Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Autour de l'auto - 17/05/2019

Surtaxes automobiles : Paris et Berlin saluent le sursis envisagé par Donald Trump

(AFP) - Les ministres allemand et français des Finances, Olaf Scholz et Bruno Le Maire, ont salué jeudi le sursis envisagé par Donald Trump sur l'imposition de droits de douane supplémentaires sur les voitures étrangères importées aux Etats-Unis.

C'est "une très bonne nouvelle" qu'il y ait "la possibilité de poursuivre les discussions pour trouver des solutions", a déclaré Olaf Scholz, en arrivant à une réunion des 19 ministres des Finances de la zone euro à Bruxelles.
Burno Le Maire a renchéri: "une guerre commerciale n'aurait que des conséquences négatives". "Nous devons faire de notre mieux pour ne pas tomber dans la logique des sanctions", a-t-il ajouté.
En février, le ministère américain du Commerce avait estimé que les importations de voitures étrangères aux Etats-Unis constituaient une menace pour la sécurité nationale, déclenchant une sorte de compte-à-rebours : théoriquement le Président américain Donald Trump a jusqu'à samedi pour rendre publique sa décision d'imposer ou non des droits de douane supplémentaires sur les automobiles.
Or, deux sources industrielles ont affirmé à l'AFP que M. Trump devrait repousser de six mois sa décision, et la faire dépendre du cours des négociations qu'il a entamé avec l'UE, mais aussi avec le Japon.
La Commission européenne a déjà établi une liste de produits américains qui seraient soumis à des surtaxes à l'importation si des droits de douanes supplémentaires étaient imposés aux voitures européennes.
L'UE et les États-Unis veulent résoudre leur conflit par un accord commercial sur les produits industriels. Les pays de l'UE ont donné à la mi-avril un mandat à la Commission pour entamer des pourparlers. La France a toutefois voté contre.
Jeudi, M. Le Maire a réaffirmé la position de la France de ne pas s'engager dans des négociations commerciales avec des pays qui ne reconnaissent pas l'accord de Paris sur le Climat, ce qui est précisément le cas pour les Etats-Unis.
La France craint également que Donald Trump ne fasse pression pour que l'accord UE-USA portant sur les produits industriels soit étendu aux produits agricoles.
AFP

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017