Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 13/09/2019

Voiture électrique : la révolution ou la réforme

AFP - Volkswagen ID.3 ou Opel Corsa-e, derrière ces deux nouveautés du salon de Francfort se cachent deux approches opposées des véhicules électriques qui divisent les constructeurs : d'un côté une révolution technique à haut risque, de l'autre une évolution prudente.

Vedette du salon automobile de Francfort, qui ouvre ses portes au public jeudi, l'ID.3 est un pari à plusieurs milliards d'euros. A l'instar de la marque californienne Tesla, Volkswagen inaugure une base technique nouvelle, entièrement dédiée à l'électrique.
Elle permet de repenser l'architecture de la voiture pour exploiter pleinement l'espace libéré par la faible taille du moteur, la disparition du réservoir et de certaines pièces mécaniques.
Résultat : un poids réduit, des designs innovants, une optimisation du volume de l'habitacle et de l'autonomie du véhicule.
Mais Volkswagen a déjà prévenu que l'ID.3 ne serait pas rentable au démarrage. Sa nouvelle plateforme, baptisée MEB, a coûté extrêmement cher, et la production nécessite une usine spécifique.
Chez le rival PSA (marques Peugeot, Citroën, DS, Opel, Vauxhall), numéro deux européen, pas question de produire à perte. Le constructeur français se veut prudent.
Ses plateformes, bases techniques des véhicules qui incluent le châssis et de nombreux éléments invisibles communs à plusieurs modèles, ont été conçues pour être multi-énergies.

Incertitudes
En clair, les Opel Corsa-e, Peugeot e-208 ou DS3 Crossback e-Tense reposent sur la même plateforme que leurs homologues à essence ou diesel.
De quoi réduire l'investissement, aller plus vite dans l'électrification de la gamme et être en mesure de réagir rapidement à la demande avec des voitures assemblées sur les mêmes lignes, estime Alexandre Guignard, responsable des véhicules à faibles émissions chez PSA.
"Il faut qu'on soit flexible, agile, on ne sait pas ce que sera le marché dans trois ans. Tout ça bouge très vite", explique-t-il.
"D'ici 2025, tous les modèles PSA auront une version électrifiée disponible", assure-t-il, mais le groupe sera en mesure de déplacer facilement des volumes d'un mode de propulsion vers un autre.
Car le marché de l'électrique est très incertain. Ces véhicules sont encore nettement plus chers que les modèles à combustion interne sans couvrir les besoins de tous les automobilistes.
Leurs ventes doublent chaque année grâce à des subventions publiques et des progrès technologiques sont attendus pour augmenter la capacité des batteries. Mais, en Europe, elles ne pèsent encore que 2 % des volumes.

Paris technologiques
Entre plateformes dédiées à l'électrique et plateformes duales, chaque constructeur a donc sa stratégie. "Ce sont des paris technologiques", estime Laurent Petizon, expert automobile chez Alix Partners.
Qui a raison ? "Tout dépendra du rythme de décollage du véhicule électrique. S'il décolle très vite, les plateformes dédiées permettront de vendre des véhicules plus adaptés tout en limitant les coûts" amortis sur de longues séries. En revanche, "si le décollage est modéré, les plateformes multi-énergie réduiront les risques financiers".
Le coréen Hyundai a jusqu'ici utilisé des plateformes partagées avec notamment son SUV compact Kona, dérivé en versions essence, diesel, hybride et électrique. Mais son Concept 45, exposé à Francfort, repose sur une plateforme purement électrique qui équipera de nouveaux modèles à partir de 2021.
"On va conserver à la fois des plateformes multiproduits et des spécifiques 100 % électriques", explique Lionel French Keogh, directeur de la marque en France.
Les plateformes dédiées sont intéressantes pour optimiser le véhicule électrique, mais elles ne sont pas adaptées à des modèles écoulés dans le monde entier.
"Le véhicule électrique intéresse une partie de l'Asie, l'Europe et certains Etats américains. Mais dans de nombreuses régions il n'y a pas de demande", souligne-t-il.
"Il n'y a pas un schéma unique", estime aussi Gilles Normand, directeur des véhicules électriques chez Renault.
Fort de son expérience de pionnier et leader européen avec la citadine Zoe renouvelée cet automne, le constructeur prépare avec ses alliés Nissan et Mitsubishi une plateforme dédiée pour des voitures plus grandes.
"Cela coûte vraiment très cher à développer. Le faire avec l'alliance permet de réduire les coûts de 40 %", assure G. Normand.
D'où l'importance d'une taille critique. "Les constructeurs moyens n'ont pas la possibilité d'investir autant en R&D", souligne Eric Espérance, expert de Roland Berger. "Ils ont intérêt à tirer partie de leurs dernières plateformes" en les adaptant, "et à amortir leur outil industriel".
AFP

