Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 23/05/2019

Carlos Ghosn interdit de voir sa femme : "une situation inhumaine" selon son avocat

(AFP) - Une situation "inhumaine et scandaleuse, même au regard des critères japonais" : un des avocats de Carlos Ghosn ne mâche pas ses mots après le rejet par la Cour suprême du recours déposé contre les restrictions imposées au magnat de l'automobile déchu.

"Elle entérine ainsi la décision du tribunal de Tokyo d'interdire toute communication entre Carlos Ghosn et son épouse Carole sans une permission spécifique", a déploré  Takashi Takano, l'avocat en révélant le jugement de la plus haute instance judiciaire, au cours d'un entretien accordé à l'AFP.
Carlos Ghosn, l'ancien PDG de Renault-Nissan, soupçonné de malversations financières, avait été libéré sous caution le 25 avril à l'issue de trois semaines de détention, mais en échange de conditions plus drastiques que lors de sa première sortie de prison début mars, après 108 jours derrière les barreaux.
"C'est la première fois dans mon expérience qu'un de mes clients est relâché sous de telles conditions, c'est très rare", assure l'avocat.

Raisons spécifiques
"Nous avons plaidé le fait qu'il s'agit d'une claire violation de notre propre constitution et du traité des Nations unies que notre gouvernement a ratifié de longue date", explique Me Takano, en référence au Pacte des Nations unies relatif aux droits civils et politiques.
"Malheureusement, à ma grande déception, même l'instance de dernier recours a ignoré nos arguments", soupire-t-il, brandissant un bout de papier - le document d'une seule page reçu.
La Cour suprême ne motive habituellement pas ses décisions, "mais ce cas étant très médiatisé et suivi par le monde entier, j'espérais une réponse montrant sa préoccupation", dit le défenseur aux lunettes noires et à la barbe blanche, interviewé mardi soir dans son cabinet de Tokyo.
Maintenant que l'interdiction a été validée au plus haut niveau, l'équipe de défense de Carlos Ghosn n'a plus qu'une possibilité : tenter de lui obtenir une entrevue avec sa femme dans ce cadre très strict. "Notre requête doit être basée sur des raisons spécifiques, urgentes" qui justifieraient une rencontre, précise Me Takano.
Dès la libération de son illustre client, une demande avait été déposée, "pour une heure par jour en présence d'un avocat", mais malgré ces garanties elle avait été refusée.
Carlos Ghosn a par ailleurs interdiction de quitter le territoire, son accès à internet est fortement restreint et sa résidence est placée sous la surveillance de caméras.

Déprimé
Ces conditions pourront toutefois être aménagées au fur et à mesure qu'avancent les préparatifs du procès, espère Me Takano. Une première réunion formelle est prévue jeudi au tribunal de Tokyo, en présence de C. Ghosn, des juges et des procureurs.
Un mois après sa sortie de geôle, le Franco-Libanais-Brésilien de 65 ans n'est pas en grande forme, confie son défenseur. 
Le fait d'être privé de sa femme "le touche mentalement, il a l'air déprimé", raconte-t-il, sa collaboratrice ajoutant qu'il était "vraiment choqué" quand il a pris connaissance de cette mesure destinée à éviter la destruction de preuves - Carole Ghosn étant soupçonnée par le parquet d'avoir contacté des protagonistes du dossier.
Mais l'ancien capitaine d'industrie, qui clame son innocence et dénonce un "complot" ourdi par Nissan, "garde un esprit combatif" et fourbit ses armes en vue des débats, témoigne l'avocat, convaincu qu'il sera blanchi.
"Le processus de préparation va prendre au moins encore un an", estime Me Takano. 
Arrêté le 19 novembre à Tokyo, Carlos Ghosn fait l'objet de quatre inculpations par la justice japonaise: deux pour des dissimulations de revenus dans des documents boursiers et deux pour des cas différents d'abus de confiance aggravé, dont détournement présumé de fonds de Nissan.
Naguère tout-puissant, il a perdu tous ses titres au sein des trois constructeurs qu'il avait rapprochés pour bâtir la première alliance automobile mondiale : Renault, Nissan - inculpé dans un des volets de l'affaire et à l'origine de l'enquête interne qui a fait tomber son ancien sauveur -, et Mitsubishi Motors.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

... Adieu monde cruel ...avait trouvé un plubiciste pour la fin de la R5 ... Il y a un peu de çà ?

