Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 08/02/2019

Le petit SUV électrique de Renault à la conquête du marché chinois

Gilles Normand, directeur de la division véhicule électrique du groupe Renault, nous parle du petit SUV qui sera lancé cette année en Chine, de la plateforme CMF-EV qui servira de base à deux nouveaux modèles produits à Douai d'ici 2022, mais pas de la nouvelle Zoé, dont des photos volés viennent d'être publiés.

Il y a une semaine, une photo volée de la nouvelle Zoé a été publiée sur différents sites d’information automobile, dont celui de l’Argus qui affirme que sa mise en production débutera dès ce mois de juin. Interrogé par nos soins, Gilles Normand, le directeur de la division véhicule électrique du groupe Renault (et membre de son comité de direction), a botté en touche pour ne pas créer de "mouvements d’attente" qui nuiraient à la fin de vie de l’actuelle Zoé.
Quoiqu’il en soit, cette nouvelle Zoé, même si elle devrait évoluer techniquement et au niveau de son design intérieur, ne sera qu’un relifting de la première génération, basée sur la plateforme de la Clio IV. Pour la véritable seconde génération de la Zoé, basée sur la plateforme de l’Alliance CMF-EV, il faudra encore attendre. "Notre prochain véhicule électrique sera un SUV du segment A, le K-ZE, que nous présenterons au Salon de Shanghai en avril prochain pour une production et une commercialisation en Chine dans le courant de l’année. Sur un marché de 1,2 million de véhicules électriques vendus dans le monde en 2018, 800 000 (+70%) ont été vendus en Chine, dont 45% sur le segment A ; il était donc urgent de nous positionner sur ce marché", explique Gilles Normand.

Lancement de la plateforme CMF-EV à Douai avant 2022
La France reste toutefois au coeur de la stratégie électrique de Renault. "Nous avons investi plus d’un milliard d’euros en France pour doubler les capacités de production de Zoé à Flins, multiplier par trois les capacités de production de moteurs électriques à Cléon et introduire une nouvelle plateforme dédiée aux véhicules électriques, appelée CMF-EV, à Douai avant 2022", rappelle Gilles Normand. Deux modèles électriques seront produits à Douai, dont probablement un SUV-C, afin de compléter l'offre électrique de Renault sur les segments A et B. "Actuellement, notre gamme électrique ne couvre que 25% du marché européen de l’électrique ; A la fin du plan «Drive the Future», en 2022, nous en couvrirons 75 à 80%, avec 8 modèles contre 4 aujourd’hui", rappelle notre interlocuteur. 
Cette plateforme CMF-EV sera partagée par tous les membres de l’Alliance, "avec 85% de composants électriques communs, comme les moteurs et les batteries pour massifier les volumes et réduire les coûts", souligne Gilles Normand.

Près de 55 000 ventes de VE en 2018
L’année dernière, Renault a vendu 54 468 véhicules électriques dans le monde, en progression de 37%, dont 48 297 en Europe (+35%). "Nous sommes leaders en Europe avec 22% de parts de marché. Zoé a une solide position en France (46% du marché, avec 18 000 ventes) et en Allemagne (16,6% du marché, avec 6 000 ventes)", souligne Gilles Normand. "Pourtant en début d’année 2018, nous avons manqué de batteries, dit-il. Nous avons rattrapé ce ralentissement par un bond de 62% de nos ventes mondiales de VE au second semestre. Nous avons sécurisé pour deux ans nos approvisionnements en batterie auprès de LG et nous pouvons désormais lâcher la bride à notre production de moteurs, pour notre propre usage et celui de nos partenaires, comme Daimler pour sa Smart électrique".
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

La photo concerne t'elle une Zoe 2 ou une Kwid 1 ?
Si quelqu'un est plus au courant que moi…
;-)
clerion, Le vendredi 08 février 2019

… Comme disait "l'autre" j'addddore ce passage "Gilles Normand, le directeur de la division véhicule électrique du groupe Renault a botté en touche pour ne pas créer de "mouvements d’attente" qui nuiraient à la fin de vie de l’actuelle Zoé"
Cà sent drôlement bon la langue de bois … En clair c'est un aveu !
ADEAIRIX, Le vendredi 08 février 2019

Son prénom, Aloïs..
;0))
Lucos, Le vendredi 08 février 2019

Réponse à ma question de vendredi matin vendredi soir dans Auto Plus…
La balance pencherait pour Zoe 2 !
;-)
clerion, Le lundi 11 février 2019



Lionel French-Keogh : "Hyundai est devenue une marque généraliste"
Marcus Söldner nouveau directeur général de International Warranty Solutions



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017