Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Autour de l'auto - 14/06/2019

Mariage au château de Versailles : perquisition au domicile de Carlos Ghosn

(AFP) - Une perquisition a été menée jeudi au domicile, près de Paris, de l'ancien patron de Renault, Carlos Ghosn, dans le cadre de l'enquête qui concerne notamment le financement de son mariage au château de Versailles, a indiqué le parquet de Nanterre, confirmant une information de RMC.

Les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclciff) se sont rendus à l'Etang-la-Ville dans les Yvelines, dans le cadre de l'enquête préliminaire ouverte après un signalement de Renault début février.
Arrêté en novembre à Tokyo à l'issue d'une enquête interne de Nissan, le magnat de l'automobile déchu fait l'objet de quatre inculpations par la justice japonaise: deux pour des dissimulations de revenus dans des documents boursiers et deux pour des cas différents d'abus de confiance aggravé, dont des détournements de fonds du constructeur nippon.
Privé de l'ensemble de ses titres - chez Renault, Nissan et Mitsubishi Motors -, M. Ghosn est actuellement assigné à résidence dans la capitale japonaise dans l'attente de son procès.
En France, le parquet de Nanterre a ouvert une enquête sur le financement de son mariage au château de Versailles en octobre 2016. L'ancien patron est soupçonné d'avoir obtenu la location du château de Versailles et du Grand Trianon pour l'organisation de son mariage, une prestation évaluée à 50 000 euros, en contrepartie d'une convention de mécénat signée entre l'établissement public et la marque au losange.
Cette enquête concerne aussi d'autres soupçons, notamment après de nouveaux signalements réalisés par Renault fin mars concernant plusieurs millions d'euros de paiements suspects réglés par la présidence du constructeur français sous M. Ghosn.
Ces montants suspects ont été versés à la société qui distribue les véhicules du groupe Renault à Oman et ont été révélés par l'enquête interne lancée par le constructeur après l'arrestation de son ancien PDG.
Des flux financiers similaires avaient déjà été détectés chez Nissan, le partenaire japonais de Renault dont M. Ghosn était président. Ils sont soupçonnés d'avoir été utilisés pour des dépenses personnelles n'ayant aucun lien avec l'activité de l'entreprise.
A l'époque, l'entourage de Carlos Ghosn avait indiqué "démentir formellement d'éventuelles malversations à Oman".
AFP

Partagez cet article :

Réactions

A chaque article de ce style je suis perplexe.
Mais que faisaient donc les contrôleurs de gestion, les auditeurs internes, les commissaires aux comptes ?
Ou alors Ghosn est innocent ?
Ou très fort...
;0)
Lucos, Le vendredi 14 juin 2019

Quand une personne règne en maître (absolu ?) sur une entreprise, personne n'ose la contredire ou entrer en conflit avec elle.
Mais quand le chat n'est plus là, les souris dansent...
clerion, Le vendredi 14 juin 2019

C'est fort possible mais vraiment tout ceci parait vraiment énorme pour que personne n'ait rien dit et tout le monde ne pouvait pas manger au ratelier..
;0)
Lucos, Le vendredi 14 juin 2019

M. Lucos, je suis entièrement d'accord avec vous.
A quoi servent donc tous ces contrôleurs de gestion, ces auditeurs financiers internes et autres commissaires aux comptes, grâcement eux aussi payés, si ils ne sont pas capables de détecter des années durant des millions manquants ...ou mal utilisés....ou sont-ils aussi impliqués ?......et ont fermé les yeux....doit-on aussi verifuer leurs comptes ?....ça sent vraiment le coup monté !
BS, Le vendredi 14 juin 2019

"...il y a quelque chose de pourri au royaume du Danemark…"
;0)
Lucos, Le vendredi 14 juin 2019

Oui et la phrase du tragédien reste d'actualité (Danemark compris)
;0)

…Par ailleurs il y a du vrai dans les deux premiers commentaires du fil …
Après si l'on rentre dans la "technique" …
1- l'on peut s'interroger sur la faiblesse du contrôle interne quand bien même il s'agit de dépenses (ou non dépenses) initiées par la Présidence … Mais le lien de subordination existait et çà calme les ardeurs des fois …. surtout quand un régime de « terreur » règne » …
2 - Se souvenir que l'audit était "couvert" par la fameuse « Mouna » proche, voire très, du grand timonier ...
3 - Après s'agissant des commissaires aux comptes et autres "contrôleurs externes" …
Il est piquant de noter que Mazars, le cabinet qui semble avoir trouvé du pétrole dans les comptes de la filiale commune de Renault Nissan est également le certificateur des comptes "longue distance" du groupe "Turenne Lafayette" dont on s'est aperçu seulement après le décès de Monique PIFFAUT qu’il était lourdement endetté et que les comptes du groupe et ceux attachés à la personne de la défunte étaient très perméables et pas forcément toujours au détriment de l’économie du groupe, d’ailleurs …

Ceci est purement anecdotique et les autres tenant des « Big Four » ne sont pas en reste côté « cagouille » … Il faut se dépêcher d’en rire de peur d’avoir à en pleurer … !!!

Pour revenir au cœur du sujet … Une « perquise » pour un sujet à 50K€ si l’on en croit ce qui est paru dans la presse antérieurement … Ou c’est bien trop « luxueux » ou l’on nous prend pour des benêts …
Une fois de plus, il y a du « La Fontaine » dans cette information … Selon que « vous serez puissant ou misérable … «
Maintenant c’est la curée après Ghosn … Mais je crois que si turpitudes il y eût … un certain nombre de gens était « au courant » simplement « on laissait faire » …



ADEAIRIX , Le vendredi 14 juin 2019

Certains ont donc repris 2 fois du dessert au mariage….
;0)
Lucos, Le vendredi 14 juin 2019



Les gains d'émissions de CO2 en cycle de vie des véhicules électriques selon RTE
En Alsace, Bugatti ou le luxe extrême des bolides faits main



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017