Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 17/01/2020

Les ventes de PSA en recul en 2019, même en Europe

En 2019, les ventes du groupe PSA sont repassées sous la barre des 3,5 millions d’unités. Le recul de 10% des volumes vient essentiellement de l’Iran et de la Chine, mais aussi de l’Europe.

A part dans deux régions qui comptent peu dans son volume total, le groupe PSA a reculé sur toutes les autres dont certaines, il fut un temps, ont eu du poids.

Ainsi, la croissance de 0,6% en Inde et Pacifique (0,8% des ventes du groupe) ne représente que 160 voitures de plus (pour un total de 26 639 véhicules) et le +2,3% en Eurasie (0,4% des ventes du groupe) ne fait que 351 voitures de plus (pour un total de 15 639 véhicules).
A elles deux, ces régions représentent tout juste 1% des ventes du groupe. Opel vient de faire son entrée en Russie (Eurasie) où elle a vendu 576 voitures en 2019.

N’était-ce l’Iran, la région Moyen-Orient Afrique aurait pu afficher une croissance un peu plus significative. Avec encore 5 mois d’activité dans sa base de comparaison en 2018, l’Iran avait représenté 144 000 unités dans la marque Peugeot. Si on neutralise l’effet Iran, les autres pays de cette région progressent de 11% (soit 16 000 unités de plus). En 2019, le Moyen-Orient Afrique est la deuxième région du groupe avec 164 266 unités, soit 4,7% de ses ventes. Le groupe améliore sa part de marché en Turquie (+2,1 pts), en Egypte (+6,1 pts) et au Maroc (+2,1 pts).

L’Amérique-Latine (4% des ventes de PSA) et la Chine Asie du Sud Est (3,5% des ventes de PSA) poursuivent leur recul de respectivement -22,5% (136 000 unités) et -55% (117 000). Ces deux régions sont désormais à moins de 150 000 voitures.
En Chine, le groupe s'est séparé de Capsa (filiale pour DS) et a redéfini un plan stratégique pour DPCA. Ce plan stratégique à horizon six ans, présenté en septembre dernier, repose sur "des ventes rentables, l’abaissement du point mort et l’augmentation progressive des volumes des marques Peugeot et Citroën". Le groupe assure également que la marque DS "reste pleinement engagée sur le marché chinois et finalise un nouveau plan stratégique". En 2020, PSA annonce la commercialisation de cinq modèles NEV et l'ambition de revenir à 250 000 ventes en 2022 pour remonter à 400 000 unités en 2025.

Le centrage du groupe en Europe s’est ainsi encore accentué la région passant de 80% de ses ventes en 2018 à 87% en 2019. PSA y a vendu un peu plus de 3 millions de véhicules (3 029 563 dont 1 198 579 Peugeot, 834 571 Citroën, 56 393 DS et 940 020 Opel/Vauxhall).
Dans le détail des marques, le recul des volumes en Europe (-2,5%) est essentiellement lié au repli d’Opel (-6,4%) désormais en dessous du million d’unités avec 940 000 ventes (64 000 de moins). "Opel/Vauxhall a concentré sa stratégie sur les canaux de vente et les segments rentables", précise PSA. Les SUV Grandland X et Crossland X ont connu une croissance de leurs ventes (+29 % et +28 % respectivement), tout comme les modèles VUL (+20 %).

Après la hausse de ses ventes en 2018, la marque Peugeot concède du terrain en Europe (-2,7%) avec le recul de ses deux best sellers la 208 (-5,9%, 277 562 unités) et le 3008 (-8,6% et 242 32 unités). "2019 est une année de consolidation pour Peugeot. La marque a entièrement renouvelé son offre sur le segment B pour soutenir sa croissance en 2020. La nouvelle gamme électrifiée, portée par les Peugeot e-208 et e-2008 ainsi que par les versions hybride rechargeable des Peugeot 3008 Hybrid et 508 Hybrid (berline et SW), est disponible pour nos clients B2B et B2C, et affiche des émissions de CO2 parmi les plus faibles du marché", précise le groupe.

Citroën est en légère croissance (+1,2%). "Citroën a connu la plus forte croissance parmi les 12 marques les plus vendues en Europe et a vu sa part de marché augmenter sur les principaux pays. Sa performance est notamment portée par le SUV C5 Aircross, lancé en janvier 2019, qui sera disponible en version hybride rechargeable en 2020", explique PSA.

