Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 16/04/2019

La nouvelle gouvernance de Renault-Nissan-Mitsubishi "fonctionne"

(AFP) - La nouvelle gouvernance de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi "fonctionne" bien et s'attache à retrouver un fonctionnement plus équilibré qu'à l'époque de Carlos Ghosn, a déclaré lundi son président Jean-Dominique Senard.

"Les choses me paraissent beaucoup plus cadrées, plus affirmées et nous sommes déjà partis dans une nouvelle gouvernance qui fonctionne. Le premier conseil de cette alliance s'est réuni vendredi et (..) a eu une séance de travail extrêmement longue et forte", a dit Jean-Dominique Senard, président de Renault sur RTL.
Le nouveau conseil opérationnel de l'alliance, créé par un protocole d'accord le 12 mars, est composé du directeur général exécutif de Renault, Thierry Bolloré, des PDG de Nissan et Mitsubishi, Hiroto Saikawa et Osamu Masuko, et de Jean-Dominique Senard, président de Renault et nouveau pilote du partenariat franco-japonais.
En redéfinissant ce fonctionnement en mars, les trois partenaires avaient aussi décidé de ne pas toucher aux participations croisées régissant l'alliance depuis sa naissance en 1999.
Renault détient 43% de Nissan qui en retour possède 15% de Renault, mais sans droit de vote, une répartition qui apparaît déséquilibrée aux yeux des Japonais compte tenu des performances de Nissan comparées à celles de Renault.
"Les questions de participations croisées ont trop occupé les esprits et ne reflètent pas la réalité de la situation", a ajouté le patron de Renault qui plaide pour un retour à "l'esprit" de l'alliance insufflé lors de sa naissance en 1999.
"Il n'y a pas de volonté de domination dans cette affaire-là et les choses fonctionnent bien avec Nissan et Mitsubishi quand ils ont le sentiment, comme nous, d'être traité à parité", a-t-il encore dit.
"Je voudrais que l'on fasse table rase du passé, il est temps de passer à l'avenir", a-t-il ajouté.
Les quatre dirigeants se retrouveront une fois par mois, en alternance à Paris et Tokyo, afin de prendre "par consensus" toutes les décisions opérationnelles importantes.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

… Depuis hier rien de bien nouveau … Pas de raison d'y revenir

Sans contester aucunement les talents de JDS, bien au contraire … L’Alliance ne semblait tenir que grâce au management hégémonique du « grand architecte » … Mettre en œuvre une fusion sera bien délicate … Poursuivre l’Alliance, toutes les parties à des degrés éventuellement différents y ont un peu intérêt (…), c'est déjà pas si mal … Après une période d’apaisement, il faudra mettre en place des outils de gouvernance paritaires ( ?), çà commence déjà, et c’est là que JDS devra rentrer dans le dur avec tout son savoir faire et son savoir être car il y a des "sujets"… RDV dans quelques mois …
ADEAIRIX, Le mardi 16 avril 2019



Trois constructeurs testent les "freins propres" de Tallano Technologie
Dieselgate : l'ex-PDG de Volkswagen inculpé de fraude en Allemagne



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017