Partagez cet article :

Réactions

L'approche prudentielle semble la plus raisonnable ...surtout pour un "petit constructeur"....:
Par la force des choses, chez Psa on a " appris" à compter le cash et les ressources financières étant " limitées " il n'y avait pas trop débat concernant la "révolution technique".

En outre, juste pour mémoire, ces voitures s'adressant à des consommacteurs, je ne pas certain que les "adeptes"de la propulsion électrique souhaitent "massiquement" s"afficher" au volant de véhicule au look quelque peu "disruptif" (coucou Lucos) ... Certes il y a bien les profils qui souhaitent montrer ostensiblement qu'ils prennent partie "contre le changement du climat" comme le qualifie ailleurs le PDG d'Opel mais ...il y a tous les autres plus discrets ....
Du point de vue esthétique SEULEMENT, avec la Golf GTE, il me semble que Vw avait une meilleure approche que Toyota avec la Prius, même si je conçois bien que l'argument soit parfaitement discutable !

En tous cas, nous verrons bien dans quelques mois quelle est la vision gagnante...
révolution ou évolution prudente voire un peu des deux ...?
;0)
ADEAIRIX, Le vendredi 13 septembre 2019

Je me demande bien quelle est cette R&D hors de prix qu'il faudrait pour aligner un moteur de machine à laver, des cardans et 4 batteries Li-ion dans une caisse ?
;0)
Lucos, Le vendredi 13 septembre 2019

Je me pose la même question que Lucos.
Qu'est-ce qu'une "plateforme dédiée" à l'électrique a de plus cher à concevoir et fabriquer - on parle quand même de milliards ! - qu'une plateforme "multi-usage" ?
J'aurais d'ailleurs pensé exactement l'inverse.

Ceci étant, le client se fiche comme du tiers et du quart de la "plateforme" qu'il a sous les fesses. Il regarde si sa bagnole est confortable, s'il y a de la place pour les bagages, si son look est sympa et surtout s'il peut se la payer !

Je me souviens de la plateforme commune (jusqu'aux ouvrants) conçue entre le groupe Fiat et Saab pour les Alfa 164, Lancia Thema, Fiat Croma et Saab 9000. Les journalistes disaient que les bagnoles étaient identiques tandis que les clients ne s'y sont pas trompés et que les 4 modèles ont eu des carrières commerciales très différentes. La Thema 8.32 avec le V8 Ferrari, ça avait son charme.

Donc le client nous dira s'il préfère une e-208 ou une Zoé vs la VW mais il ne choisira pas l'Allemande pour sa "plateforme dédiée à l'électrique".
Bruno HAAS, Le vendredi 13 septembre 2019

Alors Messieurs pourquoi cela est il si cher? Et que l’on prend dans le budget 6000€ .....en plus pour payer des jouets
alain boise, Le vendredi 13 septembre 2019

1. Parce qu'il n'y a pas encore le volume pour amortir.
2. Parce que les constructeurs profitent de cette aubaine pour augmenter les marges.
3. Parce que les acheteurs actuels sont des CSP+ et donc on ne va pas se gêner…
etc..
;0)
Lucos, Le vendredi 13 septembre 2019

