Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

VALEO : Technicien(ne) Banc et Essai (H/F) - La Verriere 78VALEO : Ingénieur Essais Mécaniques (H/F) - La Verriere 78VALEO : Ingénieur Expert en Intelligence Artificielle H/F CRETEIL 94VALEO : Architecte Logiciel (H/F) - CRETEIL 94VALEO : Ingénieur Qualité Fournisseur H/F - Cergy Pontoise 95GROUPE SCHUMACHER : Mécanicien Service Rapide (h/f) VERNOUILLET 78GROUPE SCHUMACHER : Conseiller Service Mécanique (H/F) Mantes-La-Ville (78),GROUPE SCHUMACHER : MÉCANICIENS (h/f) Nanterre (92)BRIDGESTONE : RESPONSABLE DE SECTEUR ? SECTEUR NORD OUESTGROUPE PAROT : Un(e) Responsable Après-Vente (H/F) Châteauroux 36GROUPE PAROT : Comptable Fournisseur (H/F) basé(e) à Orléans 45Renault-Nissan Consulting : Consultant (F/H) 92 Boulogne BillancourtRenault-Nissan Consulting : Manager (F/H) 92 Boulogne BillancourtMICHELIN : Manager de Production France H/F (La Roche sur Yon, Cholet, Montceau les Mines, Troyes, Bourges, Epinal, Le Puy en Velay, Clermont-Ferrand, Bassens près de Bordeaux...).GROUPE COMO : Responsable RH Groupe ? HRBP H/F - PARIS 12PSA RETAIL - Conseiller Commercial Services (CCS) (H/F)AUTO CONSULTANT : Devenez Conseiller Commercial Automobile (H/F) AUBIERE et CLERMONT-FERRAND (63)AUTO CONSULTANT : Devenez Conseiller Commercial Automobile (H/F) Montrouge (92)AUTO CONSULTANT : Devenez Conseiller Commercial Automobile (H/F) La Teste de Buch (33)VOLKSWAGEN : Responsable assistance client et support réseau (H/F) Villers-Cotterêts (02)EUROMASTER : Responsable centre de services Véhicules légers H/F en CDI à Salaise-sur-Sanne.EUROMASTER : Mécanicien Poids Lourds H/F en CDI à Le Blanc Mesnil.BRIDGESTONE : COORDINATEUR(-TRICE) DES VENTESBRIDGESTONE : ASSISTANT(E) MARKETING : Produit / Communication / EvènementielGroupe COMO : Comptable H/FGROUPE COMO : Magasinier Vendeur Pièces de Rechanges H/FPSA RETAIL - Conseiller Commercial Véhicule d?occasions (H/F)VOLKSWAGEN - Contrôleur de gestion consolidation et reporting (H/F)Conseiller Commercial VNDirecteur des Ventes (Field Sales Manager) CitNOW Video France
Voir toutes les offres

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 04/01/2018

Bonus en 2018 : moins pour le VN, plus pour le VO et les 2, 3 roues et quadricycles

Les conditions de bonus pour les véhicules commandés à partir du 1er janvier 2018 sont moins généreuses à l’achat d’un véhicule neuf. En revanche, la "prime de conversion" s’étend aux véhicules d’occasion plus anciens et aux 2, 3 roues et quadricycles électriques.

