Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 13/09/2018

En France, les homologations WLTP du groupe VW devraient être finalisées en novembre

Différents selon les pays de production, les délais d’homologation sont particulièrement longs sur les véhicules de la gamme Volkswagen alors qu’ils ont été plus courts pour Seat et Skoda. Pour Audi, l’entrée en vigueur de l’homologation WLTP est simultanée avec le renouvellement de deux modèles majeurs, A1 et Q3.

Bien que prévue, l’entrée en vigueur du protocole WLTP, qui a obligé les constructeurs à réhomologuer l’intégralité de leur gamme, a provoqué une sérieuse augmentation de la charge de travail au niveau des organismes homologateurs. Le groupe Volkswagen a été l’un des constructeurs les plus impactés par ces perturbations. Et ce ne serait pas uniquement par manque d’anticipation. "Plus la gamme d’un constructeur est large, plus le nombre de moteurs est important, plus c’est long. Le groupe Volkswagen a la plus grande diversité de l’industrie automobile et cela prend plus de temps", nous a dit Thierry Lespiaucq, président du groupe Volkswagen en France. 

Embouteillage au KBA
Les véhicules du groupe étant homologués dans les pays de production, la procédure a été plus rapide pour Seat (Espagne) et Skoda (République Tchèque). "Pour Seat et Skoda, la très large majorité des modèles est homologuée", nous a dit Thierry Lespiaucq. De fait, les immatriculations de Seat et Skoda ont connu une forte poussée sur le mois d’août (respectivement +118% et +55%) mais elles s’inscrivent dans une tendance de hausse de leur part de marché en lien avec l’élargissement de leur gamme (à fin août Seat est à +28,8% et Skoda à +25,7%).
Pour VW et Audi, l'Allemagne étant un grand producteur, le KBA s'est retrouvé encombré. En plus, chez Audi, l’arrivée du WLTP est concomitante avec le renouvellement de deux modèles majeurs : l’A1 et le Q3. "L’homologation WLTP sera faite sur les nouveaux modèles. Nous avons arrêté la production des précédents cet été et constitué des stocks en NEDC", explique Thierry Lespiaucq.
Pour la marque Volkswagen, les homologations ont été réalisées en privilégiant les véhicules les plus vendus (Polo) et les nouveautés (Touareg). "Nous sommes dans les dernières séquences d’homologation. Les homologations avancent bien, nous en avons de nouvelles tous les jours. D’ici le 15 octobre, nous aurons quasiment tout sauf certaines versions de niche", assure Thierry Lespiaucq. "Les dernières variantes devraient être homologuées dans la deuxième quinzaine de novembre. Plus on avance, moins ce sont des véhicules demandés". A ce jour, entre 50% et 80% des versions sont homologuées selon les modèles

Suppression des moteurs les moins demandés ou les moins efficaces
L’arrivée de cette nouvelle norme a aussi été l’occasion de rationaliser les combinaisons moteur/boite en supprimant les plus marginales en termes de vente et celles qui avaient des performances CO2 qui étaient pénalisantes. Elles seront remplacées par des versions similaires : certaines motorisations continueront d’être disponibles avec une boîte de vitesse à double embrayage DSG alors que la version manuelle sera arrêtée. Ce sera le cas du Tiguan par exemple : le 2.0 TDI 150 ch avec 4 roues motrices 4motion disponible en homologation NEDC avec boîte manuelle ou boîte DSG. "Compte tenu de la demande des clients, seule la version avec boîte DSG sera disponible dans le futur. Les versions sans système 4 roues motrices dans cette catégorie de puissance continueront d’être disponibles avec boîte manuelle ou DSG", nous a précisé le constructeur.
Pour la Golf, entre les deux versions actuelles 1.4 125 ch et 1.5 TSI 130 ch, il n’y aura plus que la nouvelle 1.5 TSI parce qu’elle offre un meilleur coefficient de frottement, délivre 5 ch de plus en termes de puissance, avec des émissions de CO2 réduite de l’ordre de 10 g grâce à l’Active cylinder technology (ACT).
Autre exemple, la Up! : compte tenu de la demande des clients, seule la version avec boîte manuelle et start/stop sera disponible dans le futur avec le moteur essence en entrée de gamme 1.0 MPI 60 ch.

