Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 30/10/2019

Clotilde Delbos précise le fonctionnement de la direction collégiale de Renault

Depuis le 13 octobre, le groupe Renault est dirigé par un trio piloté par la directrice financière du groupe, Clotilde Delbos, nommée DG par intérim.

Lors de la conférence téléphonique sur les résultats financiers trimestriels du groupe Renault de la semaine dernière, Clotilde Delbos a été interrogée sur la nouvelle organisation de la direction à la suite de la révocation de Thierry Bolloré, le 11 octobre
"Qui fait quoi ?", lui a demandé un analyste. "Nous avons un comité exécutif qui n’a pas changé avec des responsabilités clairement définies et qui travaille plutôt bien collectivement. Nous n’avons annoncé aucun changement au niveau du comité exécutif", a dit Clotilde Delbos. "Les exécutifs restent les mêmes et tous me reportent", a-t-elle dit.
Dans cette nouvelle organisation, Olivier Murguet, directeur commerce et région, et Jose Vincente de los Mozos, directeur des fabrications ont été choisis pour la seconder.
"J’ai demandé à Olivier Murguet et Jose Vincente de los Mozos, nos deux directeurs adjoints, de m’aider dans les domaines de l’entreprise où ils sont naturels en fonction de leurs compétences et de leurs expériences", a dit Clotilde Delbos.
Olivier Murguet outre ses responsabilités sur les ventes et les régions sera "plus impliqué dans le marketing qu’il ne l’était avant".
Jose Vicente de los Mozos, le patron des fabrications, sera pour sa part "plus impliqué sur l’ingénierie et les achats afin de coordonner l’activité des régions".
Clotide Delbos a précisé que le comité exécutif restait concentré sur le business tout en "travaillant sur la relance d'un plan pour l'entreprise".
"Olivier, Jose Vincente et moi travaillons étroitement avec Jean-Dominique Senard pour l’aider à instaurer ce nouveau souffle", a-t-elle dit. "Nous allons tous au Japon très bientôt pour rencontrer la nouvelle gouvernance de Nissan pour nous assurer que nous sommes tous en ligne et définir ce qui devra être fait au niveau de l’Alliance."
L’enjeu est de définir de nouveaux sujets de coopération pour relancer les synergies entre les deux entreprises. "Tout le monde travaille sur l’Alliance", a dit Clotilde Delbos.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Madame Clotilde D. parle clairement et sans détours...mais j'ai l'impression qu'elle s'avance avec beaucoup d'optimisme en nous disant " pour nous assurer que nous sommes tous en ligne et définir ce qui devra être fait au niveau de l’Alliance." !
Jouer sur le temps long est le péché mignon des sociétés japonaise !
Si tout le monde travaille sur l'Alliance, reste-t-il des gens pour travailler pour l'Europe et pour la France ?
Désolé, mais je ne veux être désagréable avec Madame, mais je ne crois pas une seconde à ce qu'il peut sortir de concret de l'Alliance...Tenez voyez-vous par exemple, vont-ils acheter et distribuer la gamme française là bas, comme pour Nissan chez nous ?
Excusez d'avance ma naïveté dans mes questions !
Jo Duchene, Le mercredi 30 octobre 2019



Pablo Puey nommé directeur des opérations du groupe PSA au Portugal
La grève a coûté un milliard de dollars à GM au troisième trimestre



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017