Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 03/12/2019

Un nouveau plafond du malus à 20 000 euros pour financer les sous-traitants automobiles

Le ministre de l’Economie et des Finances a annoncé ce lundi 2 décembre le déplafonnement du malus par rapport à la grille actuelle pour créer deux fonds de soutien aux sous-traitants automobile. Le gouvernement en attend 50 millions de recettes supplémentaires. Elisabeth Borne proposera prochainement un calendrier pour les bonus.

Le 17 novembre dernier, Bruno Le Maire avait annoncé qu’il était favorable au déplafonnement du malus. Il avait fait cette déclaration juste un mois après le vote d’une nouvelle grille dans le projet de loi de Finances pour 2020 émanant de ses services.
Ce lundi 2 décembre, lors d’une intervention à la journée de la filière automobile organisée par la PFA à Bercy, le ministre de l’Economie a annoncé le déplafonnement du malus qui est actuellement à 12 500 euros. Cela signifie que le gouvernement présentera lors de la deuxième lecture du PLF 2020 à l’Assemblée la semaine prochaine un amendement pour prolonger la progressivité du malus à partir de 173 g dans la grille NEDC (applicable en janvier et février 2020) et de 201 g dans la grille WLTP (applicable à partir du 1er mars 2020).
Cette annonce intervient également alors que la semaine dernière le gouvernement avait donné au Sénat un avis défavorable à des amendements qui proposaient 500 euros supplémentaires pour chaque gramme au-delà de 172g. Lors du vote au Sénat, Jean-Baptiste Djebarri, secrétaire d'État chargé des transports, avait dit que le malus avait déjà été fortement augmenté et qu'il n'était pas souhaitable de l'augmenter plus…Et bien le gouvernement s'est finalement rallié à l'avis du ministre de l'Economie.

On ne connaît pas la progressivité de la grille (les amendements au Sénat donnaient 500 euros/g supplémentaire) mais selon nos informations il comportera quand même un plafond qui sera cette fois de 20 000 euros.
Le ministre a placé cette nouvelle taxe dans une démarche de filière et annoncé que les ressources nouvelles permettront de soutenir les sous-traitants dans les mois à venir. Le gouvernement estime à 50 millions les recettes générées par les malus entre 12 500 euros et 20 000 euros. "L’intégralité de cette recette de malus ira aux sous-traitants français", a dit le ministre. "Beaucoup vont être en difficulté l’année prochaine et nous ne les laisserons pas tomber."
Deux fonds vont être créés, dotés chacun de 25 millions d’euros.
Le premier pour accompagner la transformation des sous-traitants "pour réussir la transition écologique, identifier les meilleures opportunités de diversification et investir dans de nouvelles lignes de production".
Le second permettra de garantir des prêts : "25 millions d’euros, ce sera 200 millions d’euros de prêts garantis pour 2020", a dit Bruno Le Maire.

S’il a plusieurs fois assuré qu’il aimait l’automobile ("J’adore la voiture", "J’aime conduire", "La voiture c’est la liberté", "Je suis un fidèle lecteur de Sport Auto depuis 20 ans"), il a également dit qu’acheter des voitures au-delà de 173 g de CO2 était "injustifiable". Cette nouvelle hausse du malus c’est "pour protéger la planète et par soucis de justice", a dit le ministre.
"L’objectif n’est pas de taxer un type de véhicule. Je ne suis pas pour taxer le SUV ou autre chose, mais pour taxer la pollution et je ne vois pas comment on va expliquer aux Français que de 100g de CO2 à 173g de CO2 le malus est progressif mais que à partir de 173g de CO2 alors là c’est open bar. Vous prenez le véhicule que vous voulez à 250, 300 g de CO2, c’est le même malus à 12 500 euros, c’est injustifiable."
"Il n’y a pas de raison que certains Français fassent des efforts en achetant des véhicules hybrides ou électriques et qu’en même temps les rejets de CO2 augmentent car le nombre de véhicules les plus émetteurs se multiplie", a dit Bruno Le Maire qui a ajouté que ce malus ne concernerait "aucun véhicule construit en France ni par des constructeurs nationaux".

