Constructeurs - 25/03/2020

Suzuki France accompagne son réseau et ses clients pendant la crise

Suzuki France a accordé à son réseau un report de 90 jours pour toutes les factures arrivant à échéance et fourni à ses 200 000 clients, par SMS ou mail, un numéro d'appel pour pouvoir répondre, en central, à toutes leurs demandes.

Auteur : Xavier Champagne
Chef de rubrique

Partagez cet article     

Après avoir géré les urgences la semaine dernière, Stéphane Magnin, directeur de Suzuki France, a pu nous consacrer un peu de temps pour faire le point sur la situation. "La première chose à faire a été de suspendre automatiquement le paiement des factures VN de notre réseau", explique-t-il. Concrètement, toutes les factures arrivant à échéance entre le 17 mars et jusqu’en mai bénéficient d’un report gratuit de 90 jours. "Nous avons aussi considéré que 100% des objectifs du trimestre étaient atteint et versé les primes en conséquence", dit-il. "Avec les mesures de chômage partiel, les reports de charges fiscales et les prêts qui sont facilités, notre réseau doit pouvoir tenir trois mois sans qu’il y ait de défaillance", estime le dirigeant.

La filiale ne facture dont plus rien depuis la semaine dernière, si ce n’est les pièces qu’elle continue de livrer, au compte-gouttes. Les livraisons de véhicules déjà commandés par les clients ne sont plus assurées par les transporteurs, à l’arrêt.
Les usines Suzuki continuent de tourner au Japon, "en revanche, notre usine hongroise, qui assemble les S-Cross et Vitara, va tourner à 50% pendant une quinzaine de jours, en raison de difficultés d’approvisionnement en pièces", prévient-il.

200 000 clients contactés

Autre priorité gérée la semaine dernière, rassurer les clients. Suzuki France a contacté 200 000 clients par SMS ou mail pour leur fournir le numéro d’une hotline (01 34 82 14 30) mise en place en central pour répondre à toutes leurs questions. "Nous  gérons les urgences en soutien du réseau qui intervient localement à travers les astreintes qu'ils ont mis en place". Une "foire aux questions" va également être publiée sur le site internet de Suzuki France pour répondre aux interrogations fréquentes des clients comme "Est-ce que je vais perdre ma garantie si je ne réalise pas l’entretien de mon véhicule dans les délais ?"

Enfin, Suzuki France va adresser à son réseau deux mails d’information par semaine pour garder le lien, partager les initiatives locales, et "se préparer à redémarrer l’activité", indique le dirigeant en télétravail comme la plupart des salariés du siège.

Partagez cet article     

Réactions

Envoyer cet article à un ami

Les champs suivis d’une astérisque sont obligatoires.

… ?
Une nouvelle illustration de "small is beautiful" … En tous cas un bel exemple de réactivité …
Suzuki.fr s'efforce de "prendre soin" de son réseau et de ses clients …
Que du bon sens … Enfin pas seulement ! … On imagine sans peine que l'environnement proche (Dir. réseau, DSI, DAF, etc …) de Stephane Mangin "était sur le pont" ces derniers jours pour parvenir à ce résultat si rapidement … D'autres pourraient s'en inspirer, au moins, pour la partie outils de communication … Par exemple le CNPA avec ses adhérents face aux difficultés …
;0)
PS : manque plus que Xavier Champagne nous informe qu' "ils" ont refourgué un stock de masques de protection au "personnels soignants" ...

Ade Airix, Le 25/03/2020 à 08:14

aux personnels soignants … C mieux !

Ade Airix, Le 25/03/2020 à 08:15

Bravo M Magnin,chapeau

Alain Boise, Le 25/03/2020 à 11:19

Coup de chapeau à Stéphane et son équipe.
Good job!

Bruno Haas, Le 25/03/2020 à 12:20

Le patron de Suzuki France est M. Shimazaki ?

Emile Gex, Le 25/03/2020 à 18:44

Cher Emile Gex, vous pouvez en effet retirer le point d'interrogation de votre phrase.
Stéphane Magnin n'est "que" le directeur commercial Auto" de Suzuki France mais cette direction commerciale est "élargie" à de nombreux domaines chez les Filiale-Importateurs japonaises.
J'ai eu ce même type de fonction chez HME-S (Honda France pour faire plus simple) avec -dans le désordre- les Ventes bien sûr, le Marketing, les Relations Presse, le Développement Réseau, etc.
Le SAV était plus ou moins détaché de cette direction, ce qui est je crois le cas chez Suzuki également.
Il est quasi systématique que ce soit un Japonais qui préside/dirige la filiale et il n'est pas rare qu'un chaperon japonais cornaque chaque "directeur" français ; du moins chez Honda.
Le temps consacré en traductions (important le S du pluriel) nippo-anglo-françaises et franco-anglo-japonaises est immense, incommensurable, inouï, insupportable... J'arrête là.

