Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Autour de l'auto - 04/02/2019

Allemagne : manifestation de "gilets jaunes" pour le diesel

(AFP) - Plusieurs centaines de manifestants, dont la plupart portaient des "gilets jaunes", ont manifesté samedi à Stuttgart contre l'interdiction de circulation de vieux diesels imposée début janvier par la justice dans cette ville du sud-ouest de l'Allemagne.

Dans ce bastion du secteur automobile, les manifestants brandissaient des pancartes "Pro diesel" ou encore "Conducteurs de diesel défendez-vous".
"C'est injuste, ce qui arrive aux gens", a déclaré à l'AFP Vasilos Topalis, un des organisateurs de la manifestation. "Des dizaines de milliers de personnes sont touchées et ne peuvent pas s'acheter une nouvelle voiture."
"Les Français sont un modèle car ils ont osé descendre dans la rue pour défendre leurs droits", ajoute-t-il. "Les "gilets jaunes" montrent "qu'il s'agit d'un mouvement citoyen", a renchéri Ioannis Sakkaros, à l'origine du mouvement de protestation.
Depuis le 1er janvier, les voitures diesel de norme Euro 4 ou plus anciennes, généralement immatriculées avant 2011, ne sont plus autorisées à circuler dans Stuttgart, où se trouvent le siège de Daimler et celui du premier équipementier mondial pour l'industrie automobile, Bosch. Une exception pour les habitants doit être levée début avril.
Depuis quelques mois et à l'initiative d'associations environnementales, les décisions de justice se multiplient pour contraindre les municipalités à bannir les voitures les plus polluantes.
La coalition gouvernementale est divisée sur cette question, entre conservateurs et socio-démocrates, sans qu'Angela Merkel n'impose une ligne claire.
D'un côté, le ministre conservateur des Transports Andreas Scheuer défend ouvertement l'industrie automobile, estimant que ces interdictions relèvent de "l'autodestruction" de la prospérité allemande. Le scandale du dieselgate avait déjà fragilisé le secteur : un de ses fleurons, Volkswagen, a triché en équipant ses véhicules diesel d'un logiciel capable de tromper les tests de niveau de pollution.
Le secteur automobile et ses 820 000 emplois est l'un des piliers de l'industrie du pays.
De l'autre côté, la ministre sociale-démocrate de l'Environnement, Svenja Schulze, tente de préserver l'image d'une Allemagne pionnière de la protection de l'environnement, fière de la sortie annoncée du nucléaire puis du charbon.
Le gouvernement, souvent critiqué pour sa proximité avec les constructeurs, s'est notamment divisé après une lettre ouverte de pneumologues remettant en question la pertinence des limites de gaz polluant dans les villes.
La Fédération des constructeurs (VDA) s'est félicitée "qu'un débat intense puisse avoir lieu" sur ces seuils, et M. Scheuer a demandé à la Commission européenne de les réévaluer, selon une lettre publiée par le quotidien Bild. 
Mme Schulze, elle, a dénoncé un "faux débat".
Mi-janvier, la fuite dans la presse d'un rapport d'experts sur les émissions de dioxyde de carbone, recommandant une limitation de vitesse sur les autoroutes allemandes, avait aussi suscité de vives réactions.
Andreas Scheuer a écarté cette possibilité et annulé une réunion du groupe d'experts sur le sujet, alors que Mme Schulze s'est dite ouverte à de telles limitations.
Le porte-parole du gouvernement a clos le débat, en déclarant que d'autres mesures pouvaient être prises pour limiter les émissions.
Ces tensions ne sont qu'un avant-goût des négociations attendues autour de la future loi-cadre sur la protection du climat, attendue courant 2019, alors que le pays est déjà assuré de manquer ses objectifs 2020 de réduction des gaz à effet de serre.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

De qui se moque Mme Svenja Schulze avec une production de près de 500g de CO2 par KWh et une sortie du charbon en 2040.
Il est facile de dire je ferait ,le Diesel est le meilleur ami du climat ,les chiffres sont indiscutables et les tendances se retournent en mal depuis l’attaque de cette motorisation.
Même la France repart de plus belle dans la pollution....à Qui profite le crime?
Les coalitions sont toujours des problèmes de gouvernance
alain boise, Le lundi 04 février 2019

On sait Alain, on sait...
;0)
Lucos, Le lundi 04 février 2019

J’etait pas sur ....pour vous oui, mais les autres?
alain boise, Le lundi 04 février 2019

Inspirateurs sans doute … Mais sur ce coup là les Inspirateurs n'ont pas été très inspirés jusqu'ici …
Du côté d'Ingrandes Châtellerault … Cà peut évoluer ces temps ci
Mais Ingrandes Châtellerault n'est pas Stuttgart …

En effet l'Allemagne "pionnière de la protection de l'environnement" c'est comment dire "croustillant" ?
ADEAIRIX, Le lundi 04 février 2019



C3 Aircross au coude à coude avec Captur en janvier
General Motors devrait licencier 4 000 travailleurs salariés



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017