Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Autour de l'auto - 07/03/2019

Chine : l'île de Hainan prohibera les véhicules essence en 2030

(AFP) - La grande île tropicale de Hainan a annoncé l'interdiction des véhicules fonctionnant entièrement à l'essence en 2030, devenant ainsi la première province chinoise à fixer une date pour la transition vers les voitures propres.

La Chine, premier pollueur de la planète, a annoncé en 2017 l'élimination progressive des véhicules à moteur thermique dans l'ensemble du pays, mais sans fixer de date.
Le gouvernement provincial de l'île de Hainan, surnommée le "Hawaï chinois", a pris les devants en annonçant mardi que les ventes de voitures à essence seraient interdites à partir de 2030.
Les autorités locales entendent ainsi répondre au mot d'ordre du président chinois Xi Jinping, qui souhaite faire de l'île "une zone pilote de l'écologie civilisée".
L'île de 9 millions d'habitants cherche aussi à attirer les touristes étrangers sur ses plages de sable blanc bordées de palmiers.
La province prévoit de commencer par remplacer systématiquement ses flottes de véhicules publics, d'autobus et de taxis par des engins à énergie nouvelle : voitures hybrides, électriques ou à hydrogène. Les autocars touristiques, les voitures de location et les camionnettes suivront.
Le réseau des bornes de rechargement et des pompes à hydrogène pour les véhicules fonctionnant avec une pile à combustible sera étoffé, prévoit le gouvernement local.
La Chine est en pointe dans la révolution de l'automobile électrique avec des centaines de constructeurs qui travaillent sur de nouveaux modèles et de généreuses subventions publiques pour attirer les consommateurs.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

Chers lecteurs,
Nous mettons à votre disposition un espace de commentaires sous nos articles pour vous permettre d'y ajouter des éclairages et des perspectives. Malheureusement, les commentaires ne sont pas toujours de bons niveaux et n'apportent pas de valeur ajoutée. Certains d'entre vous nous écrivent pour nous dire le désagrément que représentent pour eux cette partie commentaires.
Nous avons donc pris la décision de modérer cette rubrique de manière beaucoup plus sélective. Lorsque nous jugerons qu'un commentaire n'apporte rien au débat, il sera supprimé.
Bien cordialement,
Florence LAGARDE, Le jeudi 07 mars 2019

Tout cela est très bien, mais il serait intéressant dans l'article (ou à côté) d'expliquer comment est fabriquée la dite électricité.
Toujours le même débat Tank to Wheel ou Well to Wheel.
A ce jour en Chine un véhicule électrique pollue plus que son homologue thermique : c'est un fait. Donc tant que rien n'est fait à ce niveau là, augmenter le nombre de véhicule électrique signifie augmenter les problèmes de pollution.
Frederic, Le jeudi 07 mars 2019

Du puit au recyclage...
;0)
Lucos, Le jeudi 07 mars 2019

Oui Lucos, on peut même aller jusqu'à ce qu'on appelle le LCA complet (Life Cyle Analysis).
Cela montre clairement que la solution électrique n'a pas les mêmes impacts en fonction du pays ou on roule.
Par ex selon l'ICCT en analyse LCA, l'Europe serait à 129g/km de moyenne en thermique. Mais en électrique on aurait 185 en Allemagne, 136 en Espagne, 85 en France (Nucléaire) et 73 en Norvège (hydraulique et éolien).
Quant à la chine ... elle est bien supérieure à l'Allemagne.
Frederic, Le jeudi 07 mars 2019

Donnez les chiffres Frédéric svp la Chine comme l’Allemagne c’est charbon et plus de 400g de CO2,
L’Allemagne ,la Pologne et la Chine empoisonnent le Monde.
Stop au charbon
alain boise, Le jeudi 07 mars 2019



MEETDEAL, transformez vos leads en business !
Volkswagen veut faire de sa plateforme MEB un standard ouvert pour l’électromobilité



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017