Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Services - 17/11/2017

Après-vente connectée : les automobilistes sont-ils prêts à communiquer leurs données ?

Les automobilistes veulent bien communiquer leurs données s'ils comprennent dans quel but elles seront utilisées et s'ils en tirent un avantage. Près d'un tiers d'entre eux sont d'accord pour que l'état de leur véhicule soit transmis à un garage.

A l’occasion de la conférence-débat organisée par Autoactu.com sur le thème de l’après-vente connectée, Thomas Chieux a révélé les résultats d’une enquête menée par ICDP auprès d’un panel d’automobilistes. Elle révèle qu’ils sont prêts à rendre accessibles les données de leur véhicule si cela peut leur apporter des services à valeur ajoutée mais sont beaucoup plus réticents à communiquer des données personnelles : 79% veulent bien partager leurs données véhicules mais seulement 16% leur données personnelles.
"Les clients sont de plus en plus conscients de la valeur de leurs données, veulent choisir avec qui les partager et souhaitent obtenir un service en retour", souligne Thomas Chieux. Ainsi, leur consentement à fournir des informations varie selon le type de données et le type d’acteurs. Ils sont 47% à accepter que des "données relatives à un accident" soient communiquées automatiquement à un assisteur mais plus que 28% à un assureur et seulement 16% à un garage.
En revanche, "l’état du véhicule" est une information qui peut être transmise à un garage indépendant pour 31% d’entre eux. Dans cette étude, 17% des personnes interrogés sont aussi prêtes à communiquer des "données personnelles" à un assureur, 12% à un garage. Les "données sur le trajet" sont les plus sensibles avec seulement 12% des automobilistes acceptant de les communiquer à un assisteur et pas aux autre opérateurs.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

47% seulement en cas d'accident !
Ça promet de la déconnection d'Ecall en masse ?
;0)
Luc os, Le vendredi 17 novembre 2017

A défaut de la "déconnexion" il faudra éviter la déconnerie en masse !
Déjà que les conneries livrées pour rien dans les voitures ne sont pas données!
Retournez lire Rakoto...et je résume:
les constructeurs pour prouver qu'ils existent, brulent du cash sur les gadgets qui ne seront jamais utilisés ou très peu!
Bande de nases à coté de la plaque ! Vive la masturbation marketing !
Jo Duchene, Le vendredi 17 novembre 2017

Hé Jo, vous n'avez pas répondu à ma question "dérisoire" d'hier sur les pertes de GM pendant 19 ans. Les dirigeants de GM ne sont pas allés à l'école pour apprendre qu'on arrête un business immédiatement s'il perd de l'argent ?
Allez, répondez !
Bruno HAAS, Le vendredi 17 novembre 2017

Ouais, je vais faire un effort...mais vous n'avez pas répondu à ma remarque...avez-vous été actionnaire de GM ?
Êtes-vous ou avez-vous été expert comptable chez GM, pour considérer que la date de départ de Chevy de l'Europe à été trop tardive?
Qu'en savez-vous de tout ça?
Je doute que vous soyez autre chose qu'un observateur comme moi !
Tu ce que vous pouvez admettre dans l'état ou les choses sont aujourd'hui, ressemblera beaucoup a ce que dit B.Rakoto.
Votre constat d'impuissance est égale au mien face, pour les constructeurs les plus proches de nous, quand on regarde ce qu'il est annoncé comme production automobile à venir dans les prochains quatre ans! C'est ce qu'il est produit en ce moment dans les usine...et donc pas de révolution à venir!
Si personnellement vous avez un business et vous arrivez à remplir vos objectifs, tant mieux !
Demain ce sera le déluge ou une dégradation du "business" auto tel que nous allons tous devenir des ex-start-upers avec des salaires de stagiaires!
Vous allez vendre dans l'avenir que du virtuel !
Plus personne à creuser dans une mine, sauf en Afrique !
Jo Duchene, Le vendredi 17 novembre 2017

