Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Equipementiers - 11/06/2018

Aftermarket : "Access to data is access to business"

Pour sa première édition, Caruso Partner Connect donnait la parole aux utilisateurs de la dataplace initiée par TecAlliance. Partenaires et actionnaires étaient réunis dans la banlieue de Cologne le 7 juin 2018. A travers les cas d'usage existants et à venir, l'utilisation et le partage des données collectées depuis les véhicules connectés ouvrent des perspectives commerciales à l'aftermarket automobile et bien au-delà.

Selon une étude du cabinet Roland Berger pour la Fédération des Industries allemandes (BDI) réalisée en 2015, la moitié des voitures particulières et des utilitaires légers en circulation en Europe sera connectée en 2020. 91 millions le seront à travers le port OBD-II et les applications mobiles et 69 millions seront équipés en première monte par les constructeurs (selon la norme Extended Vehicle ou ExVe) et de solutions télématiques. Cette part doublerait en cinq ans, pour représenter près de 40 % du parc roulant, dix points de plus que les solutions retrofit qui s'appuient sur l'On-Board Diagnostics.

 
Anticiper la fin éventuelle de l'OBD-II ?

Or les constructeurs affichent ouvertement depuis plusieurs années leur volonté de restreindre au minimum légal les possibilités de l'OBD-II. En 2014, Daimler avait lancé un pavé dans la mare lors de la conférence annuelle du Clepa. Le principal point d'achoppement des architectures ExVe imaginées par les constructeurs est que ces données sont hébergées sur des serveurs propriétaires. Les constructeurs pourraient en filtrer ou interdire l'usage et le traitement. Irrecevable pour le monde de l'après-vente indépendant. Caruso est une conséquence directe de cette controverse, les partenaires pouvant fournir et utiliser les données stockées sur un serveur neutre. Neutre, car propriété des 39 actionnaires de Caruso, rejoints récemment par Mobivia et LKQ.

De l'eCall à l'atelier "connecté"
Depuis le déploiement de l'appel électronique d'urgence dans tous les véhicules neufs (1er avril 2018), l'Europe est entrée à marche forcée dans la voiture connectée. L'eCall a obligé certains constructeurs à mettre de la connectivité pour la première fois dans leurs véhicules. Surtout, la multitude de capteurs qu'embarquent désormais une voiture fournit une myriade de données, transformables en informations à très forte valeur ajoutée.
Ainsi, Abax présentait au Caruso Partner Connect ses solutions dédiées à la gestion de flottes VUL. L'entreprise norvégienne fournit déjà à la dataplace Caruso les données en temps réel de 250 000 utilitaires connectés répartis dans 8 pays. "Quand j'ai eu connaissance de Caruso, j'ai tout de suite pensé que ce serait un moyen de positionner Abax dans l'Internet des Objets et d'accéder aux données des véhicules", explique Håkon Grønn-Weiss, directeur commercial. Grâce à Caruso, il cherche à nouer des partenariats avec des ateliers de réparation "connectés", des équipementiers et des assisteurs bord de route.

La donnée véhicule, véritable mine d'or
Eucon Group fournit un bon exemple du champ des possibles qui s'ouvre à l'aftermarket automobile indépendant grâce à la collecte des données véhicule. Cet entreprise allemande est partenaire et actionnaire de Caruso. Depuis 20 ans, elle fournit à 250 clients présents dans 40 pays des informations qualifiées qu'elle produit à partir de bases de données hétéroclites. Eucon Group s'adresse aux acteurs de l'après-vente, mais aussi aux assureurs et aux flottes.
Son directeur commercial, Markus Hugenroth, a présenté quatre cas d'usage avec Caruso : aider les équipementiers et distributeurs après-vente à se positionner en termes de prix, leur permettre de ne pas perdre de vente à cause d'une mauvaise information sur le prix d'une pièce, aider les flottes d'entreprises et les loueurs à calculer leurs coûts de maintenance et de réparation au plus juste avec les prix les plus récents du marché. Enfin, grâce aux 3 millions d'accidents et de pannes répertoriées et analysées chaque année, Eucon pourra garantir aux assureurs qu'ils payent le juste prix pour les pièces de rechange. Accélération des procédures, protection des données et même CRM avec le client final sont des valeurs ajoutées potentielles pour l'assurance.

