dans beaucoup de pays vont exiger (et contraindre) très bientôt les voiture à rouler en électrique dans les grands centre ville de beaucoup de capitales.
Seuls les hybrides rechargeables peuvent dès aujourd'hui concilier les grands parcours routiers et rouler en ville en mode VE.
L'organisme allemand la DAC vient de faire tester quatre ou cinq voitures dites écolo et conclu que la seule véritablement écolo est la Prius rechargeable.
Chez les constructeurs qui travaillent d’arrache-pied pour sortir un PHEV ils mettent PSA dans la liste des concurrent super inoffensifs et qui joue de la corde raide et les fins de mois difficiles dans un avenir proche.
PSA a toujours bridé les élans de Citroën et fera la même chose avec Opel.
Aux dernières nouvelles même la Chine veut en finir avec les véhicules essence mais en 2040.
Des guignols de PDG qui n'ont aucune vision de l'avenir et qui trainent lamentablement des pieds nous en verrons encore beaucoup.


Jo Duchene, Le mardi 12 septembre 2017

Trainer les pieds ?
Psst l'anagramme de "Tavares" c'est "savater"...
;0)
Lucos, Le mardi 12 septembre 2017

Je connais l'ADAC mais pas la DAC en Allemagne
Merci de ne pas interpréter les propos de Tavares surtout si c'est pour faire dans la dérive habituelle, les constructeurs européens sont des c.ns
Vincent , Le mardi 12 septembre 2017

Bien sur que c'est l'ADAC
Désolé M.Vincent c'est un constat ou alors c'est plus tordu que çà, M.Tavares dit une chose et pense une autre.
L'Image justement que donnent les constructeurs européens est assez délirante et surtout les propos que leurs directeurs sortent à la cantonade sont hallucinantes: La surenchère dépasse le ridicule.
On peut lire que tel groupe automobile en allemagne va sortir entre 2020/25 des VE par dizaines (de 18 à 35 nouveaux modèles) toute en investissant des dizaines de milliards d'euros.
Vous êtes surement assez naïf Monsieur Vincent pour croire ça ?
Nous sommes fin 2017 et 2020 c'est assez de temps bien sûr pour sortir dans les concessions toutes ces dizaines de nouveaux véhicules!
Ce beau scénario c'est vrai ne risque pas d'arriver à Monsieur Tavares.
Ce qui est incroyable c'est que je soit le seul à relever de tels incongruités de la part de vos constructeurs automobiles européens et vos PDG chéris !
Lamentable.
Jo Duchene, Le mardi 12 septembre 2017



articles connexes

La 2e édition des Organigrammes des Constructeurs Automobiles est parue
Citroën entame une campagne promotionnelle sur C3



Copyright © 7821 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017