Un quota de 10% par marque
Comment le groupe VW a-t-il géré le quota de 10% de véhicules homologués NEDC qui pourront être vendus jusqu'au 31 août 2019 ? "Nous aurions pu consolider les volumes au niveau du groupe, mais nous ne l’avons pas fait. Chaque marque aura 10% de ses ventes de l’année précédente. Nous avons fait nos plans d’approvisionnement comme d’habitude sauf pour l’A1 pour laquelle nous avons des stocks en prévision de son run-out. Nous sommes même un peu en dessous de ce quota de 10%", nous a dit Thierry Lespiaucq.
L’attente liée à ces délais d’homologation WLTP ne serait pas trop gênante, estime le dirigeant. "Nous sommes une marque qui a l’habitude de gérer un portefeuille de commandes important", dit-il. Sur les versions très demandées, comme le Q2 essence 150 ch ou le T-Roc essence 150 ch, les délais sont tout de même de 6 à 8 mois.
En France, les délais sont encore allongés par la procédure d’entrée dans le SIV. "Entre l’homologation européenne et l’entrée dans le SIV, il faut encore 4 à 5 semaines avant de pouvoir immatriculer les véhicules", déplore Thierry Lespiaucq.
Ces délais seront-ils pris en compte pour évaluer les objectifs des concessionnaires ? "Nous avons toujours tenu compte des impondérables", nous a dit le dirigeant qui souligne que "pour le réseau, l’année 2018 sera de toute façon supérieure à 2017". A fin août, les immatriculations de Volkswagen sont en hausse (+8,2%) tandis que celles d'Audi sont en baisse (-7,8%), Seat et Skoda étant, comme dit plus haut, en forte croissance.

Des valeurs NEDC corrélées légèrement en hausse
Si certains véhicules ne peuvent être commercialisés car en attente d’homologation, le groupe les fabrique quand même. "Les voitures sont stockées près des lieux de production et ne seront facturées aux importateurs que lorsqu’elles seront homologuées", nous a précisé Thierry Lespiaucq.
En attendant que les valeurs d’homologation WLTP et donc leurs équivalents en NEDC corrélées (qui servent désormais de base à la fiscalité assise sur le CO2) soient connues, les marques Volkswagen et Audi protègent le malus des clients. "Les valeurs NEDC corrélées sont très proches des anciennes valeurs et les variations sont très légères", nous a dit Thierry Lespiaucq. Elles seraient, nous a-t-il dit, très inférieures à l’estimation de hausse de 6% annoncée par Jato.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Ça sent le carton pour le dernier trimestre
alain boise, Le jeudi 13 septembre 2018

Le carton ?
;0)
Lucos, Le jeudi 13 septembre 2018

Nan pas le jaune,les immats bien sur ça va livrer à bloc....bientôt avec la contournante de Strasbourg ça ira plus vite pour livrer...si José et Karima ne se couchent pas devant les porte dix
alain boise, Le jeudi 13 septembre 2018

Ca sent surtout le pipeau du président France qui sait qu'il est à la bourre vs tout le monde, qu'il perd plus de motorisations que la concurrence et qui espère que les clients seront bien patients. Et il a de la chance que les français oublient vite les scandales.
Jerome Lavergne, Le jeudi 13 septembre 2018

Rdv le 2 janvier M Lavergne,c'est à la fin du bal que l'on payé les musiciens
alain boise, Le jeudi 13 septembre 2018

Meuh ne vous inquiétez pas comme cela pour les constructeurs..
Si je vous dis que certains savent très bien ce qu'il font et que tout ceci est voulu !
Ne serait-ce que pour forcer la vente des vieilleries NEDC en dérogation par exemple ou désengorger les concessions des modèles qu'on leur a fourgué à immatriculer avant le 1/9 car hors dérogation...
Rilax...
;0)
Lucos, Le jeudi 13 septembre 2018

Il n'a pas tort le Lucos...et puis Toy toy va plus loin...ils bouffent du WLTP depuis longtemps au petit déj et les cancres sont encore à roupiller.
Quel délai de livraison chez eux, et on dirait même pour presque n'importe quelle caisse !!
Eh dire qu'il est quasi impossible pour un privé d'acheter leurs actions...mais ils restent celles des concessionnaires d'autoroutes, du pétrole et de l'armement !
Tiens une nouvelle pour Alain, un gros malin a monté une usine à un milliard d'euros (et il est tout seul) pour traiter la merde des EPR...mazette quel avenir radieux, vite mets ton pognon dedans Alain !
Comment j'aimerais aller à Vladivostok, voire le feux d'artifice naval Russo-chinois. Une bonne petite démonstration en grand risque de nous tomber sur le coin du nez en Syrie.
Jo Duchene, Le jeudi 13 septembre 2018

@J LAVERGNE, Scandale? A quoi faites vous allusion?
https://www.fne.asso.fr/communiques/diesel-et-santé-publique-les-résultats-des-tests-en-images
Jean MAURICE, Le jeudi 13 septembre 2018

Si vous croyez à tout ce qui traîne sur le net maintenant...
;0)
Lucos, Le jeudi 13 septembre 2018

Je ne sais pas si toutes les motorisations pour Skoda sont homologuées. Il manque le 2.0 TDI de 190ch .....en tout cas en Allemagne.....ou c'est voulu...
BS, Le vendredi 14 septembre 2018

En France, les délais sont encore allongés par la procédure d’entrée dans le SIV -> Que veut dire "SIV"?
Thierry, Le vendredi 14 septembre 2018



Organigrammes des constructeurs : pour savoir "qui fait quoi ?"
Jonghyun Kim nouveau président de Kia Motors France



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017