Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 14/01/2019

Ghosn : une méga-affaire pour l'élite des enquêteurs japonais

(AFP) - L'unité du bureau des procureurs de Tokyo qui a arrêté en novembre Carlos Ghosn ne s'occupe que des grosses affaires et, pour le coup, c'est sans doute la plus importante qu'elle ait eu à traiter depuis des décennies.

"Elle regroupe la crème des enquêteurs", résume un ancien de ce "tokusobu" (section spéciale d'investigation), Yasuyuki Takai, aujourd'hui avocat.

Leurs investigations sont menées dans le plus grand secret et de façon extrêmement méticuleuse avant que ne soit déclenchée "avec prudence" une action soudaine, raconte-t-il.
Nul, hormis ceux qui ont dénoncé ses agissements supposés chez Nissan, n'avait imaginé que le tout-puissant patron était dans leurs radars et serait soudainement interpellé le 19 novembre à l'arrivée de son avion privé à l'aéroport de Haneda. Seul un journaliste du quotidien Asahi a été prévenu quelques heures avant et a pu filmer une partie de la scène.

"As des as"
Il y a trois unités d'élite de ce type au Japon: à Tokyo, Osaka et Nagoya.
Celle de Tokyo, chargée de l'affaire Ghosn, compte une trentaine d'inspecteurs, répartis en trois divisions.
"La première s'occupe des affaires de corruption, la deuxième des escroqueries financières pouvant avoir d'importantes répercussions sur la société et la troisième des cas d'évasion fiscale", précise M. Takai.
Dans le cas de Carlos Ghosn, c'est la vingtaine d'inspecteurs des deux premières qui sont mobilisés, sous la conduite de deux chefs-adjoints et du grand patron de l'unité spéciale, Hiroshi Morimoto.
Diplômé de l'université de Nagoya, ce quinquagénaire avait déjà oeuvré à quatre reprises pour une durée totale de sept ans et demi dans cette unité spéciale avant d'en prendre la tête il y a un peu plus d'un an. Entretemps, il a occupé plusieurs postes au ministère de la Justice.
Surnommé "l'as des as", il a une réputation de "Monsieur propre" qu'il entend bien continuer de prouver.
D'aucuns se demandent si le bureau du Premier ministre a été prévenu avant l'arrestation de Carlos Ghosn, mais cette éventualité est immédiatement balayée par M. Takai. "Les gars de l'unité spéciale, et j'en étais, n'exècrent rien tant que le fait que l'on puisse douter de leur indépendance envers les milieux politiques: ils avaient réalisé leur rêve en arrêtant l'ex-Premier ministre Kakuei Tanaka en 1976".
Ce dernier était impliqué dans l'affaire de pots-de-vin (plusieurs millions de dollars) versés par la firme aéronautique américaine Lockheed pour décrocher un gros contrat au Japon. Si cette unité spéciale a semblé un temps un peu paresseuse, elle a repris du poil de la bête justement depuis l'arrivée de M. Morimoto.
"Je veux débusquer les fraudes et escroqueries cachées", avait-il déclaré lors d'une conférence de presse suivant sa nomination, ajoutant qu'il entendait pleinement utiliser la nouvelle loi sur la négociation des peines en cas de coopération des personnes visées.
Sous sa houlette, la division a ainsi démantelé un cartel dans le cadre du titanesque chantier en cours de construction du train à sustentation électromagnétique Maglev entre Tokyo et Osaka.

 Analytique contre passionné

En décembre 2017, cette unité spéciale a aussi arrêté une figure montante des technologies japonaises, Motoaki Saito, patron de la société PEZY Computing, pour utilisation frauduleuse de subventions étatiques dans le cadre du développement d'un superordinateur. Sa garde à vue a été renouvelée plusieurs fois et il a finalement été libéré sous caution en mai 2018, après six mois derrière les barreaux.

Dans l'affaire Ghosn, M. Morimoto, qui ne s'exprime pas ouvertement devant la presse, retrouve une vieille connaissance : Motonari Otsuru, principal avocat du patron déchu.
C'est que le second était le supérieur du premier il y a une quinzaine d'années quand tous les deux travaillaient ensemble au sein de cette même unité spéciale de Tokyo. M. Otsuru était alors à la place aujourd'hui occupée par M. Morimoto.
Masaru Wakasa, avocat et homme politique, lui aussi ancien chef-adjoint de cette cellule et qui a un temps oeuvré avec les deux hommes, décrit M. Otsuru comme "calme et analytique" tandis que M. Morimoto lui paraît "passionné et fonceur". "Il m'est arrivé de me disputer avec lui alors que j'étais son supérieur", précise M. Wakasa dans un entretien publié par le site d'information Zakzak.
Désormais, "ils sont rivaux, on peut le dire, mais dans le combat qu'ils se livrent, ce n'est pas la force de caractère de l'un ou de l'autre qui compte, c'est à celui qui accumulera le plus de preuves pour condamner ou innocenter M. Ghosn", insiste M. Takai.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Suite à ma modeste carrière effectuée en France et à l’export, je ferais 1 ou 2 remarques générales. Il n’est jamais bon de laisser sur un même poste des cadres dirigeants pour une période longue. Certaines entreprises l’ont bien compris et effectuent des changements tous les 3 ou 4 ans.
Aussi, je dirais que personne n’est irremplaçable. CG n’est pas l’unique Centralien ou Polytechnicien de valeur. Avec la même carte blanche, d’autres auraient fait aussi bien sinon mieux (Carlos Tavares peut être un exemple)….
Dans un article, je lisais que CG avait peur que d’1 seule personne dans le groupe : Louis Schweitzer. Ses déboires ont dû démarrés dès son départ….
On peut imaginer que nos enquêteurs japonais ont du pain sur la planche si ils remontent 20 ans en arrière…..
Chris, Le lundi 14 janvier 2019

