Constructeurs - 16/03/2020

L’ID.3 de Volkswagen à 23 430 euros en Allemagne, bonus déduit

Bonus de 6 000 euros déduit, l’ID.3 de Volkswagen sera proposé à partir de 23 430 euros en Allemagne, a annoncé Volkswagen qui prévoit de débuter les livraisons cet été.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partagez cet article     

Volkswagen a révélé le prix de base de l’ID.3, son premier véhicule développé sur sa nouvelle plateforme électrique. En Allemagne, après déduction de la prime environnementale de 6 000 euros, elle sera proposée à 23 430 euros. Elle est ainsi presque au même prix que la première Golf essence, à partir de 24 800 euros en France. Avec les coûts de fonctionnement annuels "840 euros inférieurs pour l’électrique, une ID.3 est moins chère (selon la version) qu’un modèle thermique comparable", souligne le constructeur.
A ce tarif, la compacte allemande serait moins chère que les deux françaises, e-208 et Zoé, qui débutent à partir de 26 000 euros (bonus déduit).
L’objectif de Volkswagen est de livrer pratiquement en même temps dans toute l’Europe les 30 000 premières ID.3 de la série limitée First. "Les livraisons débuteront dans le courant de l’été", affirme le constructeur qui révélera aussi cette année son SUV électrique, l’ID.4, qui sera produit à Zwickau, en Allemagne, comme l’ID.3, "avec un bilan neutre en carbone", assure-t-il.
 

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Grosse concurrence pour nos constructeurs qui vont être obligés de baisser les prix pour rester compétitifs .
Avantage à la plateforme dédiée ?quelle puissance la batterie?avec pompe à chaleur ( indispensable en VE)

Alain Boise, Le 16/03/2020 à 01:03

Bilan neutre en carbone....peut on avoir une démonstration et est ce que Zwickau est bien relié au réseau électrique Allemand....si oui comment peut on être neutre avec un tel bilan( 160 g de CO2 par kWh)

Alain Boise, Le 16/03/2020 à 01:07

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 16/03/2020

Ford restructure son réseau au Royaume-Uni

Encore peu concentré au Royaume-Uni, le réseau Ford pourrait être divisé par deux d'ici 4 ans. En France, cette restructuration a déjà été opérée à partir de 2014 avec  le changement des standards. En revanche, des contrats d'agents revendeurs devraient voir le jour à partir de 2021.

Réseaux

Le marché indien déjà indirectement touché par le coronavirus en février (-7,2%)

Avec 73 cas de coronavirus répertoriés au 13 mars contre 80 932 pour la Chine et 12 462 pour l’Italie, l’inde ne se situe pour l’instant qu’au 32ème rang des pays les plus affectés par la pandémie. Néanmoins son industrie automobile est grandement dépendante de la Chine, notamment en ce qui concerne les pièces détachées, et l’effet du virus peut déjà s’observer sur les chiffres de ventes de février, certains constructeurs étant plus touchés que d’autres. État des lieux.

Analyse

Catégorie Constructeurs

Le coronavirus menace le mariage PSA-Fiat Chrysler

(AFP) - Se fera ou ne se fera pas ? Des ombres planent sur le mariage annoncé entre les constructeurs automobiles PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA), en raison de la pandémie qui fragilise les entreprises et menace l'équilibre de l'opération, indiquent des sources financières à l'AFP.

26/03/2020

Porsche : 120 000 rappels en Chine

(AFP) - L'allemand Porsche (groupe Volkswagen) va rappeler 117 425 voitures importées en Chine, en raison d'un risque de fuite de carburant provoqué par une valve défectueuse, a annoncé l'autorité chinoise de régulation du secteur automobile.

25/03/2020

PSA Aftermarket maintient son activité

Le groupe PSA a mis à l’arrêt ses usines européennes mais il poursuit son activité de livraisons de pièces de rechange partout dans le monde.

20/03/2020