Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 07/12/2018

Troisième mois de baisse consécutif du marché automobile britannique

En raison de la mise en place de la nouvelle norme de test WLTP, du manque de confiance des consommateurs et du Brexit, le marché automobile au Royaume-Uni enregistre pour le troisième mois consécutif une baisse de 3% en novembre, avec 158 639 immatriculations.

La perte de confiance des consommateurs, les retards d’approvisionnement dus à l’entrée en vigueur du WLTP et le Brexit, ces trois facteurs ont continué à perturber le marché automobile au Royaume-Uni en novembre. Celui-ci est en baisse de 3% pour le troisième mois consécutif, avec 158 639 immatriculations VP neufs sur le mois. Depuis le début de l’année, les immatriculations sont en retrait de 6,9%, à 2,223 millions d’unités VP neufs.

Sur cette période, seul le canal des entreprises est en progression de 8,6%, à 4 853 unités. Celui des loueurs affiche une très légère baisse de 0,7%, avec 84 431 véhicules. En repli de 1% le mois dernier, le canal des particuliers dégringole de 6,4% (à 69 335 unités) et perd 2% parts de marché par rapport à novembre 2017.

Représentant 61% du volume du marché en novembre, les motorisations essence sont en hausse de 3,5%, avec 96 441 immatriculations en novembre. Tandis que les motorisations à énergies alternatives (électrique et Hybride) ont progressé de 24,6%, à 10 769 unités sur le mois. En revanche, les immatriculations Diesel continuent de céder du terrain avec une baisse de 16,7% (à 51 429 unités) et perdent 5 points de parts de marché sur cette période.

Les modifications apportées aux modèles et aux réglementations, combinées à la perte de confiance des consommateurs, ont eu un impact négatif sur l'offre et la demande en novembre. La bonne nouvelle est que, à mesure que les contraintes d'approvisionnement diminuent et que de nouveaux modèles intéressants seront en vente dans les mois à venir, les acheteurs peuvent envisager un vaste choix de voitures à essence, Diesel et électrifiées à la pointe de la technologie”, a déclaré Mike Hawes, directeur général de la SMMT (Association des constructeurs automobiles britanniques). Et ajoute : "Il est maintenant essentiel de garantir un accord sur le Brexit afin de renforcer la confiance des consommateurs et de stimuler le marché des voitures neuves alors que nous entrons dans la nouvelle année".

Volkswagen devance Ford en novembre
Volkswagen s’impose en tête des ventes sur le marché britannique en novembre, avec un volume en hausse de 12,8% (à 15 772 unités) et gagne 1,5 point de part de marché. Une performance à mettre au crédit de la Golf, deuxième meilleure vente du mois, représentant 30% du volume de la marque sur ce marché. La marque tire également les bénéfices de la nouvelle Polo, dont le volume est en hausse de 33%, avec 3 115 unités ce mois-ci.
Habituellement leader du marché britannique, Ford glisse à la deuxième place du marché, avec 14 666 immatriculations, ce qui représente une baisse de 18,9% et perd 1,9 point de part de marché sur le mois. En effet, ses modèles phares Fiesta et Focus sont en retrait de respectivement de 19,% (à 5 193 unités) et de 27,8% (à 3 068 véhicules) en novembre.
Troisième marque sur ce marché, BMW réalise une faible croissance de 0,3%, avec 12 821 immatriculations ce mois-ci. Suivie de Vauxhall totalisant 11 560 unités, ce qui représente une augmentation de 11,8% en novembre.

Hausse de 17,5% pour Renault
Avec 4 779 immatriculations, Renault s’octroie une hausse de 17,5% en novembre. Pour Peugeot et Citroën, leurs volumes ont augmenté de respectivement de 3,9% (à 5 270 unités) et de 0,8% (à 2 872 véhicules) sur ce marché en novembre.
Autres marques du top 20 en forte hausse en novembre : Kia (+15,7, à 6 916 unités), Skoda (+21,1%, à 6 197 véhicules), Seat (+35,6%, à 5 352 immats), Volvo (+44,6%, à 4 435 unités) et Fiat (+26,1%, à 2 874 véhicules).
Farida Sacha

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque en Royaume-Uni novembre 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article :

Réactions

Hip hip hip hourra, notre bon vieux Brexit garde son dos bien large.
"Chef, on n'a rien vendu ce mois-ci"
"Don't worry Dugland, z'y êtes pour rien Dugland, c'est le Brexit, ça ira mieux dans............ un an ?, deux ans ?, jamais, on s'en tape, c'est le Brexit, retournez bosser Dugland".
Bruno HAAS, Le vendredi 07 décembre 2018

Mince, ils vont ce mettre en retard pour nous livrer les belles jaguar qu'ils nous avaient promis avec le volant au bon endroit...
Leur seule grande vertu est de garder des pièces de rechange pour au moins cent ans pour nous dépanner si besoin...
Être conservateur a du bon Brexit ou pas.
Jo Duchene, Le vendredi 07 décembre 2018



articles connexes

260 groupes référencés dans l'Annuaire des groupes de distribution
Les sénateurs adoptent l’amendement soumettant les pick-up au malus et à la TVS



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017