Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 04/04/2019

Citroën dévoile quelques éléments de sa stratégie en Inde

Carlos Tavares et Linda Jackson ont annoncé lors d’une conférence de presse les premiers éléments du projet "C Cubed" qui doit faire de l’Inde un pays majeur dans l’internationalisation de PSA.

Pour faire de l’Inde un de ses relais de croissance et de diversification géographique, le groupe PSA a choisi d’y aller pas à pas et de démarrer avec la marque Citroën.

Les premiers éléments concrets de cette stratégie viennent d’être annoncés par Carlos Tavares et Linda Jackson lors d’une conférence avec presse locale à Chennai (Inde du Sud) et lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes européens. Le premier modèle lancé sera le nouveau SUV C5 Aircross en 2020 avant que les modèles du programme "C Cubed" (pour C au cube) ne soient prêts à partir de 2021.
"C Cubed", c’est le nom du projet qui donne en quelque sorte un nouveau résumé de l’ADN de la marque. On y compte trois C :  Cool pour "le design des modèles, porteur du caractère unique de Citroën", Comfort pour "le bien-être à bord et la facilité d’usage pour tous les occupants", Clever pour "l’intelligence de conception" et le "haut niveau d’intégration locale afin de répondre parfaitement au cœur des attentes du marché".

90% d'intégration locale
Carlos Tavares a ainsi annoncé un taux d’intégration locale de 90% pour les véhicules de ce programme (hors C5 Aircross qui sera en CKD). Ce très haut niveau de localisation est un élément clé pour tenir les objectifs de rentabilité. Il n’a pas fait le distinguo entre les fournisseurs purement locaux ou les implantations des fournisseurs internationaux.

La production sera faite dans le cadre du partenariat signé en 2017 avec le conglomérat indien CK Birla. Celui-ci comprend deux usines : l’une entièrement nouvelle fabrique des moteurs et transmissions, l’autre fera l’assemblage des véhicules.

Carlos Tavares a refusé de donner le montant de l’investissement PSA dans ce projet soulignant que l’évolutivité ("scalability") et la frugalité étaient les deux caractéristiques de PSA. "Je ne vous donne pas de chiffre car l’ADN de PSA est de faire plus avec moins et je ne veux pas donner d’informations à mes concurrents", a répondu le PDG de PSA.
Il y a un peu plus de 2 ans, en janvier 2017, lors de la signature de l’accord avec CK Birla, PSA avait donné une indication précisant que l’investissement était "proche de 100 millions d’euros" intégrant l’usine d’assemblage et sa modernisation pour accueillir la plateforme d’entrée de gamme CMP.

Le C5 pour positionner la marque
On sait le marché indien très exigent en termes de nouveautés et d’animation de gamme. Cette première phase verra le lancement de "4 voitures en 4 ans", a souligné Carlos Tavares, ce qui semble être un minimum sur ce marché. L’ingénierie véhicule de ce programme est réalisée en Europe en collaboration avec des équipes indiennes, a dit Tavares.
Pourquoi choisir le C5 Aircross pour entrer sur un marché largement dominé par les petites berlines de Maruti Suzuki  ? "C5 Aircross est notre flagship. C’est notre dernier lancement avec toutes les technologies. C’est important pour nous d’arriver avec ce véhicule d’abord", a dit Linda Jakson, la directrice générale de la marque.
Les dirigeants n’ont donné aucun détail sur les modèles du programme "C Cubed". Linda Jackson a seulement précisé que Citroën y serait comme ailleurs une marque "mainstream" et que les futurs modèles seraient "dans le cœur du marché". Si l’on regarde les six meilleurs ventes en Inde en 2018, on y trouve que des Maruti Suzuki et essentiellement des petites berlines (Drize, Alto, Swift, Baleno, Brezza, WagonR). Ce projet n'a rien à voir avec la Kwid de Renault, a dit aussi Carlos Tavares en précisant qu'il y avait "une énorme différence".

Une capacité de 75 000 unités par an
PSA n’annonce pas non plus de volume. "Nous ne sommes pas une société focalisée sur la part de marché. Notre objectif est d’être l’un des constructeurs les plus efficients au monde. En 2018, nous sommes le constructeur le plus profitable en Europe et l’un des plus rentable au monde. Nous ne choisissons pas la part de marché comme objectif, ce qui serait dangereux, mais le profit", a dit Carlos Tavares. Il a cependant annoncé une capacité de production de 75 000 unités par an.
PSA entre sur ce marché indien pour très longtemps et le fait "pas à pas" avec l’ambition d’être rentable à chaque étape et un "business model évolutif", a dit Carlos Tavares : "Si nous avons du succès nous pourrons mettre plus d’argent."
L’Inde sera également une base d’exportation. Carlos Tavares a d’ailleurs souligné que compte tenu de l’importance de la demande, l’usine moteur exportait actuellement pour l’Europe.
Le programme "C Cubed" est à vocation mondiale avec dans un premier temps une ambition de déploiement sur les marchés émergeants et pourquoi pas ("si nous avons du succès", a dit Tavares) dans d’autres pays. Le programme pourra également être décliné avec d’autres marques. "Là, le focus est sur Citroën mais tous les avoirs technologiques sont mis à disposition de chaque marque", a dit Carlos Tavares.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017