Le décret relatif "aux aides à l’acquisition ou à la location des véhicules peu polluants" est paru au Journal Officiel du 31 décembre 2017. Il modifie les conditions d’attribution et les montants des aides pour l’achat d’un véhicule particulier ou d’une camionnette, avec une réduction sensible des montants pour l’achat d’un véhicule neuf tandis que la prime de conversion est accordée même pour l’achat de VO relativement âgés.
Pour l’achat d’un véhicule électrique, le bonus reste identique à 6 000 euros, avec toujours un plafonnement à 27% du prix du véhicule (toujours augmenté du coût de la batterie si elle est en location). Pas de changement dans la définition du véhicule électrique avec toujours une limite à 20 g pour les émissions de CO2, ce qui permet d’en conserver le bénéfice à des électriques disposant de prolongateur, comme la BMW i3, par exemple, qui affiche des émissions à 14 g/km.
Ce qui change en revanche est la prime de conversion qui y était attachée quand cet achat s’accompagnait de la mise à la casse d’un véhicule Diesel puisque cette prime est réduite. Ainsi, la prime de conversion pour l’achat d’un VE (moins de 20 g) passe de 4 000 euros à 2 500 euros, ce qui porte l’aide maximale à 8 500 euros (au lieu de 10 000 euros).
Le bonus pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable neuf (entre 21 g et 60 g de CO2/km) qui était de 1 000 euros disparait de même que la prime spécifique de conversion de 2 500 euros qui pouvait lui être attribuée. Désormais les véhicules hybrides rechargeables ne bénéficient plus que d’une prime de conversion dans les mêmes conditions que pour les véhicules thermiques neufs ou d’occasion qui peuvent en bénéficier.

Une prime de conversion qui tient compte des réalités de marché
C’est d’ailleurs dans l’approche de cette prime de conversion que se situe la vraie nouveauté du dispositif 2018. La version 2018 tente ainsi de corriger les effets d’aubaines qui faisaient des ménages aisés les grands bénéficiaires de ces aides. La refonte 2018 élargit considérablement le champ des bénéficiaires de la prime de conversion avec des montants nettement plus conséquents (et dans la limite du coût d’acquisition). Ainsi, la prime de conversion, qui est de 1 000 euros sans conditions de ressources, est doublée pour les ménages non imposables à 2 000 euros. A noter que l’éligibilité à ces aides des véhicules de démonstration a été légèrement modifiée : si dans le texte précédent l’obligation était que la cession ou la prise en location intervienne "dans un délai d'un an suivant sa première immatriculation", elle est désormais complétée par une obligation de conserver le véhicule en VD pendant au moins 3 mois.
Surtout, elle s’applique aussi à l’achat de véhicules thermiques qui peuvent être assez anciens puisque la limite est déterminée par les vignettes Crit’Air 1 et 2 (*). Ainsi, à condition que leurs émissions de CO2 soient inférieures ou égales à 130 g/km, l’achat de véhicules Diesel jusqu’à 7 ans (Euro 5 et 6) et de véhicules essence jusqu’à 12 ans (Euro 4, 5 et 6) donne droit à cette prime de conversion. Evidemment l’achat de véhicules 100% électriques, hydrogène, hybrides rechargeables permet également d’obtenir cette prime de conversion.
L’ouverture à un public plus large avec la prise en compte de véhicules assez âgés et donc avec des niveaux d’émission de CO2 relativement importants a pour effet paradoxal de donner une prime de conversion pour l’achat de véhicules qui par ailleurs sont désormais soumis au malus lorsqu’ils sont neufs puisque le barème démarre désormais à 50 euros pour les émissions de 120 g de CO2/km et monte à 300 euros pour les émissions de 130 g de CO2.
Signe du ciblage sur les ménages les moins aisés, l’âge minimal des véhicules Diesel qu’il faudra mettre à la casse est moins élevé pour les ménages non imposables puisqu’ils devront avoir au moins 12 ans (1ère immatriculation avant le 1er janvier 2006). Pour les ménages imposables, le Diesel à mettre à la casse devra avoir au moins 17 ans (1ère immatriculation avant le 1er janvier 2001). Pour les essence, le véhicule mis à la casse devra avoir au moins 21 ans (1ère immatriculation avant le 1er janvier 1997).
Comme les années précédentes, ces dispositions bénéficient d’une tolérance dans leur mise en œuvre et elles entrent en vigueur sur les commandes à partir du 1er janvier 2018, les dispositions précédentes restant valables pour les véhicules commandés en 2017 s’ils sont immatriculés avant le 31 mars 2018.

