Réseaux - 24/03/2020

Covid-19 : Spid propose un "comptoir digital" pièces de rechange pour les concessions

L’entreprise qui a développé une solution de vente d’accessoires sur Internet pour les concessions, propose désormais aussi une solution de vente de pièces de rechange entièrement digitale. Elle propose un webinar mardi 24 mars à 11h et mercredi 25 mars à 10h pour toutes les concessions intéressées.

Covid-19 : Spid propose un "comptoir digital" pièces de rechange pour les concessions

Auteur : Florence Lagarde
Directrice de la rédaction et Directrice de la publication

Partagez cet article     

Le site e-commerce en marque blanche de vente d'accessoires de la société Spid comporte depuis cette semaine un module de vente de PR au comptoir.
Cette solution permet aux concessions qui sont fermées de réactiver la vente au comptoir pour les professionnels qui ne seraient pas en compte et les particuliers.

L’idée, c’est que les clients qui souhaitent de la pièce d’origine commandent leur pièce directement à la concession et puissent la payer en ligne.
Ainsi, Fabien d’Aumale, fondateur du site décrit le fonctionnement de cette solution :
1) Le client appelle la concession ou passe par le tchat en ligne du site Spid, le magasinier recherche alors la référence adaptée.
2) En quelques clics le magasinier peut alors envoyer un lien au client par email et SMS.
3) Le client peut alors finaliser l’achat en ligne de la pièce et se faire livrer à domicile.
4) Une fois le paiement confirmé le magasinier reçoit une alerte ainsi que le bon de livraison Colissimo prépayé à imprimer.

L’entreprise organise ce mardi 24 mars à 11h ou mercredi 25 mars à 10h un webinar pour expliquer le fonctionnement de sa solution. Il faut au préalable s’inscrire.

Actuellement 200 concessions utilisent la solution de Spid pour la vente d’accessoires. L’entreprise se rémunère par une commission sur le chiffre d’affaires qu’elle permet de réaliser.
"Ce nouveau service est d’emblée inclus pour tous les clients existants de Spid mais peut également s’installer dans la journée pour une concession qui en a besoin", précise Fabien d’Aumale.
Il est possible, comme le souligne le dirigeant, que cet épisode de confinement que nous vivons en ce moment impacte durablement les habitudes de consommation et il estime que cette solution est une réponse pour "préparer l’avenir de la distribution automobile".

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Doivent pas avoir la télé..
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 24/03/2020 à 16:48

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 24/03/2020

Tchat et standard déporté à la rescousse des concessions fermées

Les flux de clients se sont effondrés de 70% mais la fermeture des concessions nécessite parfois de faire appel à des solutions extérieures, comme des standards déportés, des gestionnaires de leads et des système de tchat. Pour être opérationnel à 100% dès que le confinement sera terminé.

Réseaux

Catégorie Réseaux

Le groupe Legrand présente ses véhicules "en visio" à ses clients

Pour Georges Legrand, distributeur BMW, Opel, Mazda et Suzuki, l’arrêt d’activité est l’occasion de former ses salariés, de revoir ses process et de tester de nouvelles approches commerciales, comme la présentation "en visio-conférence" de ses modèles neufs ou d’occasion à ses clients.

01/04/2020

Le réseau Opel accompagné et solidaire

Accompagné financièrement par son constructeur pour traverser la période de confinement, le réseau Opel fait pour sa part un geste envers le personnel soignant en offrant voiture de courtoisie et entretien "à prix coûtant".

27/03/2020

Covid-19 : Comment rester ouvert en garantissant la sécurité des salariés ?

Les organisations patronales et syndicales de la branche des services automobiles se sont mises d’accord sur les principes de prévention pour garantir la sécurité des salariés pendant la période de confinement. IRP Auto Solidarité-Prévention travaille sur la rédaction d’un guide de bonnes pratiques, le ministère du Travail aussi. Les syndicats estiment que toutes les activités des établissements autorisées "ne sont cependant pas indispensables à la vie de la Nation".

26/03/2020

Chômage partiel : ni exclusion, ni passe-droit

Le chômage partiel est accessible à toutes les entreprises mais aucune n’est exempte de justifier avec précision sa demande d’allocation, a précisé la ministre Muriel Pénicaud à l’Assemblée et dans un courrier rendu public par la Feda.

25/03/2020