Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Equipementiers - 28/11/2019

Comment Faurecia désire accélérer sa transformation

Pour atteindre ses objectifs, chiffre d’affaires de 20,5 milliards d’euros en 2022 avec 8% de marge opérationnelle et 4% de cash flow net, Faurecia s’appuie sur un portefeuille de technologies renouvelées.

Au cours des trois dernières années Faurecia a mené d’importants changements, tant dans son périmètre d’activités que sa vision d’entreprise. En 3 ans, l’équipementier a cédé ses pare-chocs à Plastic Omnium, a acquis Clarion, Covatech, Creo Dynamics, Parrot et coopère avec ZF, Mahle-Behr, Microsoft, Aptoide et Devialet. De plus, Faurecia vient de donner un nouvel élan à Symbio, le spécialiste des piles à combustible, en en devenant co-actionnaire aux côtés de Michelin. Pour ceux qui en douteraient encore, Faurecia n’est plus uniquement un fabricant de sièges, de planches de bord et d’échappements ! Dans le domaine de l’intérieur du véhicule, les acquisitions ont ouvert à Faurecia de nouveaux segments de marchés liés à l’électronique, l’info-divertissement et la connectivité.

Et cela fonctionne, car 22% des commandes obtenues en 2019 concernent ce que Faurecia appelle "Les nouveaux espaces de valeurs", c’est-à-dire ces nouvelles fonctions ou des systèmes apportant une performance en rupture dans leur univers de concurrence. "Nous sommes plus que jamais positionnés sur des marchés en croissance", a ajouté Patrick Koller, directeur général de Faurecia.

D’ailleurs, le marché total auquel s’adresse l’équipementier devrait atteindre près de 120 milliards d’euros en 2030 : 73 milliards d’euros pour le segment "Cockpit du futur" et 46 milliards d’euros pour le segment des "Mobilités propres". Grâce aux développements dans le domaine de la pile à combustible, le potentiel de marché de ce segment va croître de 150% au cours des dix prochaines années.
Pour l’ensemble de son portefeuille, Faurecia s’appuie sur un solide volume de prises de commandes de 68 milliards d’euros au cours des trois années 2017 à 2019.
En se basant sur des hypothèses de marché globalement stable au cours des années 2020 à 2022, Faurecia vise un chiffre d’affaires 2020 supérieur à 20,5 milliards d’euros, une marge opérationnelle de 8% et un cash flow net supérieur à 800 millions d’euros. Rappelons que Faurecia vient de confirmer attendre une marge opérationnelle de 7% pour 2019, malgré une baisse de la production automobile estimée à 6%.

Cockpit du Futur et Clean Mobility
Le domaine d’activité lié à l’habitacle s’appuie désormais sur des savoir-faire et un écosystème de coopération fortement renouvelés ces dernières années. Ainsi, l’acquisition de Clarion et la naissance de Faurecia Clarion Electronics apporte une nouvelle feuille de route à l’activité de systèmes pour l’habitacle. La création de Faurecia Clarion Electronics (FCE), regroupant les technologies complémentaires de Clarion, Parrot Automotive et Coagent Electronics, ainsi que Covatech et Creo Dynamics apporte à Faurecia les compétences en matière d'électronique, de software, de traitement d'image et d'intelligence artificielle nécessaires à la réalisation de sa vision du Cockpit du Futur.

FCE est organisé autour de quatre lignes de produits : Cockpit Domain Controller, Display Technologies, Immersive Experiences et Advanced Driver Assistance Systems (ADAS). Pour chaque ligne de produit, les perspectives de croissance annuelle sont majeures.

Cette stratégie de croissance permettra à FCE d'atteindre des ventes de 1,6 milliard d’euros en 2022, contre 1 milliard d’euros à périmètre identique en 2019, et de 2,5 milliards d’euros en 2025. FCE espère obtenir 2,1 milliards d’euros de commandes en 2020 et 2,3 milliards d’euros en 2021. "De 2019 à 2015, le contenu moyen FCE par véhicule devrait doubler pour atteindre 520 euros", ajoute Jean-Paul Michel, vice-président exécutif adjoint de Faurecia Clarion Electronics.

Faurecia va traiter rapidement le petit point faible de Clarion : son efficacité économique. Voici pourquoi FCE déploie actuellement un programme important de compétitivité des coûts comprenant la réduction de ses effectifs, la sous-traitance de l'ingénierie, l’optimisation des opérations et des économies de coûts matières. FCE améliorera sa marge opérationelle, 2% au moins en 2019 pour atteindre au moins 6% en 2022 et 8% en 2025.

L’autre pilier de Faurecia concerne les mobilités propres. Il s’agit à la fois d’explorer le moyen terme avec la pile à combustible sans négliger le quotidien, celui des moteurs thermiques. D’ailleurs, Faurecia prédit qu’en 2030, 15% des véhicules légers produits dans le monde seront électriques, dont 2% de VP à pile à combustible. Mais Symbio, et ses deux actionnaires, estiment que le marché de la pile à combustible démarrera plus nettement sur les segments des véhicules lourds : camions, utilitaires moyens et légers, ainsi qu’engins lourds de chantier.
Il reste donc 85% de véhicules dotés d’un moteur thermique. Et cela tombe bien, car les technologies de dépollution et de réduction des bruits constituent l’un des savoir-faire majeurs de l’équipementier. Celui-ci estime qu’il pourrait augmenter de plus de 20% le contenu par véhicule d’ici 2030. Concernant les véhicules commerciaux, les technologies de réduction des NOx de Faurecia augmenteront le contenu par véhicule de plus de 30%. Les moteurs à très forte puissance, marché sur lequel Faurecia s’est implanté avec l'acquisition de Hug Engineering et où le volume du marché soumis à réglementation des émissions passera de 10% en 2018 à 60% en 2030, offriront un relai de croissance bienvenu.

Enfin, dans le domaine de la pile à combustible, nous avons déjà évoqué Symbio. L’entreprise compte désormais dans son portefeuille toutes les briques technologiques d’un tel système. Faurecia apporte ses réservoirs sous pression et son système de détente d’hydrogène tandis que l’offre Symbio comprend désormais trois familles de pile, chacune issue de l’un des trois partenaires. Faurecia a déjà remporté deux contrats pour ses systèmes de stockage à hydrogène, avec un démarrage de la production en 2021.

Entre 2020 et 2025, Faurecia Clean Mobility prévoit un taux de croissance annuel moyen des ventes de 9%, qui passera à 11% entre 2025 et 2030 grâce à l'accélération de l'électrification et des gains de parts de marché sur tous les segments.
Dans un marché automobile incertain, tant en matière de volumes produits que de choix technologiques, Faurecia espère avoir accru son agilité et sa réactivité. Car les défis anticipés pour le moyen terme ne sont pas à négliger non plus, telle la neutralité carbone de l’entreprise : "Nous avons l'objectif que Faurecia soit neutre en carbone en 2030. Nous pensons que les consommateurs vont mettre une forte pression sur l’industrie à ce sujet', a estimé Patrick Koller.
Bertrand Gay

Partagez cet article :

Réactions

Ah le cockpit du futur, j'en rêve depuis tout petit..continuez de faire des trucs inutiles, les gens ne demandent que cela !
Jo Duchene, Le jeudi 28 novembre 2019



digiCONTACTS permet aux concessionnaires automobiles de déployer leur propre centre d’appels
Les intentions d'achat de Diesel repartent à la hausse



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017