Bruno Haas, Le 25/03/2020 à 19:03

J'ai connu cela chez Nissan France avant l'alliance. Chaque directeur avait son double japonais du genre contrôleur qui tenait principalement les finances. Pas génial au niveau de la liberté de prise de décisions. On fait finalement ce que la maison-mère décide, ce qui reste honorable à la base, autrement, pas de budget..
;0)

Lucos De Beuliou El Tipi, Le 25/03/2020 à 19:34

Pour compléter la réponse précédente faite à Emile Gex …
Comme pourrait le dire, Bruno Haas, l’activité de Suzuki France repose sur trois activités (B.U. ?) : auto, moto et « bato » ( moteurs hors bord et Jet ski, particulièrement).
Si Monsieur Tomoyuki SHIMAZAKI est bien PDG de la filiale française de Suzuki … Il me semble que Stéphane Magnin à l'origine directeur commercial de la branche auto est désormais le directeur de l’activité automobile de Suzuki France … d'où par extension la définition de fonction "directeur de Suzuki France" utilisé par l'auteur de l'article …
;0)

Ade Airix, Le 25/03/2020 à 19:43

Oui Ade, et pour être encore plus précis :
Un directeur commercial Auto : Stéphane
Un directeur commercilal Moto
Un directeur commercial Marine
Un DRH qui couvre le tout
Un directeur Technique / SAV qui couvre les 3 divisions (pas comme chez Honda du coup)
Le président et son adjoint (vice-président chez les anglo-ricains) faisant la liaison avec tout ce beau linge, c-à-d décidant de TOUT (du moins chez Honda, mais je pense aussi chez Suzuki)
Bonne soirée everybody

Bruno Haas, Le 25/03/2020 à 19:54

Ouf je comprends mieux ,merci à tous

Alain Boise, Le 25/03/2020 à 23:03

Votre commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire

Mot de passe oublié

Autres actualités

Edition du 25/03/2020

Chômage partiel : ni exclusion, ni passe-droit

Le chômage partiel est accessible à toutes les entreprises mais aucune n’est exempte de justifier avec précision sa demande d’allocation, a précisé la ministre Muriel Pénicaud à l’Assemblée et dans un courrier rendu public par la Feda.

Réseaux

Bonus VE : La date butoir du 31 mars reportée pour les véhicules commandés en 2019

Les véhicules électriques commandés en 2019 et non encore livrés bénéficierons du bonus de 6.000 euros jusqu’au 15 juin selon une instruction envoyée au PDG de l’ASP (Agence de services et de paiement) par la DGEC (direction générale de l’énergie et du climat). Malgré les circonstances les immatriculations de véhicules électriques sont en hausse en mars.

Marchés

Porsche : 120 000 rappels en Chine

(AFP) - L'allemand Porsche (groupe Volkswagen) va rappeler 117 425 voitures importées en Chine, en raison d'un risque de fuite de carburant provoqué par une valve défectueuse, a annoncé l'autorité chinoise de régulation du secteur automobile.

Constructeurs

Catégorie Constructeurs

Tensions autour de l’annonce de PSA de reprise de la production en Europe

La reprise de l’activité des sites de production pourrait ne pas aller aussi vite que PSA l’aurait souhaité. Le groupe annonce la mise en place d’un protocole sanitaire renforcé dans les usines. Pour les syndicats, la reprise ne pourra pas se faire avant que le pic de l’épidémie Codid-19 soit passé.

30/03/2020

Le coronavirus menace le mariage PSA-Fiat Chrysler

(AFP) - Se fera ou ne se fera pas ? Des ombres planent sur le mariage annoncé entre les constructeurs automobiles PSA et Fiat Chrysler Automobiles (FCA), en raison de la pandémie qui fragilise les entreprises et menace l'équilibre de l'opération, indiquent des sources financières à l'AFP.

26/03/2020

Porsche : 120 000 rappels en Chine

(AFP) - L'allemand Porsche (groupe Volkswagen) va rappeler 117 425 voitures importées en Chine, en raison d'un risque de fuite de carburant provoqué par une valve défectueuse, a annoncé l'autorité chinoise de régulation du secteur automobile.

25/03/2020