Lucos, les volumes pour amortir n'ont aucune influence sur le coût d'une plateforme.
Soit cette plateforme est chère à réaliser, ce qui serait le cas de la nouvelle plateforme dédiée à l'électrique de VW, soit elle n'est pas chère, ou moins chère, à réaliser pour une "multi-usage".
Mais alors pourquoi ?
Je le répète, j'aurais pensé exactement le contraire.
Y a-t-il un lecteur d'Autoactu spécialisé dans la conception de plateforme - on disait châssis avant, même pour une caisse autoporteuse - pour nous dire pourquoi l'une est très chère à réaliser et l'autre moins ?
"Toute chose égale par ailleurs", évidemment, car si on me raconte que l'une est en alu ou en carbone quand l'autre est en acier, c'est pas du jeu !
Bruno HAAS, Le vendredi 13 septembre 2019

Bruno,
ma réflexion portait sur la bagnole tout entière et même concernant la plateforme uniquement il n'y pas assez de volume de ventes/production pour l'instant et tirer les prix vers le bas sachant que les rentabilités sont sur des courbes exponentielles.
Petite chute de prod = augmentation sérieuse du prix de revient.
Les VE hors batteries sont peu chers à fabriquer et il n'y a qu'à comparer un moteur électrique avec l'usine à gaz d'un Diesel Euro 6 avec tout son matos de dépollution pour s'en rendre compte.
Les constructeurs vont essayer de préserver leurs marges et surtout quand le prix des batteries va chuter très sérieusement dans 2 ou 3 ans.
Faites confiance aux fabricants de batteries pour très bien se gaver en ce moment parce que c'est pas les 30 kg de carbonate de lithium chilien qui font le prix à 7$ le kg !
Il ya plus que de la marge…
;0)
Lucos, Le vendredi 13 septembre 2019

Il y a un point technique qui n'est pas souvent soulevé dans les véhicules à propulsion électrique. Il est pourtant fondamental.

Les accumulateurs sont très sensibles aux conditions de charge et en particulier la tension de chaque cellule et leur équilibrage. L'électrochimie est un domaine qui n'avait que très peu été approfondi avant 2002-2005 environ.


Le succès ( mérité ) de TESLA est dû en particulier à une personne et à son équipe de chercheurs: Mr Matin Eberhard.
J'ai eu accès à des documents d'étude de vieillissement des cellules LIthium faits pas son équipe et le nombre des tests est absolument impressionnant.
TESLA, sur son premier modèle Roadster a inséré des circuits de protection sur chaque cellule ( près de 7 000 ). Cette coûteuse solution a permis de protéger les batteries et de maintenir un équilibre de charge dans le temps.

Je reste persuadé que le vieillissement des cellules est un problème trop peu souvent abordé. Le développement du marché permettra sans doute d'améliorer encore la stabilité des cellules de batteries, leur condition d'utilisation ( circuit de protection ) et aussi le reconditionnement après la fin de vie. C'est cela le progrès : pas de révolution mais une amélioration continue et de chaque paramètre.


Petite anecdote ( qui n'a rien à voir ):
Savez-vous que des spécialistes de la lubrification ont évalué la fiabilité des TRABAN. Celles-ci retrouvaient des performances tout à fait correctes avec des huiles modernes de qualité.
Le principal problème que rencontraient ces véhicules rustiques provenait de la très mauvaise qualité des huiles vendues en DDR....

Comme quoi, il faut rechercher et optimiser tous les paramètres dans un ensemble mécanique en fonctionnement. Un seul grain de sable et....


Concernant les plateformes, je confirme qu'une base optimisée pour un véhicule thermique n'est pas la meilleure solution pour un véhicule électrique.
Il a donc été tout à fait logique que VW investisse dans une nouvelle plateforme dédiée.
N'oublions pas : l'automobile a plus de cinquante ans d'optimisation derrière elle et chaque nouvelle technologie impose de nouvelles optimisations. C'est ce qui différencie l'industrie de grand série de l'artisanat. Les investissement sont faits ( et calculés ) pour être amortis un peu avant la fin de vie du produit.
Smarter, Le vendredi 13 septembre 2019

Lucos, j'ai bien compris que vous parliez de la bagnole toute entière ; l'article non, et moi non plus.

