Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 14/06/2018

Certificare, l'anti fraude au compteur kilométrique

Bruno Nedelec présentait Certificare à la conférence VO d'Autoactu.com du 13 juin 2018. Le créateur de ce qui pourrait devenir l'équivalent français du Car-Pass belge, soit un certificat attestant de la véracité du kilométrage d'un VO répondait aux questions de Florence Lagarde.

"Environ 5 à 12% des véhicules d’occasion vendus à l’intérieur des États membres, et 30 à 50% de ceux qui sont vendus vers un autre pays de l’UE ont fait l’objet d’une manipulation", déclarait Ismail Ertug, lors du vote de la résolution d'initiative législative du Parlement européen le 31 mai dernier. Ainsi, le potentiel de VO dont les compteurs kilométriques ont été trafiqués en France serait de 600 000 unités. "C'est de plus en plus simple", déplore le créateur de Certificare. "Avec un boîtier à 200 euros qu'on branchera sur la prise OBD-II et l'un des nombreux tutoriels vidéo en ligne, on change le kilométrage d'une voiture en deux minutes". Or, rappelle Bruno Nedelec, "il s'agit d'un des deux principaux critères de cotation d'une voiture d'occasion".

La solution Certificare consiste en la collecte de toutes les données dans une base unique, données qui permettront de compléter, si besoin, le carnet d'entretien d'un véhicule. Ces données de kilométrages sont authentifiées et réunies sur un rapport, consultable en ligne et imprimé, sur un support sécurisé.
 
Pour le moment, l'entrepreneur breton (qui a fait ses classes chez Renault) reconnaît qu'il subsiste des informations manquantes pour les véhicules déjà intégrés à la base de données. Mais plusieurs signaux lui donnent l'espoir que la législation pourrait rapidement se transformer en sa faveur, la question de la fraude technique apparaissant dans plusieurs rapports officiels : directive 2014/45 sur le contrôle technique, rapport Batho sur la nouvelle offre automobile…

Avec Certificare, Bruno Nedelec estime qu'il propose une réponse pour fiabiliser les reprises des professionnels du VO et redonne également confiance aux clients finaux. Autre secteur concerné par ce certificat de kilométrage : les véhicules hors d'usage. "Comment expliquer que le gisement français de VHU soit de 1,8 million de véhicules alors qu'un million d'entre eux sont comptabilisés annuellement dans les centres ?", s'étonne B. Nedelec.
 
La version actuelle de Certificare n'est pas définitive, mais elle permet de négocier des partenariats stratégiques qui devraient déboucher sur un lancement officiel d'ici la fin de l'année 2018. Pour se débarrasser des "truands" qu'un peu plus tôt Yves Rousselle, secrétaire général de VPAutos, avait fustigé, souhaitons à la start-up Certificare de dépasser le stade de minimum viable product.
Ali Hammami

Partagez cet article :

Réactions

L'historique des km existe déjà dans les fichiers CRM des constructeurs.
;0)
Lucos, Le jeudi 14 juin 2018

Dommage que le modèle économique ne se limite à la clientèle des professionnels mais je crois comprendre que la commercialisation exige plus de ressources pour celle des particuliers …
En tous cas, dans le principe une vraie bonne idée
Sous l'effet conjugué de l'apparition des compteurs numériques et la "paneuropéennisation" du négoce de VO, le "pendulage de compteurs" a connu une belle embellie … D'autant que le mobilier des véhicules vieillit mieux qu'autrefois et qu'avec une belle "préparation" déceler la supercherie est loin d'être évident voire impossible concernant l'étendu de l'abaissement du kilométrage …

Donc l'entreprise de Monsieur NEDELEC (encore un breton !) devrait être promis à un beau développement si tant est qu'il soit relativement seul à proposer une solution….
Ce type de contrôle de conformité du kilométrage était déjà disponible à l'intérieur du réseau d'une marque donnée mais là l'intérêt de la remontée des données est qu'elle est multimarques et multi réseaux semble-t-il (?)
Assainir le marché VO de cette gangrène qu'est le trafic de compteurs kilométriques est une véritable nécessité …!
ADEAIRIX , Le jeudi 14 juin 2018

@ Mr Adeairix, merci pour vos encouragements. Des solutions seront proposées pour le C to C en accord avec le cadre juridique.

@Mr Lucos, les CRM constructeurs contiennent principalement des datas propres aux véhicules de leur marque. Quid des passages atelier hors réseau de marque ?
Bruno Nédélec (Certificare) , Le jeudi 14 juin 2018

faut jamais aller hors réseaux..
;0)
Plus sérieusement et désolé pour votre business mais la meilleure solution actuelle pour limiter la fraude au km est de confier cette tâche en automatique aux contrôles techniques qui bloqueront tout véhicule en km négatif.
C'est si simple.
Lucos, Le jeudi 14 juin 2018

Evidemment les contrôles techniques et l'OTC font partie de l'écosystème.

Il y a plein de raisons pour expliquer que le sujet n'est pas si simple à traiter :
Un exemple : celui des véhicules de moins 4 ans qui n'ont jamais passé de contrôle périodique.

On devrait se rencontrer pour échanger Mr Lucos !
Bruno Nédélec (Certificare) , Le jeudi 14 juin 2018

Merci bien pour la proposition mais cela ne sera pas nécessaire.
De toutes façon big Brother va bientôt nous mesurer tout ça en live à partir des belles cartes SIM qu'on nous impose dans nos voitures maintenant...
.à)
Lucos, Le jeudi 14 juin 2018



La question des valeurs résiduelles des véhicules Diesel : que nous apprend le cas anglais ?
Deux ventes aux enchères de voitures de collection ce weekend à Fontainebleau



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017