Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 11/02/2020

Bugatti ouvre à Neuilly-sur-Seine un showroom à l’abri des regards…

Stephan Winkelmann, Président de Bugatti avait fait le déplacement pour l’inauguration officielle du showroom parisien de Bugatti au côté de l’investisseur Edouard Schumacher, CEO Groupe Schumacher. Pour y entrer il faudra prendre rendez-vous.

Avec un record de vente dans le monde l’an dernier à 82 exemplaires de la Chiron, la marque Bugatti est dans un monde à part et sa distribution suit également des règles à part.

Ainsi, le showroom de Neuilly-sur-Seine affiche fièrement le nom de Bugatti mais les vitres sont teintées et pour y entrer il faudra montrer patte blanche.
L’ouverture de ce lieu est emblématique : Bugatti est une marque française qui n’y avait plus de représentation depuis 1940 et les clients de la côte d’Azur sont servis par un représentant de la marque à Monaco.
Lors de l’inauguration de ce showroom, Edouard Schumacher a aussi fait le lien entre le groupe qu’il dirige, créé par son père en 1947 à Neuilly, année même de la mort d’Ettore Bugatti également à Neuilly.
Cette marque qui appartient au groupe Volkswagen depuis 1998 est restée fidèle à ses origines et aux débuts de l’automobile qui alliait performance et luxe.

Pour maintenir la dimension élitiste de l’automobile de luxe, la marque ne propose qu’un seul modèle personnalisable à l’excès et sa production est limitée : "Il n’y aura pas plus de 500 Chiron dans tous le cycle de livraison", a rappelé Stephan Winkelmann, Président de Bugatti.
Le modèle précédent, la Veyron, a été limité à 450 exemplaires tous vendus dont 300 Veyron 16.4 et Super Sport et 150 roadsters Grand Sport et Grand Sport Vitesse.
A ce jour 245 Chiron ont été livrées et pour en prendre possession il faut être patient avec un délai minimum de 9 mois et un délai moyen de 18 mois.
Dans ce contexte, le rôle d’une concession n’est pas vraiment comparable à celui d’autres marques. Dans une concession Bugatti d’ailleurs, "on ne parle pas de prix", souligne Edouard Schumacher.
Le prix c’est le résultat de la configuration faite par le client et celle qui a été faite par Edouard Schumacher en prévision de l'ouverture de ce showroom a abouti à 3 950 000 euros HT. Et le véhicule est déjà vendu…
On parle là de "haute couture française dans une définition à sa plus grande époque", souligne Edouard Schumacher et la Chiron actuellement exposée dans ce showroom de Neuilly a été construite "à la main" sans robots par 23 ouvriers et ingénieurs.
"La particularité d’une Bugatti est de dépasser tous les records soit plus de 400 km/h et 480 km/h dans la version sport et d’emmener son propriétaire à l’Opera", souligne Edouard Shumacher.

Le traitement des clients sera très exclusif et Edouard Schumacher annonce que les services qui seront développés dépendront des demandes des clients. Il y aura c'est sûr des services de conciergerie avec gardiennage des voitures.
Le nombre de voitures vendues n'est pas un sujet. "Nous sommes sur des volumes très bas avec une approche one to one", souligne Edouard Shumacher qui sera "disponible 24/7 pour chacun de nos clients". "Ce qui va les attacher à nous c’est cette disponibilité, le temps qu’on prend, l’écoute, l’attention", dit-il.
Pour discuter de la configuration de leur véhicules, les clients prendrons rendez-vous et seront reçus dans ce nouveau showroom. Pour l'essai ils seront conviés à Molsheim en Alsace là où les Bugatti sont fabriquées.
La marque compte 35 points de vente dans le monde et la répartition de ses clients ne surprendra personne : Amérique du Nord, Allemagne, Suisse, Moyen-Orient.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Aidons les riches à dépenser en France disait feu ma Mère,et vive les footballeurs
alain boise, Le mardi 11 février 2020

Donc plus tu vends tes voitures chères, plus tu deviens l'esclave de tes clients ?
Etonnant non ?
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mardi 11 février 2020