Je cite l'article :
1- "l'ID.3 est un pari à plusieurs milliards d'euros"
2- "Volkswagen inaugure une base technique nouvelle, entièrement dédiée à l'électrique"
3- "Sa nouvelle plateforme, baptisée MEB, a coûté extrêmement cher, et la production nécessite une usine spécifique"
4- "Chez le rival PSA [...] ses plateformes [...] ont été conçues pour être multi-énergies"
5- "les plateformes dédiées permettront de vendre des véhicules plus adaptés"

1) plusieurs milliards d'€ pour l'ID.3 ; je le conçois, il s'agit d'une bagnole 100% nouvelle. Quel que soit le mode de propulsion d'une bagnole 100% nouvelle, on dépense un max en R&D. Ce n'est pas le sujet.
2) on entre dans le cœur de mon questionnement : inauguration d'une base technique nouvelle
3) On y est ! Pourquoi cette foutue MEB coûte un pognon de dingue ? et, accessoirement, pourquoi une nouvelle usine dédiée ; j'imagine le pognon de dingue aussi pour une usine dédiée !
4) Sous-entendu cette plateforme est nettement moins chère. Pourquoi ?
5) Plateforme dédiée = voiture plus adaptée. Quelle précision ! Plus adaptée à quoi, à qui ? Tu parles d'une info !

Je persiste : le client dira si une plateforme dédiée est plus adaptée à lui qu'une plateforme multi-énergie.

Et je rappelle les exigences de Carlos Tavares vis-à-vis de sa R&D : faites-moi des bonnes bagnoles SANS dépenser d'argent. C'est évidemment ce qu'il y a de plus difficile à faire.

Qu'un spécialiste éclaire ma lanterne, svp.

Bruno HAAS, Le vendredi 13 septembre 2019

Lucos:

Les fabricants de batteries sont sur un marché concurrentiel comme tous les autres. Ne réduisez pas la technologie des batteries à un simple produit extrait du sous-sol chilien !

La valeur des batteries est tout à fait justifiée compte tenu de leur très haute technicité. Ce n'est pas seulement un mélange de poudre....
Allez acheter des piles WONDER dans votre supermarché et assurez-vous qu'elles ont une capacité suffisante pour motoriser un véhicule électrique....vous serez surpris du montant de votre facture. ( une pile WONDER ne se recharge pas mais s'use si on s'en sert ).
Smarter, Le vendredi 13 septembre 2019

Et n’oubliez jamais que pour le prix d’une batterie de Zoé .....vous avez une voiture garantie trois ans neuve...Logan...cherchez l’erreur,Watt else
alain boise, Le vendredi 13 septembre 2019

Smarter,
Je ne réduit pas, c'est même l'inverse que j'exprime justement contre cette réduction habituelle du prix exorbitant des batteries que l'on présente toujours comme dû aux seuls prix des terres rares, et principalement le lithium, et autres métaux précieux.
Le lithium comme on le voit représente 1% du prix par exemple, dites moi SVP en détail ce que sont les 99% autres en commençant par la marge brute du fabricant et de ses intermédiaires ?
;0)
Lucos, Le vendredi 13 septembre 2019

Lucos:

Pour avoir une vision de la valeur d'une batterie de véhicule, je vous encourage de visiter successivement:

1) Un laboratoire d'essais d'électrochimie comme ceux de Karlsruhe ou de Ludwigshafen.

2) Une usine de production des cellules individuelles.

3) De voir l'assemblage des cellules 18650 et 26650 dans le baie avec leur électronique de DOD/SOC et de protection/sécurité. Il y a plus de 9 000 cellules dans une TESLA Mod 3.

4) De visiter une usine de montage final comme celle de Hambach ( c'est de la pré-série chez SMART ), de Zwickau ( la nouvelle usine de VW ) ou de Fremont (TESLA Factory CA).