Sur des volumes assez faible, DS affiche une croissance de 22%, celle-ci ayant eu lieu principalement au deuxième semestre (+56%) et la France reste son premier marché.

L’année 2020 sera très compliquée en Europe compte tenu de la sévérité de l’objectif CO2 de 95 g. Le communiqué de PSA précise ainsi les directives assignées par Carlos Tavares : " Dans toutes nos régions, nos équipes sont complètement mobilisées sur la performance, les ventes rentables et la satisfaction de nos clients, dans un environnement en pleine mutation. Cet engagement est porté par la ‘Core Model Strategy’ et la ‘Core Technology’ du Groupe PSA, et vient, à long terme, renforcer notre ambition de fournir des solutions de mobilité propres, sûres et abordables pour les personnes et les biens, afin de lutter contre les effets du réchauffement climatique."
Florence Lagarde

Lire le détail des ventes du groupe PSA par marque et par région dans le monde 12 mois 2019 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article :

Réactions

Collision frontale entre le billet de Bertrand - PSA hésite à rester en Chine - et l'article de Florence qui nous dit que PSA a présenté un plan de relance sur 6 ans en Chine.
Bruno HAAS, Le vendredi 17 janvier 2020

Le recul des ventes de PSA en Europe....c'est inéluctable...
Pour celui qui ne connait rien en automobile...quand il voit un SUV 3008 hybride rechargeable GT à 54000 euros, il ne peut que ricaner....
Entre un 3008 à 30000 euros et c'est déjà cher... et ou il ne voit pas la différence, à savoir, le 3008 est devenu maintenant banal dans les rues...et le prix exorbitant de la ma MÊME CHOSE (extérieurement), il ne comprends pas !
Il peu le comprendre pour une DS7, pas pour une 3008 !!
Tout ce qui est désormais "écologique" chez PSA est au prix baston !!
Erreur fondamental chez PSA...et une autre "collision frontale" !
Jo Duchene, Le vendredi 17 janvier 2020

Cher Jo, une petite question à trois sous : pourquoi le 3008 est devenu "banal dans les rues" ?
Réfléchissez bien, réfléchissez profondément, concentrez-vous.
Vous l'avez ? Vous tenez la réponse ?
Ouiiiiiiiiiiiiii !
Parce qu'il a un succès de dingue, parce qu'il plaît aux clients, parce que c'est une réussite incontestée et sacrément enviée chez tous les constructeurs généralistes, et même chez certains constructeurs premium, croyez-moi.
Alors oui il est cher, mais pourquoi diable voulez-vous que PSA en baisse le prix alors qu'il continue à se vendre comme des petits pains ?

Vous répétez sans cesse que quand on perd de l'argent il faut arrêter d'en perdre alors quand on gagne de l'argent il faut continuer à en gagner, non ?
Donc PSA ne fait pas une erreur fondamentale, c'est tout le contraire, il s'agit d'une réussite "fondamentale".
Bruno HAAS, Le vendredi 17 janvier 2020

OK... vu comme cela, votre argumentation est imparable !!
Rien a critiquer de manière négative n'est-ce pas ?
So far so good...
Loin de moi de souhaiter la non-réussite du groupe PSA !
So far so good encore !!
Jo Duchene, Le vendredi 17 janvier 2020

Au fait pas une "dent" de ma part comme pour Mercedes...et les pijot son de plus en plus belles !
Jo Duchene, Le vendredi 17 janvier 2020

Cher Jo, votre réponse fair play vous honore.
D'accord avec vous, la gamme Peugeot actuelle est plutôt réussie.
Bruno HAAS, Le vendredi 17 janvier 2020

Une règle de base est de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. Avec son hyperdépendance au marché européen, accentuée d'année en année, la stratégie est risqué. D'autant que ce marché est en haut de cycle. D'où le mariage avec FCA, plus diversifié en ventes au nord et sud de l'Amérique ? Mais Honda qui cartonne au nord de ce continent et en Chine, et avec une seule marque eut été de mon point de vue un meilleur parti.
JL S, Le samedi 18 janvier 2020



270 groupes référencés dans l'Annuaire des groupes de distribution
Volvo France mise sur le XC40 pour atteindre des objectifs ambitieux en 2020



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017