Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 30/10/2019

Carebus sauvé par son constructeur turc, mais 70 postes supprimés

(AFP) - L'entreprise Dietrich Carebus, qui transforme des bus à Ingwiller (Bas-Rhin), va être reprise par son fournisseur le constructeur turc Temsa qui supprimera toutefois 70 postes sur 124, a-t-on appris mardi auprès de la direction.

La chambre commerciale du tribunal de grande instance (TGI) de Strasbourg a validé mardi le plan de cession à Temsa de Dietrich Carebus qui était en redressement judiciaire depuis juillet, a indiqué le greffe à l'AFP.
La reprise sera effective le 4 novembre, a annoncé à l'AFP Pierre Reinhart, actuel président de Dietrich Carebus.
Le nouveau propriétaire conservera 54 emplois sur les 124 qui subsistaient, par rapport à un effectif de 135 personnes au moment de la mise en redressement, a précisé le dirigeant.
Ce dernier s'est dit "soulagé" de la préservation "d'au moins une partie" des effectifs, "plutôt que pas de reprise du tout". La priorité sera donnée aux départs volontaires, a-t-il ajouté.
Constructeur d'autocars, Temsa était jusqu'à présent l'un des deux fournisseurs de Dietrich Carebus, avec le chinois Yutong qui n'a finalement pas déposé d'offre de reprise.
La société alsacienne apporte les dernières transformations et adaptations aux véhicules pour permettre leur circulation en France. Elle compte parmi ses clients les principaux transporteurs de personnes comme Transdev, Kéolis et le groupe RATP, a précisé M. Reinhart.
Entreprise familiale, Dietrich Carebus s'est retrouvée en difficultés du fait de la conjoncture du marché de l'autocar en France et d'ambitions qui ne se sont pas concrétisées pour l'instant dans le bus électrique, a expliqué son dirigeant.
Elle compte deux filiales qui ont également été concernées dans le redressement judiciaire.
Carrosserie Dauphinoise, société de maintenance d'autocars basée aux Abrets (Isère) a été reprise dès le 10 octobre par trois personnes actives dans le monde du transport avec 16 salariés sur 22, tandis qu'une audience du TGI de Strasbourg statuera le 18 novembre sur le loueur de bus Lambert Location qui emploie 17 collaborateurs à Gisy-les-Nobles, près de Sens (Yonne), a détaillé M. Reinhart.
AFP

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017