Les 2 et 3 roues électriques inclus dans le dispositif de la prime de conversion
Le plafond du bonus pour les 2 ou 3 roues et quadricycles électriques, dont la puissance maximale nette du moteur est supérieure ou égale à 3 kilowatts, est abaissé à 900 euros (au lieu de 1 000 euros en 2017), les autres paramètres restant inchangés (plafond à soit 27% du coût d'acquisition TTC du véhicule augmenté du coût de la batterie si elle est louée, et 250 euros par kwh). Pour ces véhicules (puissance maximale nette supérieure ou égale à 3 kW) une prime à la conversion peut désormais s’ajouter. Elle s'élève à 100 euros pour les ménages imposables et à 1 100 euros pour les ménages non imposables. L’aide maximale pour les ménages non imposables est donc de 2 000 euros (900 euros de bonus + 1100 euros de primes de conversion).
Le bonus pour les 2 roues dont la puissance maximale nette du moteur est inférieure à 3 kilowatts, est également réduit avec un plafond à 100 euros (au lieu de 200 euros) avec le montant fixé à 20% du coût d'acquisition TTC. Pas de prime à la conversion pour eux.
Pour ces véhicules 2 ou 3 roues et quadricycles électriques, à l’obligation de le garder 1 an, s'ajoute celle de parcourir au moins 2 000 km dans l'année.
L’aide concernant les vélos à assistance électrique est également modifiée puisqu’elle est désormais réservée aux ménages non imposables. Surtout, alors que dans sa version actuelle l’aide instituée en février dernier ne pouvait pas être cumulée avec une autre, c’est désormais l’inverse et elle ne peut être attribuée "que si une aide ayant le même objet a été attribuée par une collectivité locale". Cependant cela n’augmente pas le montant de l’aide (mais en répartit la charge) puisque la somme des deux ne peut pas excéder 20% du prix TTC ou 200 euros, ce qui était exactement le montant accordé par l’Etat seul. Ce changement intervient à compter du 1er février 2018.
Florence Lagarde

Plus précisions dans la "Foire aux questions" publié par le ministère de la Transition écologique

(*) Crit'Air 1 : Tous les véhicules gaz et hybrides rechargeables, les essence Euro 5 et 6 (à partir du 1er janvier 2011); Crit'Air 2 : Tous les essence Euro 4 (entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010), les Diesel Euro 5 et 6 (à partir du 1er janvier 2011).

Partagez cet article :

Réactions

Bravo Mme Lagarde pour cet article ,mais qui peut pondre un truc pareil?combien de fonctionnaires ont travaillés sur ce machin,je le relirais plus tard dans la journée car j n'ai plus d'Aspirine,au fait comment font nosvoisins ont ils les mêmes fonctionnaires ?
alain boise, Le jeudi 04 janvier 2018

Le malus est une usine à gaz qu'il faut ajuster chaque année en fonction des objectifs de nos gouvernants. Quand sera-t-il supprimé ?
Je précise qu'il est une des raisons de la perte des performances de notre industrie automobile, car il favorise les petits véhicules, peu équipés et très facilement fabriqués dans les pays à bas salaires: La SANDERO de DACIA en est le plus bel exemple. Je propose d'indexer les salaires des fonctionnaires chargés de la gestion du malus sur les apports de devises de l'années N-1 et constatés dans la balance commerciale de notre pays.

Une autre conséquence du malus est le nombre d'accidents mortels sur les routes de France: Ce malus a favorisé les véhicules légers et peu résistants aux chocs frontaux. Je précise que le malus est une invention française, pas les classifications Euro-NCAP. De toutes façons, la solution de réduire à 80 km/h la vitesse sur routes va encore rassurer ces mêmes fonctionnaires et les résultats sur la réduction de la mortalité seront évidement probants. En attendant, l'industrie automobile française qui cible déjà trop son propre marché va se déconnecter encore un peu plus de l'Export....et laisser grandes ouvertes les portes des petits véhicules chinois dans trois ans.
CR-Expert, Le jeudi 04 janvier 2018

