Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 11/07/2018

Daimler et Bosch embarquent Nvidia dans le véhicule totalement autonome

Les Docteurs Uwe Keller et Michael Fausten, respectivement directeurs de la conduite autonome de Daimler AG et de la fondation Robert Bosch, ont fait une série d'annonces concernant le développement du véhicule autonome en zone urbaine, à commencer par un partenariat stratégique avec l'américain Nvidia, lors d'une conférence de presse téléphonique ce mardi 10 juillet 2018.

Avec le concours de la plateforme d'intelligence artificielle Pegasus du géant informatique Nvidia, Bosch et Daimler comptent améliorer les algorithmes développés pour une conduite sans conducteur "en toute sécurité et fiable". Selon le Dr Fausten, la capacité de calculs offerte par la plateforme Nvidia atteint plusieurs centaines de trillions d'opérations par seconde, soit l'équivalent de "plusieurs Mercedes-Benz Classe S dernière génération". Les nouvelles unités de contrôle électroniques (ECU en anglais) ainsi élaborées bénéficieront du refroidissement liquide des packs de batteries, les véhicules étant évidemment électriques. Les ECU leur offriraient une autonomie de conduite de niveau 4 et 5 (classement SAE), grâce à des systèmes "polyvalents, redondants et à sûreté intégrée (*), disponibles à la production dès la prochaine décade", selon le Dr Keller.

Les deux maîtres à penser allemands du véhicule autonome ont par ailleurs indiqué qu'une métropole californienne avait été choisie pour accueillir dans ses rues les premiers véhicules autonomes dotés de la plateforme Pegasus. Ils ont précisé qu'une ville de la baie de San Francisco accueillera en particulier un service de navettes autonomes, constitué de robot-taxis de deux places. Ces derniers seront intégrés à des services de mobilité tels que les applications Car2Go, MyTaxi et Moovel. Les données ainsi collectées permettront d'élaborer différents scenarii d'intégration aux réseaux urbains de transport multi-modal. Ce choix californien peut s'expliquer par le fait que Bosch et Daimler coopèrent déjà dans la Silicon Valley, à Sunnyvale.

Outre le partenariat stratégique avec Nvidia, Uwe Keller a rendu publique une information majeure liée au marché chinois : Daimler serait depuis la semaine dernière le premier constructeur mondial à obtenir l'autorisation de tester des véhicules autonomes à Pékin. Le représentant du leader du premium mondial n'a pour autant pas précisé la stratégie de Mercedes en matière de véhicule autonome pour l'empire du Milieu, où le potentiel de flottes autonomes en autopartage est déjà testé par Baidu et Didi Chuxing. Coïncidence ou pas, ce dernier vient tout juste d'annoncer un partenariat avec Continental dans le développement de voitures électriques et connectées dédiées à l'activité VTC.

Bosch et Daimler sont conjointement engagés depuis plus de 30 ans dans les recherches sur le véhicule autonome, notamment à travers le programme Promotheus. Cette initiative de recherche fut lancée en octobre 1986 et est la première démarche d'envergure européenne pour des recherches visant à améliorer la circulation routière, tant aux niveaux des infrastructures que des véhicules (aides à la conduite, navigation, capteurs, télématique embarquée…). Plus récemment, leur collaboration dans ce domaine s'était traduite par un système de voiturier automatique (Automated Valet Parking), déployé depuis le début de l'année dans le parking du musée Mercedes-Benz, à Stuttgart.
Ali Hammami

(*) : fail-operational

 

Partagez cet article :

Réactions

Ali Hammani est génial il me fait voir la vie future improbable en rose...avec beaucoup d’éléphants roses dedans qui se culbutent et cassent beaucoup de vaisselle dans leur magasin de jouets en Chine.
Xi Ping veut voir comment tout ça (ne) marche (pas) et le premier petit train s'appelle Mercedes et il va lui piquer ses idées de nul qui bricole.
Malheureusement Airbus fait déjà des taxi-robot et qu'eux volent dans les airs et sauf à leur tirer dessus comme aux pigeons, les carrosses miraculeux et autonomes de Mercedes auront des MadMax qui les attendront au coin de la rue pour faire un carton.
Ne me dites pas cher rédacteur que vous croyez a toutes les histoires que vous racontez ou c'est du deuxième degré?
Si c'est le cas je suis admiratif.
Mercedes est juste bon a faire des caisses noires avec des mafiosos dedans et des VTC devant des boites de nuit...ou devant chez Poutine et les princes africains.
Trump ne peut pas supporter qu'ils encombrent New York..et voilà comme je reconnais Trump dans des histoires de territoires mafieux.
Par contre je suis allé me balader dans le Montana et dans l'Oregon et pas une Mercedes à l'horizon !
Les ricains pouffent de rire quand ils voient la taille riquiqui d'une classe C. Comment peut-on rentre la mère et la belle-mère la dedans?
Pas assez chère mon fils qui disait l'autre...
Allons Carlos arrête les vieilles pubs pourries !!
Je dis n'importe quoi, mais c'est basé sur du n'importe quoi...juste du fric de cramé pour avoir de la pub gratuite et pas chère à la fin.
C'est vieux comme le monde. Du pain et du cirque. Prenez du recul..
Jo Duchene, Le mercredi 11 juillet 2018



Alcopa cède à PGA les 40% qu’il détient dans le groupe Bernard
PSA, Ford et BMW compatibles pour la communication entre véhicules



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017