Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Services - 14/09/2018

Marcel lance une offre de VTC électriques à bas prix sur Paris

En test depuis quelques mois, l’offre e.co est lancée officiellement ce matin par la plateforme de VTC Marcel. C'est une offre 100% électrique moins chère que l’offre thermique et plus rentable pour le chauffeur, selon Marcel. Une centaine de Zoé sont déployées aujourd’hui et l’ambition est d’en compter 500 au printemps 2019.

Il y a deux jours était lancé un service de VTC réservé aux femmes (qu'elles soient chauffeurs ou clientes), sous le charmant nom de Kolett. Aujourd’hui, c’est un autre service de VTC, moins sexiste mais plus écologique, qui voit officiellement le jour. Il s’appelle e.co et est lancé par Marcel, une plateforme de VTC créée en 2014 et acquise par RCI Bank and Services en septembre 2017. Cette offre est 100% électrique et "proposée à des tarifs 20% inférieurs aux tarifs habituels", affirme Bertrand Altmayer, le fondateur de Marcel. Marcel a en effet déployé une flotte d’une centaine de Renault Zoé qu’il propose à des tarifs attractifs sur sa plateforme pour des trajets courts (Paris intramuros et première couronne Ouest). "Sur notre marché, quand on parle de baisse de prix, ce sont souvent les chauffeurs qui doivent se serrer la ceinture. Or, avec notre package électrique, ils sont aussi gagnants", affirme notre interlocuteur.
En l’occurrence, Marcel prend 15% de commission TTC (soit 13,6% HT) sur chaque course, comme avec un véhicule thermique (contre 25% chez Uber), mais le coût d’usage du véhicule électrique est bien inférieur : "avec notre pack mensuel tout compris à 680 euros/mois (offre sur 6 mois renouvelable proposée par RRG, NDLR), le chauffeur peut tabler sur une dépense totale de 750 euros par mois, recharge comprise, contre 1 500 à 2 000 euros avec un véhicule thermique", estime Bertrand Altmeyer.
La plateforme de VTC garantit en outre aux chauffeurs adhérents au "programme 100% électrique", un chiffre d’affaires minimum de 18 euros en heures creuses et de 28 euros en heures de pointe.
Avec 300 km d’autonomie en usage normal, la Zoé devrait suffire pour travailler une journée entière, sachant que le kilométrage moyen d’un VTC est de 250 km par jour, selon une étude indépendante récente (y compris les grands trajets vers les aéroports que ne feront pas les Zoé). La recharge est aussi un faux problème pour le dirigeant qui estime que le réseau de bornes de recharge accélérée Belib déployé sur Paris est suffisant pour faire du biberonnage entre deux courses ou se recharger la nuit.
Marcel espère séduire suffisamment de chauffeurs avec cette offre pour étendre son parc électrique à 500 véhicules au printemps 2019.
Xavier Champagne

 

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017