Constructeurs - 06/09/2010

Saab a trouvé un partenaire pour son "projet 92"

Victor Muller, le patron de Spyker, maison mère de Saab a annoncé qu'il avait trouvé le partenaire indispensable pour le développement d’un modèle d’entrée de gamme dans le cadre du "projet 92".

Partagez cet article     

Alors que la production a repris son rythme de croisière de 300 voitures par jour à l'usine de Trollhattän en Suède, Victor Muller, le nouvel actionnaire du constructeur poursuit ses démarches en vue d'assurer le développement à long terme de la marque.
Lors de l'enregistrement de l'émission "Chacun sa route" de LCI Radio, Victor Muller a annoncé qu'il avait signé avec le partenaire dont il avait besoin pour le développement d'un modèle compact reprenant les caractéristiques de la légendaire Saab 92, baptisé en interne "projet 92". Le constructeur pourrait d'ailleurs revenir aux appellations de ses débuts et abandonner celles de l'époque GM.
Le nom du partenaire pourrait être annoncé au moment du Salon de l'auto de Paris dont les journées presse débutent le 30 septembre prochain.
Ce modèle ne fait pas partie des développement inscrits et financés à ce jour dans le business plan de Saab qui annonce après la 9-5 (lancée le 16 septembre), la 9-4X (fabriquée au Mexique) en 2011, le break 9-5 mi 2011 puis le renouvellement de la 9-3 en 2013. Tous ces projets sont financés a rappelé Victor Muller par un budget de 1 milliard de dollars dont un prêt de 400 millions d'euros de la BEI (550 millions de dollars).
Florence Lagarde

Pour écouter l'émission : http://www.autoactu.com/

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

Aucun commentaire, soyez le premier à participer !

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 06/09/2010

Catégorie Constructeurs

Tensions autour de l’annonce de PSA de reprise de la production en Europe

La reprise de l’activité des sites de production pourrait ne pas aller aussi vite que PSA l’aurait souhaité. Le groupe annonce la mise en place d’un protocole sanitaire renforcé dans les usines. Pour les syndicats, la reprise ne pourra pas se faire avant que le pic de l’épidémie Codid-19 soit passé.

30/03/2020