Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 27/11/2019

Camps de détention : Volkswagen défend son usine au Xinjiang

(AFP) - Le constructeur automobile allemand Volkswagen a défendu mardi son usine au Xinjiang, la vaste région du nord-ouest de la Chine où plus d'un million de musulmans seraient détenus dans ce que Pékin présente comme des "centres de formation professionnelle".

La décision d'installer à Urumqi, la capitale régionale, une usine ouverte en 2013 "a été prise uniquement sur la base de considérations économiques", note le constructeur, insistant sur "l'important rôle" du site pour "renforcer nos activités en Chine de l'Ouest".
Dimanche soir, des documents obtenus par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) et publiés par 17 organes de presse dans le monde ont jeté une lumière crue sur les règlements draconiens régissant les sites de détention installés dans la région.
La Süddeutsche Zeitung a notamment fait état d'un accord "de bon voisinage"
entre Volkswagen et la police chinoise, qualifié par le quotidien de "force motrice derrière les arrestations".
Volkswagen est "conscient" de la situation dans la région et "observe les développements en se référant aux rapports publics des Nations unies", a expliqué le groupe à l'AFP. "Nous voulons que les emplois contribuent à améliorer le contexte social pour les habitants d'Urumqi."
D'après des organisations de défense des droits de l'homme, plus d'un million de musulmans, principalement d'ethnie ouïghoure, sont détenus au Xinjiang dans des camps de rééducation politique.
Pékin récuse ce chiffre et évoque des "centres de formation professionnelle" destinés à lutter contre la radicalisation islamiste, en réaction à une série d'attentats sanglants attribués ces dernières années à des militants ouïghours.
"Tous nos employés sur le site ont un contrat" avec la filiale chinoise du constructeur, une coentreprise détenue avec le groupe chinois SAIC. "Nous partons du principe qu'aucun de nos employés ne travaille sous la contrainte."
"Toute personne a la possibilité de postuler" indépendamment de "l'âge, la religion ou l'appartenance ethnique", explique Volkswagen, précisant qu'avec quelque 25% de ses 650 employés, le taux d'emploi des "minorités" ethniques sur son site est "conforme" à celui observé dans la ville.
La Chine est un marché stratégique pour le groupe allemand, qui y a vendu
3,4 millions de voitures au cours des dix premiers mois de l'année, soit quasiment autant que sur son premier marché, l'Europe.
"Nous pensons que l'ouest de la Chine va connaître une croissance économique dans les prochaines années, c'est pourquoi nous continuons de miser sur l'usine à Urumqi et développons notre engagement dans la région", ajoute l'entreprise dans un communiqué.
Le dossier est sensible pour Volkswagen: en avril, le patron Herbert Diess avait dit dans une interview télévisée qui avait suscité un tollé "ne pas être au courant" des camps, avant que son équipe de communication ne corrige le tir.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Hubert Diess pas au courant des camps.....cela me rappelle qq chose
alain boise, Le mercredi 27 novembre 2019

Cher Alain, Herbert, pas Hubert.
Si ces camps sont pour casser la "radicalisation islamiste" comme le clament les Chinois, c'est parfait, mais sinon...
Et mon petit doigt me dit que c'est "sinon" à 99% pour 1% de musulmans fanatiques. Mais je n'en sais strictement rien, pas comme Herbert qui ment autant que les Chinois.
Quel monde !
Bruno HAAS, Le mercredi 27 novembre 2019

Pas de minorités possibles en Chine, le redressement social pour se conformer à la majorité chinoise est obligatoire et ceci sans complexes et ouvertement.
En France c'est plus subtil et 130 ans après les Hussards noirs de la République on utilise entre-autres la répression routière…
Du Macramé chinois à la dentelle française, finalement même combat..
;0)
Luc Os, Le mercredi 27 novembre 2019

Ah les mecs...pas moyen de digérer désormais tranquillement !
Nous allons voir cela dans le futur à la télé...
Nous avons quand même un expert en médiation chez nous...
Luc OS , l'un n'excuse pas l'autre...et comme beaucoup regrettent d'avoir vécu des travaux sur les bombes nucléaires...d'autres dans l'avenir vont regretter d'avoir fait des études de maths sup et informatique plus la déconnade de l'intelligence artificiel qui accéléré tout ...de manière exponentielle !
Les plus de plus pessimistes des scientifiques, nous font le prognostique que la population mondiale va passer de 9,5 milliards à 4,5 du fait des conséquentes du réchauffement climatique...
Il va y avoir de la place...(de préférence là où ce n'est pas pollué...ou il y aura plein de gravas de la guerre) mais ce n'est pas sur qu'on aura le temps de le voir !


Jo Duchene, Le mercredi 27 novembre 2019

Reprenez un Porto Jo ça va aller
alain boise, Le mercredi 27 novembre 2019



digiCONTACTS permet aux concessionnaires automobiles de déployer leur propre centre d’appels
Allemagne : 9 500 emplois supprimés chez Audi, l'auto en crise



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017