Jo,
là vous auriez dû vous abstenir...
;0)
Lucos, Le vendredi 17 novembre 2017

Même si le débat n'est pas passionnant, je vais vous répondre Jo :
Je n'ai jamais possédé d'actions GM.
J'ai été directement employé par GM en 1978 à la sortie de mon école (ESTACA).
J'ai ensuite travaillé pour Saab (en 1982) qui a été rattrapé par la patrouille GM en 1987, et chacun sait ce que GM a fait de cette marque fabuleuse.
Après le parcours Citroën, j'ai été chargé de lancer la marque Isuzu en France. Tiens, encore GM qui me poursuit. Bien que ce lancement ait été une réussite assez extraordinaire, la parité monétaire € vs Y aura eu raison du développement de la marque qui a néanmoins gardé une activité rentable via ses pick-up de grande qualité.
J'ai donc eu la chance de côtoyer bon nombre d'Américains au cours de ces périodes, et pas des moindres quelques fois, pour savoir que les décisions qui ont été prises par GM du temps où j'étais "d'active" n'étaient pas toujours frappées au coin du bon sens. L'avenir m'a malheureusement souvent donné raison :
Mort de Holden en Australie, mort de Saab, assassinat en règle de marques américaines mythiques (Pontiac, Oldsmobile, etc.) badging valsant entre les marques Daewoo/Chevrolet, Isuzu/Opel, Saab/Opel, et des dizaines d'autres copulations contre nature ayant ruiné l'image des marques que les prédécesseurs auront eu tant d'années - et de foi - à construire.
Bravo les Ricains !
Je pourrais également écrire un chapitre sur Ford avec Volvo, Land-Rover, Jaguar, Aston-Martin qui s'en sont sortis de justesse avec l'aide des Chinois et des Indiens !
Mon dieu, vive la retraite !
En résumé Jo, non, pas d'actions mais directement "actionnaire".
Bruno HAAS, Le vendredi 17 novembre 2017

reste Chrysler pour démontrer le talent pour le business des américains...
Ha ben non. Mais c'est la faute des allemand étoilés, ça compte pas.
gilles maestro, Le vendredi 17 novembre 2017

Dites Jo, heureusement que vous avez fait un effort pour votre réponse... Qu'est ce que çà aurait été si vous vous étiez pas "appliqué" ...
Votre réponse ... Elle n'a rien à voir avec la question que Bruno avait posé suite à vos leçons récurrentes sur la grande sagesse financière du management US ... Nothing, nada, rien... que de l'enfumage habituel en plus ...

Comme dirait l'autre : "C'était peut-être pas votre question, oui mais c'est ma réponse ... Sacré Georges Duchêne ...
ADEAIRIX, Le vendredi 17 novembre 2017

Je suis ravi de m'être levé ce matin, car j'ai appris des choses de la part de Bruno! Les ricains sont loin d'être des malins.
Néanmoins l'histoire de l'automobile américaine et européenne n'est pas la même et ne vous en déplaise Bruno, il est incontestable que la vie pour l'américain qui roule en auto comparé au citoyen européen est INCOMPARABLEMENT moins chère que chez nous!
En automobile tout est moins cher la bas...et comme vous êtes un gars "smart" vous avez compris que je suis toujours du coté du citoyen américain et européen concernant la maitrise de son niveau de vie...et l'avantage du consommateur auto américain est qu'il n’hésite pas à être procédurier et utiliser son avocat et donc à presque armes égales avec les gros malins de constructeurs. Ils ne peuvent plus faire des promesses et mentir!
La démocratie chez nous avance et les partenaires malheureux de GM ici n'ont pas hésité à leur foutre un procès. Je les félicite.
Il y a du boulot ici chez nous et beaucoup sont vigilants maintenant.
Je ne suis pas le seul à déplorer toutes les "affaires" qui sortent concernant les constructeurs mondiaux.
Il y a beaucoup ici qui s'amusent à jouer du coté des "méchants" et j'adore être du coté des "innocents"...donnez moi le titre de Zorro, je vais adorer !
Il n'y a plus de meubles a sauver les mecs.
Jo Duchene, Le vendredi 17 novembre 2017



Plus de 250 groupes référencés dans l'édition 2018 de l'Annuaire des groupes de distribution automobile
Les constructeurs sont-ils correctement armés pour faire face aux enjeux de la mobilité ?



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017