Le ministre a également dit qu’il allait se battre à Bruxelles contre la règle de calcul des objectifs de CO2 qui avantage actuellement les véhicules plus lourds.
Chaque constructeur a en effet un objectif CO2 autour de 95g, les constructeurs dont les gammes sont lourdes bénéficient d'un objectif plus élevé alors que ceux dont les véhicules sont plus légers ont un objectif plus bas. Cette règle pénalise les constructeurs français a dit le ministre : "Nous allons écrire dans les semaines à venir à la Commission européenne pour lancer ce débat."
"J’ai décidé de livrer bataille pour l’industrie française. Pourquoi avantager les véhicules les plus lourds ? Ma détermination est totale", a dit Bruno Le Maire.

Le ministre a également dit avoir entendu "le besoin de visibilité" de la profession sur les bonus. "De plus en plus de Français vont vouloir acheter un véhicule électrique et donc bénéficier de cette prime. La grande crainte, parce que dans le passé c’est ce qui s’est produit, c’est que le gouvernement, à un moment donné, devant le mur des finances publiques dise stop. Donc il faut, à la place de cette politique brutale qui ne marche pas, que vous ayez une visibilité. Elisabeth Borne annoncera très prochainement le calendrier des primes qui seront versées pour les véhicules électriques sur un temps long pour que vous soyez parfaitement informés des décisions qui sont prises en la matière."
Le discours de Bruno Le Maire distribué à la presse précise que le calendrier sera fixé sur 3 ans.
Il a également assuré que l’objectif de 100 000 bornes de recharge en 2022 auquel l’Etat s’est engagé dans le cadre du contrat de filière serait atteint. Alors que Luc Chatel a redit récemment que le compte n’y était pas, Bruno Le Maire a estimé qu’avec 28 000 bornes installées aujourd’hui la feuille de route était tenue.  "Si nous devions nous apercevoir qu’il y a une difficulté sur le déploiement de ces bornes nous prendrions toutes les mesures nécessaires pour tenir cet objectif. 100 000 bornes, 1 million de véhicules électriques en 2020, cet objectif sera tenu", a dit le ministre.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Ha! .... j’entends les bouchons de champagnes sautés chez les spécialistes Luxembourgeois de l’immat bidon!!!

Comme ça, nous aurons ni malus, ni TVA, ni TVS!

On est vraiment gouverné par des incompétents qui n’écoutent pas les spécialistes...
GJS, Le mardi 03 décembre 2019

1 qui paye les bornes?
2 qui paye l’abonnement des bornes?
3 pourquoi y’a personne dessus?
4 pourquoi c’est les VE les plus lourds ?
5 pourquoi 20k€ de malus et pas 40?
6pourquoi aider l’industrie Chinoise et sa chimie?
7 pourquoi donner à vie une prime pour un VE?
8 pourquoi avoir attaqué notre métier ?
9 pourquoi avoir choisi Chatel?
10 pourquoi pas la crit one aux Dièse?
11 pourquoi l’air n’a jamais été aussi propre ( en France)?
J’arrête mais j’en ai encore dans les sacoches,bonne chance et vive la bagnole
alain boise, Le mardi 03 décembre 2019

Voilà ce que l'on appelle de l'écologie punitive !

On va nous faire regretter Ségolène ROYAL...

Moi qui pensais changer ma Mustang V8 pour une version électrique Mach-E, je crois que je vais la garder, elle va vite devenir Collector...

MAC GYVER 57, Le mardi 03 décembre 2019

Regretter Marie Ségolène? ,a ça non JAMAIS, non JAMAIS !!!
alain boise, Le mardi 03 décembre 2019

Ce gouvernement a bien pour objectif de détruire le secteur automobile, une question à Mr Lemaire : Comment comptez-vous faire pour éviter la pollution aux frontières, nous sommes voisins avec des pays de l'UE qui n'ont nullement l'intention de vous suivre pour taxer au mieux un secteur moteur essentiel de l'économie et d'emplois, installerez-vous des filtres, des barrières aériennes pour que l'air de chacun ne se mélange pas, à l'ENA on a dû vous apprendre à maîtriser les technologies permettant ainsi de nous protéger....une vieille chanson intitulée Tchernobyl....
ROBERT FOURNIER, Le mardi 03 décembre 2019

Une clio mazout de société qui roule 60 000 km par an émet plus de CO2 qu'une Ferrari qui en fait 5 000 à tout casser.
C'est l'usage qui fait les émissions, pas le grammage sur la carte grise.
JL S, Le mardi 03 décembre 2019