Si il suffisait d’etre Centralien ,X,etc pour réussir un tel parcours ,cela paraît bien simple voire simpliste.
Pas facile d’appeler Poutine à 7 h du mat,regardez le chemin parcouru depuis 20 ans.
Oui il était et est venal et comme De Funès comptait ses écus,mais quel chemin,US,Russie,Chine,Europe,Afrique etc etc.
Tavares commence son aventure avec l’échec De l’Iran,on va voir comment il va s’en sortir en Chine....pas facile comme métier la bagnole.
Maintenant on aime ou pas le personnage mais il a le droit à un bilan et Renault se prépare au sang et aux larmes(WInston C).
En avant Renault
alain boise, Le lundi 14 janvier 2019

Quand à croire que le Japon lave plus blanc que blanc permettez moi d’avoir des doutes,beaucoup de triades aussi
alain boise, Le lundi 14 janvier 2019

Alain, dire que Carlos Tavares a "commencé son aventure avec l'échec de l'Iran" est d'une mauvaise foi inouïe !
Vous faites partie des gens qui considèrent Carlos Ghosn comme irremplaçable qui, comme chacun sait, remplissent les cimetières.
Chris a mille fois raison.
Je peux vous citer des dizaines et des dizaines de grands patrons, à commencer par Louis Schweitzer dans l'automobile, qui ont réalisé des parcours largement aussi réussi que Carlos Ghosn. Louis Gallois, ça vous parle ?
Et si le fait de pouvoir s'entretenir au téléphone à 7h du matin avec Vladimir Poutine est un critère de réussite, alors là je reste sans voix, donc sans arguments que vous aimez tant qu'on vous oppose.
Bruno HAAS, Le lundi 14 janvier 2019

Je n’ai jamais dit irremplaçable,simplement si il suffisait de faire X pour être le plus grand stratège cela ce saurait.
Loulou a fait Dacia,certes sur une boîte héritée ,quand à CG il a relevé Nissan en faillite et en faire de l’alliance le numéro Un Mondial.....excusez du peu.
Maintenant nous verrons ce que fera CT excellent ingénieur aussi,aura t’il les mêmes appuis que CG sera t’il manœuvré comme comme lui dans les arcanes des pouvoirs.
Je parlait de l’Irancomme un obstacle qui n’est pas de son fait.
Pour l’instant c’est du pain blanc...à suivre
alain boise, Le lundi 14 janvier 2019

Pour Louis SCHWEITZER … je vous suis à 100% Bruno …
Pour GALLOIS cela me semble moins évident …
Quant à TAVARES, ils ne sont pas nombreux les « guys » qui ont amélioré le direct costing (donc le résultat net) de leur « boutique » en si peu de temps et sans trop de casse sociale, de surcroît … Même s’il s’agit d’un travail collectif, il y a la patte du patron …
Et le résultat (c’est le cas de le dire) est là …

Par ailleurs, on aura compris que je ne suis pas exagérément friand des lynchages médiatiques, humiliations de toutes natures et autres « tirs sur l’ambulance » … Si l’intéressé a fauté, il passera « à la caisse » … il y est déjà passé d’une certaine manière et de manière irréversible …

En attendant que TOUTE la vérité émerge sur cette « regrettable » affaire, il y a des zones grises pour l’instant, je note que ces derniers jours plusieurs supports de presse à tendance économique reconnus (US et GB) s’émeuvent, à raison, de la « violence » des rites judiciaires japonais …
ADEAIRIX , Le lundi 14 janvier 2019

Alain, d'accord avec vous sur l'inutilité d'avoir fait l'X pou réussir.
Aucun pays n'a d'équivalence avec l'école Polytechnique et ils ont pourtant des grands patrons d'industrie autrement plus "successful" que les nôtres, ne serait-ce que les patrons des GAFAM, que l'on aime ou pas ce type d'entreprises d'ailleurs. Mais qui n'a pas son smartphone en sa possession ?!

Dans de nombreux pays (Allemagne, Grande Bretagne, Etats-Unis) on voit des personnes venues de "tout en bas" diriger des très grosses entreprises. C'est rarissime en France où la valeur du diplôme est sacralisée.
Chez PSA existe une grille d'avancement de la carrière qui est directement reliée à la "valeur" du diplôme obtenu, avec l'X tout en haut de la pyramide. C'est effarant de stupidité.