Dans un autre registre ...deux victimes collatérales de la "curée" ...Aide par la pla plainte d'un "actionnaire" semble-t-il ...Les audits des comptes de la structure commune et néanmoins batave font ressortir des contrats attribués à Rachida Dati et Alain Bauer dont l"economie" serait quelque peu nébuleuse... A suivre
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 23 mai 2019

Et si Carlos était innocenté au procès,si il n’y avait pas fraude....on fait quoi?on s’embrasse ?les primes attribuées au personnel doivent elles aussi être remboursées ?
alain boise, Le jeudi 23 mai 2019

Cette histoire est répugnante....les japonais sont des barbares.
Même les criminels les plus dangereux et les condamnés à morts aux USA ont le droit à la visite de leur famille en parloir.
Cette décision de la justice japonaise pourrait bien mnontrer que tout a été en effet préparé et que c'est un complot contre Ghosn. Les japonais veulent reprendre le comntrôle de Nissan et ont formenté une salle histoire soutenue et appuyée par la justice et le Gvt japonais....
Empêcher M. Ghosn de voir sa femme l'affaiblit moramelent et physiquement...et c'est à mon avis voulu par les japonais....ils veulent le casser complêtement pour réduire sa capacité à se défendre..... Et là pour eux tous les moyens sont bons....le retour des samourai sanguinaires et sans pitié.

BS, Le jeudi 23 mai 2019

Ah non, faute ! La loyauté, la justice et l'honneur sont les bases du code des Samouraïs..
;0)
Lucos, Le jeudi 23 mai 2019

… Cà a l'air de partir un peu en vrille les veilles traditions … ?

Ces excès de précautions laissent augurer d'une faiblesse certaine concernant les preuves détenues par "l'accusation" … Ou elles sont ou elles ne sont pas … Et oui la justice japonaise ne s'honore pas à de tels agissements … Même si l'épouse de Ghosn semble très "proactive" ...
Au fait les cautions, là bas, sont elles remboursées quand on "re fout" le prévenu en cabane ou c'est "pour le personnel" …
Pour l'instant en cumul çà fait quoi un "ptit" 16 M€
Hein le monsieur de l'AFP …. Dites voir ?
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 23 mai 2019

Combien de cadres et employes de Renault ont ils perdu leur menage, femme, compagne, compagnon, epoux ...pour la secte Renault?c est drole de se rappeller que lorsque un(e) cadre partait a 19h00 , elle s entendait poser la question de savoir si elle avait pose une RTT....alors que le grand timonier ne voit pas sa femme...comme disait Chirac...ca m en touche une sans faire bouger l autre!
j ai dis...
pierre dieuze, Le jeudi 23 mai 2019

J'ai dit (Mitchell, bien sûr) ?
Cher Pierre … "On" peut comprendre prendre votre amertume qui sent "bon" le vécu … Tout a été écrit sur le management "à la dur" du grand timonier … Sans légitimer quoi que ce soit, il y avait des avantages aux inconvénients, et l'on voit aujourd'hui le grand bazar qui se dessine quand la "poigne de fer" n'est plus là pour fédérer les "bonnes volontés" …
Quant aux "cadences infernales" et aux pressions sur la masse salariale tandis que l'ultra top management se goinfre, hélas, Renault n'en a pas l'exclusivité … Mais c'est une autre histoire !

On ne peut pas échanger les turpitudes … Et les droits de la défense au Japon (même si nul n'est irréprochable) sont assez singulières !
Amen ?



ADEAIRIX, Le jeudi 23 mai 2019

@ADEAIRIX

Merci de votre reponse et de votre "clairvoyance"...le commandement peut etre dur mais JAMAIS inhumain et tant qu ancien sous off je n ai jamais ete tendre mais j ai toujour defendu mes vendeurs et mecanos! quans en plus le top management n et pas IRREPROCHABLE ca aggrave mon aigreur voir ma rancoeur... et je le dis et repete: merci aux NIPPONS(ni gues)(comprenne qui pourra)
pierre dieuze, Le jeudi 23 mai 2019

Ne nous égarons pas de l'essentiel !
Peut-il voir sa maitresse ?
;0)
Lucos, Le jeudi 23 mai 2019

@Lucos: SES maitresses....des noms? patricia....Rachida......and so on..
pierre dieuze, Le jeudi 23 mai 2019

… Avec un A à la fin … Y a Mouna aussi …
;0)
ADEAIRIX , Le jeudi 23 mai 2019

Je lui avait dit pourtant, c'est Carlos ou moi !
L'alliance ou la désalliance...
;0)
Lucos, Le jeudi 23 mai 2019



Renault/Nissan : France et Japon réitèrent leur "volonté de renforcer l'alliance"
Les députés réduisent à 10 ans la protection des pièces de carrosserie



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017