J’exige que vous payiez 20000!!!!
Ça va être la Saint Emmanuel Jeudi.
BTP,Pompiers,CRS,Hôpitaux,agriculteurs,ouvriers d’usine ,patrons d’usine,mécanos,etc etc,ou comment se faire des potes,trop fort et la fille a Rambo qui rajoute «  une grève de privilégiés « quelle communicante la Bergé et la REM AR
alain boise, Le mardi 03 décembre 2019

Et puis je croyais que les recettes ne pouvaient pas être fléchées dans le budget de l'État, c'est ce qu'on reprochait à la taxe carbone.
JL S, Le mardi 03 décembre 2019

Maintenant que tout le monde a bien râlé sur cette mesure annexe et purement politique qui ne concerne que 0,8 % des véhicules qu'ils ne pourrons jamais acheter, passons à l'essentiel de cette annonce qui est la future demande de la France de revenir à un objectif de CO2 commun à tous les constructeurs et qui ne favorisera plus les constructeurs de voitures lourdes et généralement allemandes.
C'est une mesure de bon sens et bon courage à Le Maire pour la faire passer face au lobby d'outre Rhin.
;0)
Luc Os, Le mardi 03 décembre 2019

Ça va changer quoi ? Les Allemands se sont hybridés même légèrement .....adieu malus....même à deux Tonnes comme une Tesla X
alain boise, Le mardi 03 décembre 2019

Ca changerait et baisserait sérieusement l'objectif CO2 moyen des constructeurs allemand.
;0)
Luc Os, Le mardi 03 décembre 2019

JM S a raison, les recettes ne peuvent pas être fléchées à tel ou tel domaine.

Ensuite, Bruno Le Maire va prendre du pognon sur des bagnoles - Lucos parle de seulement 0,8% des ventes quand BLM parle de 50 millions de recettes supplémentaires - qui rapportent un pognon-de-dingue en TVA. Bilan de l'opération, moins de recettes au cumul.

Après, il va donner ce pognon-de-dingue aux sous-traitants qui travaillent à la fabrication des bagnoles qu'il veut interdire ! Je crois que c'est ça le plus marrant (si j'ose m'exprimer ainsi). En quelque sorte, c'est comme le tabac : vous fumez trop, je vais taxer le tabac et les recettes je vais les donner aux fabricants de cigarettes qui vont crever parce que vous en achetez moins. Kafka, t'es là ?

Enfin, vous avez aimé la super vignette qui ne s'appliquait qu'aux cylindrées supérieures à 2,8 litres - aucune bagnole française -, alors vous allez adorer le super malus - même motif, même punition. Je pense que l'homme-à-l'intelligence-gênante va se faire retoquer par la commission européenne pour protectionnisme déguisé. A l'époque de la super vignette, le ministre ne se vantait pas, tandis que là, Le Maire claironne la mesure en disant que, ça tombe bien, pas de bagnole française.

Ce mec est dingue.
Bruno HAAS, Le mardi 03 décembre 2019

L’ecologie rend dingue,regardez Placé
alain boise, Le mardi 03 décembre 2019

Il y a de la part du gouvernement un grave problème de méthode. Ce qui est injustifiable, ce n'est pas un malus plafonné à 12500€, c'est d'annoncer encore une nouvelle mesure à des Français qui ne comprennent plus rien à la fiscalité automobile. Aurait-il laissé Luc Chatel lui souffler cette solution à iso-budget pour l'Etat la veille au soir de l'événement ? Quant aux deux fonds de 25 millions chacun -dont on ne sait pas si les montants sont conditionnés ou non aux recettes de la nouvelle mesure-, est-on bien en accord avec les enjeux qui se proposent à la filière ?
emmanuel taillardat, Le mardi 03 décembre 2019

La distribution du pognon (qu'ils n'ont pas)...va continuer de ce faire désormais ! Toute clientèle politique est bonne à prendre!
Dans la vie de tous les jours, les nouvelles ne sont pas bonnes...
Chez Alpine, la cadence en janvier va passer de 14 à 7 Alpines assemblées...
Un type que je n'ai pas identifié...nous dit que chez Alpine ils sont les meilleurs sauf chez les commerciaux qui ne vendent rien !!
C'est mon opinion qui ne vaut rien, mais une espèce d'Alpine junior simplifiée et qui serai vendue 36000 euros, comme une MX5 ou autre roadster (eh oui la concurrence existe) moi je serait preneur...
Le même "spécialiste" de la vente...nous dit aussi et c'est encore plus inquiétant...que les ventes à l'export c'est encore pire !
Un exemple qui n'a rien à voir...quoique...la Nouvelle Porsche Taycan, sors à 190000 euros...et n'a pas pas tarder à se décliner à 100000 euros pour (presque) la même chose !
Allez dire que les teutons sont des imbéciles !