Cher Expert, c'est bien de s'auto-proclamer ainsi, mais encore faut-il sortir des généralités pour convaincre et ne pas Mélenchonniser l'information en se contentant d'approximations qui servent le propos que l'on souhaite défendre.
Vous écrivez : "Ce malus a favorisé les véhicules légers et peu résistants aux chocs frontaux". Avez-vous des chiffres qui étaient cette assertion ? Il me semble que nombre de "petits" véhicules sont 5* EURO NCAP (Fiat 500 par exemple). Donc, pour vous, petit véhicule = plus de danger en choc frontal ? C'est pour le moins réducteur, et factuellement faux. Quant à assimiler la mortalité sur les routes et les seuls chocs frontaux, elle semble abusive : combien de morts suite à des chocs latéraux, arrière ou à des tonneaux ? Là encore, on attend vos chiffres. Peut-être les chinois essaieront-ils d'exporter bientôt leur production en Europe, mais outre le fait qu'ils ont beaucoup de "grosses" et "moyennes" voitures (et peu de "petites", comme vous le laissez entendre), l'Europe ne devrait pas leur ouvrir grand les portes... mais c'est une autre histoire !
Sniper, Le jeudi 04 janvier 2018

Le soucis dans leur dispositif de prime d'achat d'occasions, c'est qu il n'existe presque aucun véhicule essence en 2007 sous la barre des 130g de CO2/km et donc que l'on est obligé de se rabattre sur les diesels à partir de 2011 et donc on flirt sur des occasions bien plus chers.
François, Le jeudi 04 janvier 2018

Allez ! Match nul !
Il est vrai que plus une voiture est longue et large, plus il est facile de sauver tout le monde en cas de choc, mais résumer le (mauvais) NB de mort à ceci n'est pas tout.
La limitation à 80 km/h serait une mesure ridicule prise en urgence vis-à-vis de l'Europe qui tape sur la France qui n'obtient pas les résultats par rapport aux objectifs de sécurité routière demandés.
Notre gouvernement n'a plus aucune imagination actuellement sur le sujet et va présenter cela comme une mesure coercitive forte (et elle l'est) qui va calmer nos dirigeants européens qui vont se laisser berner par ce tour de passe-passe. l'idée est de gagner du temps en faisant preuve de bonne volonté et d'action et de ne pas se prendre des amendes de haut niveau, en espérant trouver de nouvelles solutions pour la sécurité avant que le PB revienne.
Pour revenir au sujet de l'article, le malus est une mesure comme toujours impopulaire mais extrêmement efficace car les objectifs gouvernementaux de nos forcer à rouler dans des véhicules de " taille raisonnable" est largement atteint.
Le Malus et son pote le CO² sont les 2 facteurs les plus influents de la définition de base de nos véhicules, qu'on l'aime ou pas..
;0)
Lucos, Le jeudi 04 janvier 2018

Réponse à SNIPER:
Il n'y a aucune approximation dans mes affirmations. Puisque vous donnez en exemple de FIAT, je vais vous en donner un autre:
Deux véhicules sélectionnés ( d'ailleurs de la même société...) Une MERCEDES classe "S" et un Smart Fortwo ont toutes deux 5 étoiles. Une très bonne idée a été de vérifier la sécurité pour leur occupants...en les percutant l'une contre l'autre.
Résultat : deux morts dans la SMART et un habitacle de MERCEDES à peine déformé, avec tous les passagers indemnes. Bien sûr ce test n'a pas été fait par les fonctionnaires de notre administration car ceux-ci n'ont aucune idée du domaine technique automobile.

Pour ce qui est de la mortalité sur les routes, c'est d'abord un problème de comportement:
--- Des conducteurs qui se comportent dangereusement ( j'ai beaucoup d'éléments de comparaison avec des pays étrangers).
--- Des responsables de nos infrastructures routières: de nombreux endroits restent dangereux et mal signalés. Je prends pour exemple une comparaison entre des routes françaises et allemandes: des signalisations aberrantes sur l'une et un sentiment de sécurité sur l'autre, pourtant sur trajet très dénivelé.
--- D'une majorité des français qui s'imagine qu'un véhicule de moins de 3.00 m de long peut encaisser la même énergie lors d'un choc qu'un véhicule de près de 5.00 m....et qui accepte de circuler dans des véhicules dont la sécurité et techniquement dépassée.

