Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 16/04/2019

Renault révèle son premier modèle électrique destiné au marché chinois

Renault lance son offensive électrique sur le marché chinois avec le City K-ZE, un SUV du segment A basé sur la plateforme de la Kwid mais adapté aux attentes des consommateurs chinois. 

Six mois après la présentation du concept-car au Mondial de l'Automobile, Renault dévoile ce matin au Salon de Shanghai la version définitive de son premier véhicule électrique conçue, produit et destiné au marché chinois, le Renault City K-ZE. Basé sur la plateforme de la Kwid, ce SUV du segment A, mesurant 3,70 m pour 2,42 m d’empattement, offre "la meilleure autonomie de son segment", affirme le constructeur qui ne révèle pas encore ses valeurs. On ne peut guère s’attendre à plus de 150 km en condition réelle dans ce segment. Le prix quant à lui  devrait s’approcher des 8 000 euros pour être compétitif sur ce marché, selon un connaisseur du marché.
Conçue par eGT New Energy Automotive, une co-entreprise dédiée au véhicule électrique (sdesign, R&D, commerce), co-détenue par le constructeur local Dongfeng (à 50%), Renault (25%) et Nissan (25%), le Renault City K-ZE sera assemblé dans l’usine de Shiyan de Dongfeng, dont la capacité est de 120 000 unités par an. Sa commercialisation interviendra en fin d’année.
Si le véhicule est basé sur la plateforme de la Kwid, véhicule low cost commercialisé en Inde et au Brésil, sa conception a été pilotée depuis la Chine pour s’assurer d’une bonne adéquation avec les attentes du consommateur chinois.
Depuis 2019, la Chine impose aux constructeurs un quota de 10% de leurs ventes en électrique ou hybride. Certaines villes imposent également des restrictions qui favorisent le marché de l’électrique : Il a atteint près de 760 000 en 2018, en hausse de 68%, avec une majorité de modèles du segment A. Les constructeurs s’attendent à un marché de 2 millions de VE en 2020, 7 millions en 2025 et 16 millions en 2030, soit 40% du marché chinois total.
A la fin de son plan Drive the Future (2017-2022), Renault produira localement 3 VE parmi les 9 véhicules particuliers prévus (essentiellement des SUV). Il vendra alors 400 000 VP en partenariat avec Donfgeng et 150 000 VUL avec Brilliance (avec qui 7 modèles sont prévus dont trois électriques). Renault a par ailleurs annoncé en décembre 2018 une prise de participation significative dans JMEV, la filiale dédiée au véhicule électrique du constructeur chinois JMCG.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Futur modèle pour la France ?
Mais fabriqué où, à Pitesti ou Tanger pour Dacia ?
Si cela se fait, je ne donne pas cher de la ZOE...
clerion, Le mardi 16 avril 2019

Rassurez vous Clerion
Si le go live n'a pas été donné pour la commercialisation de la Kwid thermique en Europe ... il est douteux que l'approche soit bien différente pour la version elec ...
Donc le risque de cannibalisation de Zoé est à priori très réduit...
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 16 avril 2019



Trois constructeurs testent les "freins propres" de Tallano Technologie
Antoine Burguière nouveau directeur général de Citroën aux Pays-Bas



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017