Jo Duchene, Le mardi 03 décembre 2019

Bien sûr, Bruno, qu'elle sera retoquée, comme la super vignette ;
Dans une autre vie, j'ai possédé une Rover 3500 Vitesse qui ne valait rien pour cause de vignette prohibitive, je me suis fait rembourser de ces vignettes par l'Etat condamné par Bruxelles, ce qui fait que j'ai roulé avec une voiture de 20CV vignette offerte par l'Etat pendant des annéees, puisqu'il n'y avait pas de tarif de remplacement pour ces cylindrées, et pas de retro-activité possible !
Plus généralement, cet épisode illustre bien l'absurdité de l'interventionnisme de l'Etat :
- On fait tout pour tuer l'industrie automobile,
- ensuite on crée une nouvelle taxe prétendument destinée à aider l'industrie mise en péril, mais cette taxe supplémentaire va juste contribuer à la tuer un peu plus.

Vraiment pas une flèche ce Le Maire
jean-marie méchin, Le mardi 03 décembre 2019

La Malus à 20 000 Euros , C'est du délire !

SUPPRIMEZ-LE !



.
Smarter, Le mardi 03 décembre 2019

Cher Smarter, quand vous dîtes SUPPRIMEZ LE, vous parlez de Bruno Le Maire ?
Non, je déconne, et pourtant...
Bruno HAAS, Le mardi 03 décembre 2019

Et Le Maire vous répond : SURPRIMEZ-LES !
;0)
Luc Os, Le mardi 03 décembre 2019

Concernant M.Chatel et M. Le Maire c'est deux hommes publics et cons politiques au même temps (ce n'est pas les hommes privés que j'insulte)...disons au passage, parlent doctement dans leur ignorance et incompétence par omission des bornes de recharge...tout en nous faisant croire que toute borne installé est une borne qui marche !
La presse automobile commence finalement à parler (du bout des lèvres) d'une JUNGLE concernant les bornes de recharge en France, et pour ces messieurs tout va bien !
Des copains me disent qu'ils ont dans leur coffre de VE jusqu'à trois câbles différents pour ne pas caler devant une borne hors de chez eux (et beaucoup chères et défaillantes) et aussi que maintenant il faut leur mettre des anti vol pour pas ce les faire piquer en leur absence !
On a vu cela dans le passé avec les auto radios !
Réconfortez des pauvres en VE qui n'arrive pas à charger...quand vous faites votre plein d'essence !

Jo Duchene, Le mardi 03 décembre 2019

Bonjour,
Je ne comprend toujours pas pourquoi les véhicules neufs sont taxés à ce point à leur première mise en service tandis que les véhicules d'occasion qui représente le triples des immatriculations ne sont pour ainsi dire pas taxés.
Les VN répondent pourtant aux dernières normes de pollution, alors que tous les autres véhicules circulant déjà le sont de moins en moins.
Pourquoi ne pas revenir à une et unique taxe qui serait une vignette annuelle pour tous les véhicules ?
Emmanuel HERNANDO, Le mardi 03 décembre 2019

Mais vous en avez pas marre des taxes?.....si y’a plus de malus y’aura plus de bonus non plus et pis c’est tout
alain Boise , Le mardi 03 décembre 2019

Cher Emmanuel Hernando, vous avez fait l'ENA ?
Et si on arrêtait de taxer ?
Bruno HAAS, Le mardi 03 décembre 2019

Tout à fait d'accord avec E. Hernando !

