Autour de l'auto - 17/06/2014

Limitation de vitesse abaissée à 80 km/h : le ministre de l’Intérieur est favorable à une expérimentation

A l’occasion du Conseil national de la sécurité routière (CNSR), le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, s’est dit favorable à une expérimentation sur les routes secondaires. La limitation de vitesse passerait de 90 à 80 km/h.

Partagez cet article     

Parmi les mesures phares proposées par le Conseil national de la sécurité routière hier, se trouve l’abaissement de la limitation de vitesse, de 90 à 80 km/h, sur les routes secondaires françaises. Le ministre de l’Intérieur s’est déclaré favorable à une expérimentation sur un ou deux segments qui ne sont pas encore définis. Elle ne devrait cependant pas être mise en place avant 2015 car Bernard Cazeneuve souhaite rencontrer l’ensemble des acteurs avant de trancher, dont l’association 40 millions d’automobilistes. Même si l’association est contre l’abaissement de la vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires, comme neuf automobilistes sur dix, elle se réjouit de l’ouverture du dialogue avec le ministre. "Il s’agit d’une expérimentation, pas d’une mise en place. C’est la première fois que nous entendons un ministre parler de pédagogie et de prévention alors qu’il s’agit du sens même de la sécurité routière !" explique Pierre Chasseray, délégué général de l’association 40 millions d’automobilistes.
Le CNSR a également avancé d’autres mesures : la réforme du permis du conduire qui permettrait aux jeunes de pratiquer la conduite accompagnée dès l’âge de 15 ans (contre 16 ans aujourd’hui) et la mise en place d’un tarif unique pour le code fixé à 30 euros pour tous et partout en France. Sur ce sujet Bernard Cazeneuve déplore le fait que dans certaines régions, le prix du code dépasse 70 euros. De plus, le CNRS encourage la mise en place d’une solidarité entre jeunes conducteurs défavorisés et bénévoles qui ont le permis. L’objectif est de mobiliser des bénévoles dans certains quartiers et certaines villes afin de permettre aux jeunes issus de ces milieux, de pratiquer la conduite accompagnée. Les bénévoles remplaceraient les parents qui n’ont pas le permis.
Parmi les sujets qui n’ont pas été abordés, le débat sur les stupéfiants est fondamental pour l’association 40 millions d’automobilistes. "Rien n’est encore fait face ce fléau qui représente aujourd’hui 21% des accidents mortels", souligne Pierre Chasseray.
Victoria Meyrieu-Sabarly

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

M. Cazeneuve nous prend pour des imbéciles: je compte sur lui pour que l'expérimentation soit positive...et nous roulerons tous très bientôt à 80km/h!
Bien sûr cette mesure n'aura pas d'autre résultat que de nous "piquer" des points et bien sur de l'argent tout en donnant bonne conscience à nos gouvernants qui savent bien que cecie sera dans les faits complètement inefficace!

Jean-Marie PROCUREUR, Le 17/06/2014 à 08:51

1.Tout le dynamisme flamboyant de l'Allemagne se voit sur ses autoroutes...

2. Le code doit être enseigné pendant 4 ans au collège pour que les conducteurs de 15 ans en conduite accompagnée soient prêts et pour que cela soit efficace et gratuit..

3. D'où sort ce nombre de 21% des tués à cause des stups ?

4. Pourquoi 80 km/h et pas 72 km/h ou 87 km/h ??
Soyons donc logique pour atteindre l'objectif fixé :
En crash test au dessus de 70 km/h, les chances de survie des humains tiennent du miracle. En considérant le croisement des véhicules sur routes secondaires, limitons donc la vitesse à 35 km/h et il n'y aura plus de morts sur ces routes (Mais que des blessés graves...)

Après avoir créé le plaisir de conduire, les constructeurs vont devoir inventer le plaisir de se trainer...
;0)

Lucos, Le 17/06/2014 à 10:14

Des expérimentations qui vont toutes dans le même sens : 80 sur les routes "bi directionnelles", zones 30, voies réservées aux bus / co voiturage etc...
Alors que la solution simpl , qui de plus créerait des emplois, éviterait des accidents et au final ferait gagner de l'argent au pays (gain de temps notamment) est la construction, l'élargissement, le doublement quand nécessaire, de voies rapides 2*2 voies ou 3*3 voies.
C'est simple mais sans doute trop pour nos technocrates, vous savez ceux du choc de simplification, ceux de la baisse des charges et des impôts... Allez je retourne à mon boulot, je vais bientôt commencer à bosser pour moi (Juillet est proche) !
PS Et les constructeurs Français , vous les entendez sur ce sujet du 80 sur les routes,...Non mais allo quoi !!

CESCO, Le 17/06/2014 à 10:54

@ Lucos: Tout dynamiques qu'ils sont, les allemands ont parfois peur d'user leur rétros. J'ai en mémoire une Golf break avec l'essieu arrière sous le dossier du siège conducteur, elle était pas très flamboyante pour le coup.

Pour en revenir au sujet, le 80km/h partout ce n'est pas très intelligent. Il faut mieux utiliser toutes les dizaines en fonction des conditions locales.
Zone piétonne, école -> 30 km/h
Ville -> 50 km/h
1 voie et demi -> 70 km/h
1+1 à proximité d'habitations -> 80 km/h
1+1 en rase campagne -> 90 km/h
2+1 alterné et séparé par un barrière -> 100 km/h
2+2 séparé par une glissière ou un muret --> 110 km/h
2+2 (et +) entourés par une glissière ou un muret --> 130 km/h

Au lieu de faire des barèmes d'amendes, l'administration devrait faire des barèmes d'éléments de sécurité, largeur de voie etc qui déterminent la limite locale.
C'est en tout cas moins bête que 80 km/h partout, on peut tous trouver des endroits où même 80 c'est trop, d'autres où l'endormissement va augmenter encore un peu plus.

Et ne me dites pas que c'est trop compliqué, ça fonctionne déjà dans d'autres pays. Pourquoi encore réinventer le fil à couper l'eau chaude?

Arnaud C., Le 17/06/2014 à 11:17

Oui il est toujours possible de citer UN accident grave mais il n'empêche que les Allemands ont toujours eu dans le passé moins de tués/million d'habitants que les Français...
Alors la vitesse...
;0)

Lucos, Le 17/06/2014 à 12:45

Bravo Lucos !

Bruno HAAS, Le 17/06/2014 à 14:39

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 17/06/2014

Mazda change de mains à Chambéry et Grenoble

Le groupe Niox Boscary a cédé son activité Mazda-Jeep sur Grenoble au groupe Alessandria. Sur Chambéry, Nicolas Rey a cédé son fonds de commerce Mazda à Jean-Paul Gonguet (Mont-Blanc Automobiles) représentant déjà la marque sur 4 sites.

Réseaux

Catégorie Autour de l'auto

Sans les taxis-motos, le quotidien à Lagos est devenu un "enfer"

(AFP) - Embouteillages monstres, files d'attente interminables aux arrêts de bus, foules de piétons: se rendre au travail est devenu un "enfer" depuis l'interdiction des taxis-motos et des tricycles dans la capitale économique du Nigeria, où les Lagosiens font preuve d'une incroyable résilience.

11/02/2020