Pour les Chinois: après de nombreux investissements industriels réalisés, ils sont en cours de préparation de nous envoyer leur production face aux Clio, Twingo, Smart ou 208...à des prix tels qu'ils préfèrent effectivement circuler avec des véhicules de taille plus grande.
CR-Expert, Le jeudi 04 janvier 2018

Parfaitement d'accord avec CR-Expert.
Également d'accord avec ses propos sur handicap que nous avons et nous aurons pour faire des ventes en volume à l'export avec nos caisses petites et pourries...avec équipement rare et merdique et en plus cher à l'achat !
Personne n'en veut et surtout les pays développés du nord.
Nos constructeurs ne connaissent pas la signification du mot "valeur ajoutée"...et c'est normal dans le pays du hard-discout exploité par les enseignes allemandes!
Seul l'Amérique Latine et l'Inde et surtout pas la Chine veulent un véhicule comme la Kwid de chez Renault qui ne passe même pas le crash test minimum.
La camelote n'est même plus chinoise elle est française!
Nota:
Pour le quadrige habituel (cherchez dans le dictionnaire) ne perdez pas votre temps a m'invectiver! Je suis en forme.
Jo Duchene, Le jeudi 04 janvier 2018

Dans la Bagnole on ne dit pas "Quadrige" mais "4CV"...
;0)
Lucos, Le jeudi 04 janvier 2018

Je suis admiratif de tant de culture canassonique!
Début février je vais voir les bourrins suisses...et je vous parlerai du chocolat aux amandes! Ceux qui parlent "doctement" ne me lisez pas...zappez!
Jo Duchene, Le jeudi 04 janvier 2018

… Eh faut pas confondre « ami Duchene » …
Le gars qui adopte un ton "définitif" (genre l'autorité de la chose jugée) et qui décerne des bons points à tel ou tel c’est vous Duchene et personne d’autre ici … D’où le « doctement » …
C’est vrai que pour les déplacements à l’extérieur ou les news du voisin , c’était pas forcément le plus adapté ! … Mais un gars comme vous ... avec tellement l’esprit open, la hauteur de vue toute équipée et le troisième degré comme une seconde nature, tout çà …. Z’auriez dû transposer tout schuss ... Apparemment pas ...
ADEAIRIX , Le jeudi 04 janvier 2018

C'était quoi déjà le sujet du jour...le "Bonus en 2018..."
Excellent au demeurant comme d'habitude...et nous allons parler surement un jour du chagrin (provoqué par l'administration) que cela va causer aux amateurs de très grosses cylindrées qui aimerait pouvoir acheter une occasion essence de plus de 34 CV sans payer aucune taxe pour cette occasion...rêvé !
Sur la Centrale il y a des occases Ferrari à partir de 46.000 euros et bientôt avec une grosse taxe à chaque changement de proprio.
Par contre les amateurs de BMW i8 sont gâtés, il ne payent rien comme taxe de riches pour cette occase.

Jo Duchene, Le jeudi 04 janvier 2018

L'Expert, si vous avez des chiffres de mortalité et de blessés graves par marque et même par modèle pour étayer vos propos, je suis preneur.

A titre d'info, sur tout ce qui est risques auto, les mieux placés sont les assureurs. Si les Dacia 3 étoiles EURONCAP étaient aussi dangereuses que certains l'affirment ici sur la base de trois articles d'accidents dans le journal local, elles coûteraient très chères à assurer.
JL S, Le vendredi 05 janvier 2018



Plus de 250 groupes référencés dans l'édition 2018 de l'Annuaire des groupes de distribution automobile
Le groupe Amplitude reprend la distribution d’Opel à Corbeil-Essonnes



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017