Ce matraquage actuel aux malus "NEDC-corrélé" et "WLTP" (à partir du 1er mars 2020) au moment de la 1ère immatriculation française (VN) est totalement stupide et profondément injuste !
Si le 1er acheteur de ce VN accepte de payer ces super-malus démentiels, il n'est pas du tout assuré d'en récupérer une (modeste) partie lors de sa revente VO ultérieure...
Inversement, si la vignette annuelle (non-nécessairement fixe...) était (ré)-instaurée, ce seront les acheteurs de VO qui feront alors très attention quant au meilleur modèle de leur choix !
Alors, pourquoi ces super-malus, si ce n'est qu'ils vont rapporter "un max" et "tout de suite" (mais effet limité qu'à court-terme) dans les caisses de l'état !
Les VO étrangers +/- hauts de gammes et "importés légalement" avec de très faibles kilométrages (rien que quelques km ?) ont un très bel avenir devant eux = sans aucun super-malus-VN rentrant alors dans les caisses de l'état puisque déjà "VO +/- européennes" !
Allons-nous voir des embauches en CDD à bas-coût pour effectuer "aux portes de nos frontières françaises" les quelques km (minimaux) les transformant de "faux anciens VN étrangers" en futures "VO-français" quasi-neufs et non-malussables de par les "lois européennes" ?



FrancoisX, Le mardi 03 décembre 2019

LIBERTÉ chérie laissons faire le commerce naturellement tout se régulera naturellement( ruissellements dirait la REM AR) les autos finissent toujours à la casse et les nouvelles polluent moins.
Avez vous vraiment envie de retourner au bureau de tabac pour claquer des sous? Tout est prélevé à la source et on a toujours pas remboursé un Centime de dette
alain boise, Le mardi 03 décembre 2019

Cher Bruno HAAS, pas besoin de sortir de l'ENA pour avoir cette pensée qui mettrait sur un pied d'égalité tous les utilisateurs face à cette soit disant catastrophe.
Merci de votre compréhension FrançoisX
Emmanuel HERNANDO, Le mardi 03 décembre 2019

Cher Emmanuel, je vous taquinais.
Je suis de très mauvaise foi car d'accord sur le fond avec vous.
Comme de nombreux lecteurs sur ce forum, je suis pour taxer celui qui fait des kilomètres, donc taxer le carburant, qu'il soit "thermique" ou "électrique".

Et il paraît que l'ENA n'est pas une aussi mauvaise école que ça. Ce sont les "écoliers" qui se mettent à déconner un peu plus tard.
Bruno HAAS, Le mardi 03 décembre 2019

...Etonnant ces étonnements au regard d'un régime fiscal bien dans la " tradition"française... Les acheteurs de VN sont réputés être riches c"est ainsi qu'ils sont plus taxés que les acheteurs de VO ...Evidemment pour les acheteurs de Ferrari , Lambo ou Range Velu, pardon pardon, Velar de moins d"1 an, le raisonnement trouve ses limites ... Au moins si j'en crois l'un des commentaires çà risque de filer des "ptits boulots" aux frontaliers ... Positivons !
Chanson de gestes ?
Et le ministre est content, il se donne, à peu de frais, une posture "socialisante et vert tueuse " le lecteur de sport toto et anecdotique conducteur de coupé A5 ...
A la veille d'un conflit social très prometteur et avec un mouvement giletjaunesque qui ne demande qu'à... Cela ne semble pas inopportun, bon élève de l'ENA ou pas ...!
Le garçon, je precise, ne m'est pas spécialement sympathique c'est même un peu le .con traire.
Déjà qu'avec l'autre ils ont réussi à s'aliéner les "gars du Btp" avec cette histoire de décroissance de la déductibilité sur la TVA gazole ...
Povres de nous !

Apres attendons avec impatience ce qui résulte des "assises de l'auto à Bercy" car pour le moment c'est un peu court comme dispositif d'accompagnement ..."that's all folks" me dis-t-on ?
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 03 décembre 2019

Pardon d’arriver si tard,le malus c’est bien pour payer le bonus?
alain boise, Le mardi 03 décembre 2019

Jusqu'à présent oui. Mais j'ai lu qqpart que ce ne sera plus le cas à partir de l'an prochain
JL S, Le mardi 03 décembre 2019

Bruno HAAS, j'avais remarqué que vous êtes très taquin dans vos postes, ça donne de la matière aux sujet. 👌
Emmanuel HERNANDO, Le mardi 03 décembre 2019

l'industrie francaise est absente sur le segment des hauts de gamme et par consequent Mr LE MAIRE a raison de taxer encore plus ces belles autos il faur prendre l'argent ou il se trouve .
Par contre le nouveau malus a venir est inadmissible sur des vehicules de bas de gamme et moyenne .

Devons nous revenir à l’Anne et sa charrette ?
charlotte dissard, Le mercredi 04 décembre 2019



Le Peugeot 2008 arrive en concession
Nieves Martin Martinez nouvelle directrice du site de production de Valladolid de Renault Espagne



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017