De nouvelles perspectives
Unanimes sur les opportunités que Caruso offre aux acteurs de l'aftermarket, et aussi comme on le voit, aux assureurs, gestionnaires de flottes et assisteurs, les intervenants du premier Caruso Partner Connect s'accordent également sur les perspectives insoupçonnées qui pourraient voir le jour grâce à un usage inédit des données véhicule. "Access to data is access to business", répétait à l'envi le représentant d'un équipementier.
Pour sa part, Claude Lotrian, directeur des ventes Europe de l'Ouest et Amérique latine de TecAlliance, rapporte le cas suivant. Un important électricien germanique n'arrivait pas à anticiper les surcharges de consommation liées à la tombée de la nuit. Il a acheté les points de donnée "feux qui s'allument" et "position GPS". Il sait désormais exactement où et quand l'obscurité croissante générera une surconsommation électrique momentanée. Une information bien éloignée des pièces de rechange automobile...
Ali Hammami

Partagez cet article :

Réactions

No access to data is access to freedom...
;0)
Lucos, Le lundi 11 juin 2018

Si tous ces gros malins croient qu’il vont faire un max de pognon sur le dos du client, ils se trompent lourdement.
Faire copain avec les assureurs semble une bonne œuvre économique... et d’un business rationnel...mzis je n’ai jamais vu un assureur baisser ces tarifs en faveur du client...ou alors avec baisse de service à la clef!
Du point de vue informatique et surtout logiciel toutes les applications pour automobile sont piratables et tous ces chanteurs d’opéra Caruso et autres gros malins sont des enfants de chœur en la matière car le moindre apprenti GAFA avec de mauvaises intentions peut leur donner d’hors et déjà une sacrée leçon et dans l’avenir les faire chanter de surcroît.
Ils n’auront ce qu’ils méritent.
POUR L’INSTANT de la part de ses gros malins il n’est pas question du RESPECT du client qui lui est dû de droit!
S’ils nous lisent qu’ils sachent que cela va être la RAGE...
Ils sont sur un terrain extrêmement glissant pour eux.
Jo Duchene, Le lundi 11 juin 2018

Un exemple pour Monsieur Caruso... sous le prétexte d’une application gratuite pour mon GPS, Toyota voulait des donées pour leur partenaire TomTom ... je lui ai dit merde poliment et j’ai demandé aussi au chef d’atelier de débrancher des alertes concernant mes révisions périodiques... ce qui fut fait illico...
Il y a des gadgets dans l’équipement que je n’utiliserais jamais...
Je ne suis pas étonné que tout ce cirque de la voiture connectée se trame en Allemagne...
Aucun constructeur asiatique fera perdre la face à son client au risque de le perdre...
Changez de méthode les margoulins !!!
Jo Duchene, Le lundi 11 juin 2018

Franchement, acheter des données OBD pour savoir s'il fait nuit...
;0)
Lucos, Le lundi 11 juin 2018

Les loups sortent du bois même si ont les entendait depuis pas mal de temps, la seule chose qui les intéressent ce sont les données exploitables économiquement, la fausseté des assureurs qui ont pesés de tout leurs poids sur l'adoption de l'e-Call apparait pas une ligne pas un mot sur l'EDR et l'accès au données d'accident, pire encore on ressort le projet d'abandon de l'OBD pour le remplacer par un système propriétaire... Sans doute va t'on nous vendre cela comme un élément décisif pour la sécurité...Comment faire pour que ces magouilles éclatent au grand jour? quel journaliste aura le courage de porter ces malversations au grand jour? personne je le craint.
Christophe HUCHET, Le lundi 11 juin 2018



Soledad Levert nouveau chef du département après-vente de Seat France
Gérald Streit succède à son père à la présidence du conseil d'administration de Delfingen Industry



Copyright © 2157 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017