Esclave...diantre,reprenez un Larousse!
alain boise, Le mardi 11 février 2020

C'est une bonne nouvelle de voir une concession Bugatti à Neuilly. On aimerait en voir d'autres ouvrir ce serait un signe de bonne santé economique. J'aimerai voir des Bugatti dans la rue. Petite observation frappante entre l'elegance vestimentaire du DG de Bugatti et la noirceur bien vulgaire footballeur des vetements du Francais a coté. Toute une education au vrai luxe à revoir...
paul Hochon, Le mardi 11 février 2020

C'est quoi ce commentaire pourri ?
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mardi 11 février 2020

@ paul hochon, ...
si depuis le temps qu'il gravite dans l'univers du luxe, le PDG de Bugatti ne savait pas se vêtir ce serait un peut malheureux …
En même temps, si l'on parle chiffon, la veste courte de "djeun's" … la cinquantaine passée, çà peut faire sourire … Et paf !
Remarque on a bien eu "Flamby" ...

… "Réduction de coûts" oblige, en fonction de l'article, il semblerait qu'Edouard Schumacher assure "him self" les services de conciergerie … Cà s'appelle "payer de sa personne" ...

Plus sérieusement, chapeau au jeune entrepreneur pour cette création du show room Bugatti à Neuilly … Dans les mouvances climatiques actuelles, même si le risque financier est limité, çà témoigne d'une belle confiance …"dans la création de valeur" !
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 11 février 2020

Ou quand la bagnole vaut plus cher que la concession !
Bruno HAAS, Le mardi 11 février 2020

Question éducation au "vrai luxe" du monde de l'automobile et à l'élégance discrète du vendeur VO, à part le gros Marcel, je ne vois pas !
Costume Pied de poule noir et blanc Monsieur de Fursac, chemise vert pistache YSL de contrefaçon achetée aux puces de Montreuil, cravate rouge rosée tapisserie toile de Jouy de ma Grand-Mère (bretonne !), chaussettes rouge fantaisie des années 70 et le top du top la pochette en soie avec des Combi VW jaunes de surfeurs dessus..
Alors les remarques de Polo la fringue…
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mardi 11 février 2020

Oh la,la mais c'est saignant en ce moment ici !! Je vais à la boucherie aussi !!
De quoi parle-t-il notre ami Paul....???
Sait-t-il ce que c'est une industrie auto qui travaille avec de grosses séries ??
Depuis quand un fabricant de costumes auto sur mesure contribue au PIB d'une nation comme la notre aggravé par le fait que Bugatti n'a rien de français...mais est propriété des cousins teutons ???
Aah...la GROSSE masse salariale que représente l'usine de Bugatti en France...aah les grosse innovations que représentent les mêmes moteurs de cette Bugatti....!!!
Est-ce que notre ami Paul a déjà vu l’éclaté du moteur de la Bugatti...et la complication de ingénierie que c'est sa conception et fabrication sinon les longues heures de son entretien rien que pour une seule voiture???
Quand on pense qu'un vulgaire OUTSIDER aux US et qui ce donne le luxe de même faire des fusées, est capable de faire la même chose en performance avec un simple roadster électrique...de qui ce moque-t’il notre ami Paul ???
Voilà le parfait dinosaure que cette Bugatti...dans ce monde productiviste et capitaliste obscène !!
Quand l'automobiliste de la rue a de la chance d'en voir une...il est admiratif...quand on lui parle de 45 L/100 km il ricane tout de suite !!!
Voilà son patron qui avale sa salive et qui botte en touche quand on lui parle de véhicule électrique !!
On s'en fout comme dirait l'autre, qui je suis sur ne ce formalise pas !!
Jo Duchene, Le mardi 11 février 2020

J'ai eu un peu de mal avec la dernière phrase..
;0)
Lucos de Beuliou el Tipi, Le mardi 11 février 2020



270 groupes référencés dans l'Annuaire des groupes de distribution
Le nouveau patron de Renault Luca de Meo mieux payé que Ghosn



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017