Après ces différentes visites, vous aurez une meilleure idée de la valeur d'une batterie montée dans un véhicule. Vous pouvez aussi vous balader dans le désert chilien...
Smarter, Le vendredi 13 septembre 2019

Bien sûr mais quel est le vrai détail du coût de tout cela ?
Pour votre gouverne j'ai vu tout ce que vous dites, à un niveau moindre, dans la boite dans laquelle je bossais et qui concevait et fabriquait des VAE et Vélos électriques ainsi que leurs batteries.
Donc le sujet n'est pas mon ignorance du sujet car j'ai vu combien cela coûtait déjà en 2005.
Y a intérêt à être copain avec les chiliens car c'est la nouvelle Arabie saoudite du VE avec les 2/3 de la production mondiale...
;0)
Lucos, Le vendredi 13 septembre 2019

Et encore la Saint Lucos aujourd’hui qui nous fait une belle pirouette avec le vélo électrique et le Chili,roulez bolides
alain boise, Le vendredi 13 septembre 2019

Je sens bien que ma plateforme dédiée n'intéresse personne puisque les commentaires sont partis sur des problèmes de batteries.
Dommage...
Alors bonne journée à tous.
Bruno HAAS, Le vendredi 13 septembre 2019

Rassurez vous Bruno plateforme dédiée ou pas ,lorsque l’on voit le prix d’une batterie....ça n’a pas grande importance.
Tesla a soudé 4000 batteries d’ordinateur ....et ça coute( 40000€)..et sa durée de vie sur mon ordi( toujours branché sinon plouf).
Certains ici ont des intérêts dans la chimie étrangère....alors la plateforme ....niveau del’eau Du Lac d’Annecy?
alain boise, Le vendredi 13 septembre 2019

Cher Alain, pas de problème de niveaux du lac d'Annecy cette année, tant mieux, et pourtant les températures ont été (sont encore) très élevées cet été, comme partout en France si je suis bien informé.
Kenavo
Bruno HAAS, Le vendredi 13 septembre 2019

Pour Alain, c'est KenaVO…
;0)
Lucos, Le vendredi 13 septembre 2019

Peut on e; déduire que le gus charge du niveau avait gaffe ,l’an dernier?
Ici grosse récolte de Miel et pas eu de canicule....et pas de VE que du Bon mazout
alain boise, Le vendredi 13 septembre 2019

...Eh oui comme souvent ... les appels à compétence restent souvent sans réponse ...(j'en sais quelque chose ..)
Effectivement votre question Bruno sur cette apparente contradiction était totalement pertinente (en toute immodestie) et méritait d'être traitée ...
Plaise à la rédaction de solliciter un expert de leur connaissance pour y apporter une réponse un peu étayée
;0)
ADEAIRIX, Le vendredi 13 septembre 2019

... Une hypothèse quand même
Une plateforme non dédiée aura de manière certaine une audence donc un volume ... Concernant la plateforme de l'ID.3 er le succès du modèle, même si Vw mets les moyens pour que ce ne soit pas un échec c'est beaucoup plus aléatoire en terme de volume donc d'amortissement des frais spécifiques..
Kenavo
;0)
ADEAIRIX, Le vendredi 13 septembre 2019

Tout ce qui est écrit ici est passionnant...mais si nous prenons ici tous les pros de la profession et on leur donne 60000 euros...mais avec l'obligation impérative d'investir cette somme dans un VE !
Je gagnerai le pari que 99% achèterait une Tesla 3...à cause exclusivement de son écosystème embarqué et ses super chargeurs. Point final de l'histoire.
En plus, et ce serait c'est d’autan plus vrai qu'il y aurai l'obligation de traverser la France et l'Europe avec.
J'attends que les menteurs et malins de tout poil me répondent pour dire le contraire !
Jo Duchene, Le samedi 14 septembre 2019



Michael Lohscheller, DG Opel-Vauxhall : "Nos fondations reposent désormais sur de la pierre, plus sur du sable"
L’emploi a cessé de chuter chez les équipementiers en France



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017