Pareil en politique, combien d'anciens Fraiseurs-Tourneurs hyper efficaces - un seul - vs des "ENA" politicards totalement incompétents ?

Mais bon...
Bruno HAAS, Le lundi 14 janvier 2019

Il faut casser le mis en examen,l’enchainer Avant d’allumer les caméras,d’un autre âge.
Mais que fait le gouvernement Français ,honte à lui ,et la présomption d’innocence,il s’essuie dessus?
alain boise, Le lundi 14 janvier 2019

Pour prendre de la hauteur et être plus renseigné que les autres...tout en faisant semblant de travailler...il faut se mettre à lire un petit livre de poche qui vient de sortir...à 8,40 euros (une fortune) chez Points et a comme titre TOKYO VICE et c'est l'histoire VÉCU d'un américain devenu journaliste et embauché dans le plus grand quotidien japonais. Yomiuri Shinbun.
Si Carlos avait été embauché avec les tests à la japonais qui a subit l'américain...vous auriez tout compris de la complexité du Japon.
Discuter sans fin et uniquement vu du bout de notre lorgnette européenne est pure perte de temps !!
Vous lisez les premières quatre pages du bouquin (c'est un poche) et vous ne vous couchez pas sans avoir terminé... ou alors gardez le pour le WE.
Le salaire de Carlos était plus élevé que celui du patron de Toyota...mais ce qui compte c'est la recherche de la corruption....et comme dit si bien l'article...la justice japonaise ne s'intéresse qu'aux gros poissons.
Nous devrions être fiers d'avoir des gros poissons français, en plus d'Alain Delon...et dans la peinture Modigliani, plus Picasso et la Mona Lisa... sans compter LVMH à Bernard...
Nous sommes les meilleurs...mais à l'étranger pour le meilleur et le pire !!
Sauf et...tant qu'une centrale nucléaire en amont de Paris n'aura pas pétè (ce sera la faute d'Alain qui nous endors tous les jours en la matière) Paris sera toujours le centre de l'univers et on emmerde la Terre entière et la Terre entière continuera de nous envier.
Vu que nous deviendrons en France le pays pauvre-chic de l'Europe, ce sera un avantage pour être neutre dans la prochaine guerre mondiale des bombes non contaminantes de destruction massive, car un troisième larron vient se rajouter aux russes et américains, à savoir la Chine.
Quand le XI Xingping annonce qu'il aura par la force Taiwan c'est uniquement parce qu'ils sont numéros un dans les processeurs et composants hautement intégrés après les américains !
Les technologies (inventés par les français) de la MHD et Quantiques adaptées aus armements vont supplanter toutes les merdes sales et inutiles nucléaires.
Les américains les ont déjà expérimentés (la bombe à double action) "in vivo" en Afghanistan en tuant 97 islamistes enterrés cinq étages en dessus dans un relief.
Nous n'avons rien de tout cela par connerie et pauvreté française de nos militaires et donc il nous reste la neutralité de la gaudriole type Lido et Moulin Rouge. Personne bombardera l'immeuble Vuitton aux Champs-Élysées.
Nous sauveront notre peau par hasard. Nous auront quand même le temps de voir Carlos Ghosn rentrer transformé en philosophe accompli.
Ne me dites pas que tout se termine par des chansons...ricaneurs va !!
Jo Duchene, Le lundi 14 janvier 2019

Allez je vous donne un scoop (ne me remerciez pas)...sachez que suite à de nouvelles techniques OBSERVABLES et déjà modélisées par des matheux indiens que ceux -ci sont en train de mettre au point une voiture disons Quantique et autonome en énergie presque inépuisable (que les initiés se renseignent, bande de feignants) et face à cela les indiens ont été SERIEUSEMENT menacés par les américains de ne pas le faire !
La réponse des indiens fut sur le site des expérimentations de mettre un ENORME cordons de militaires autour du site !
Ils vont le faire comme ils ont fait pour les médicaments génériques et les nouveaux médicaments contre le cancer qu'ils sont en train de copier.
Nous allons être très occupés par le dernier os a ronger qui nous lance en ce moment Macron.
Il se ment à lui même...mais c'est déjà cela de gagné...tout en se préparant à tirer dans le tas. Cela sent déjà le roussi.

Jo Duchene, Le lundi 14 janvier 2019

Allez Jo bon joueur je suis ,rapprochez vous du site de Ouest France pour découvrir que nous sommes passés à deux doigts du black out Jeudi dernier.
Et pourtant il ne faisait pas froid.....imaginons un hiver type 56,ce n’est pas vos moulins qui nous sauverons,ni vos caisses Indiennes à gazogène.
Bonne lecture et cessez de nous vendre de la peur!
alain boise, Le lundi 14 janvier 2019



De quoi le renoncement de Koolicar à poursuivre l’aventure de la location entre particuliers est-il le signe ?
Plateforme PR de Lorient : le tribunal "sacrifie les principes du droit", selon Joseph Vogel



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017