Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 09/01/2019

Après une bonne année 2018, le marché du VI va baisser en 2019

L’Observatoire du Véhicule Industriel s’attend à une baisse de 5,5% du marché du VI en 2019 et s’inquiète du retard pris par les fabricants de chronotachygraphe dits "intelligents", obligatoires à partir du 15 juin prochain.

"2018 a été une bonne année pour le marché du véhicule industriel (VI), constate Jean-Michel Mercier, directeur de l’Observatoire du Véhicule Industriel (*). Ce marché a été soutenu par la reprise de l’activité du transport routier de marchandises et la croissance du secteur des travaux publics (+3,6% au 3e trimestre) mais a dû encaisser le recul des mises en chantier de logements neufs (-3% sur les 3 premiers trimestres 2018).
Avec 54 500 immatriculations à fin 2018 (estimations), le marché français du VI va réaliser une progression de 8% cette année, prévoit l'OVI. Il est tiré par la dynamique du marché des tracteurs, en hausse de 8,4% à environ 30 000 unités cette année. Le marché des porteurs, en hausse de 7,6%, devrait atteindre environ 24 500 unités. La principale catégorie de porteurs, celles des bennes et des véhicules liés au BTP, a progressé de plus de 17% à fin novembre, à 8 069 véhicules.
Pour 2019, l’OVI table sur "une baisse contenue du marché VI", de 5,5% au global, répartie entre -6,6% pour les tracteurs (à 28 000 unités) et -4% pour les porteurs (à 23 500 unités). L’OVI s’attend en effet à un reflux logique du marché des tracteurs après quatre années consécutives de hausse qui auront permis de renouveler sensiblement le parc. Du côté des porteurs, malgré des carnets de commandes en hausse de 11,8% à fin novembre, l’OVI s’attend à des retards de livraison des véhicules carrossés. Il s’inquiète en outre des retards qui ont été pris par les fabricants de chronotachygraphe dits "intelligents" dans la conception et l’homologation  de leurs équipements. Alors que les VI neufs doivent tous en être équipés à partir du 15 juin prochain, "les constructeurs de VI ne seront pas à même de proposer des véhicules conformes avant mi-avril, ce qui rend quasi-impossible le carrossage des porteurs dans les délais". Or, "aujourd’hui, le Ministère ne prévoit pas de dispositions dérogatoires", constate l'OVI.

Xavier Champagne

(*) Créé sous l'impulsion du groupe BNP Paribas et de BNP Paribas Rental Solutions, l’Observatoire du Véhicule Industriel (OVI) présente deux fois par an, depuis plus de 20 ans, une actualisation des prévisions de marché du véhicule industriel.

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017