Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 24/10/2018

Contre toute attente, le malus pourrait baisser en 2019 !

Le gouvernement a modifié son projet de malus pour 2019 lors de la discussion générale du projet de loi de finances 2019. De manière assez inattendue, la nouvelle grille redéfinit la progressivité des montants et aboutit à une baisse du malus qui peut aller jusqu’à 50% sur certains seuils.

Les constructeurs qui réclamaient la neutralité fiscale ont finalement obtenu un allègement fiscal, si la grille du malus reste en l’état jusqu’au vote définitif de la loi de finances 2019. Alors que les députés avaient retoqué en commission des finances un amendement d'Eric Woerth qui faisait démarrer le malus à 124 g (au lieu des 117 g prévu) soit avec un décalage de 6% pour neutraliser le changement de norme (de NEDC en NEDC transposé), le gouvernement a déposé un amendement qui modifie totalement la grille et redéfinit la progressivité.
Les malus sont en baisse d’environ 15% à 50% selon les niveaux d’émissions entre 123 g et 190 g. Cet amendement a été adopté dans la nuit de lundi à mardi lors de la discussion générale à l’Assemblée nationale et intégré dans la première partie de la loi de finances 2019 adoptée ce mardi 23 octobre.
Certes entre 117 g (avec 35 euros) et 119 g (45 euros), les véhicules paieront un malus alors qu’ils n’en avaient pas en 2018. Mais pour l’essentiel du marché, les montants sont à la baisse pour tous les véhicules dont les émissions de CO2 se situent entre 123 g et 190 g ! Un vrai paradoxe.
En montant, l’allègement va de 8 euros (123 g avec un malus à 65 euros) à 1 830 euros (184 g avec un malus de 8 460 euros). En pourcentage, il est le plus souvent entre 30% et 40%.
Cette nouvelle grille est assez incompréhensible au regard des motifs annoncés par le gouvernement. "L’amendement modifie le barème du malus pour 2019 pour tenir compte de deux évolutions distinctes : le changement des méthodes d’homologation des véhicules, qui modifie les émissions normalisées, et le relèvement du niveau de recettes visé", est-il précisé dans l’exposé des motifs.
Pourtant, le gouvernement précise bien que  :"Le Système d’Immatriculation des Véhicules (SIV) est en cours de modification, et ne pourra indiquer qu’à partir de fin 2019 la valeur d’émission réellement mesurée selon la méthode WLTP sur le certificat d’immatriculation." 
Ainsi, même si les valeurs d’émissions mesurées par la méthode WLTP sont nettement supérieures aux valeurs mesurées par la méthode NEDC (entre +20% et +30%) ce ne sont pas ces valeurs qui seront prises en compte en 2019.
Le gouvernement annonce d’ailleurs que son amendement vise donc "à recaler le barème pour tenir compte d’un écart de 4 % entre anciennes et nouvelles valeurs NEDC, afin de ne pas augmenter artificiellement les recettes du malus".
Le gouvernement annonce également qu’il attend de cette nouvelle grille une hausse des recettes qu’il chiffre à 40 millions d’euros supplémentaires : "le Gouvernement propose par le présent amendement un barème de malus permettant de dégager 40 M€ de recettes supplémentaires, soit 610 millions d’euros en 2019."
Cela signifierait que le rendement des petits malus sur les véhicules, dont les émissions de CO2 se situent entre 117 g et 119 g, pourrait compenser les baisses des "gros" malus… ou que la hausse des recettes ne sera pas au rendez-vous.
Florence Lagarde

Comparaison du barème 2019 avec le barème 2018

Partagez cet article :

Réactions

Le marché vient de s’arreter pour T4!!!!
GJS, Le mercredi 24 octobre 2018

Le WLTP semble tombé du ciel en Juillet pour certains....
Gouverner c'est prévoir, hors ceux qui gouvernent (y compris les constructeurs) ne semblent rien prévoir des conséquences des actions dont ils sont eux même la cause....

Le marché T4 est en effet une GROSSE question que je me pose depuis un mois au moins.
Un particulier qui commande une voiture aujourd'hui et qui sera livré en 2019 est absolument incapable de savoir à quelle sauce "malus" il va être mangé.
De plus le gasoil flambe à la pompe + son bashing multi-quotidien par les médias aux ordres n'en font plus un choix automatique.

Donc le plus prudent pour le particulier est d'attendre quelques mois de plus avant d'espérer y voir clair et de passer éventuellement commande.
Après-tout les voitures sont fiables et durables de nos jours....
Chr$, Le mercredi 24 octobre 2018

QUELQUES voitures sont fiables et durables... et pour d’autres qui voient leur budget de réparations augmenter ce sera la diminution de leur pouvoir d’achat, faudrait mieux dire... et l’usager va effectivement attendre, avant de passer commande!
Les choses vont lentement pour certains et vite pour d’autres.
Si l’activité économique dans l’auto diminue dans les prochaines années nous saurons pourquoi et ceci accéléré par le fait que les plus démunis vont restreindre leurs déplacements.
Le développement de notre propre industrie auto dépendra aussi des constructeurs non nationaux qui ont déjà les produits à forte demande dès aujourd’hui.
Ils vont pour ceux très mondialisés fixer les prix concurrenciels de vente au public.
Une politique protectionniste ne suffira pas à indiguer la crise à venir.
Jo Duchene, Le mercredi 24 octobre 2018

Je cite Florence : "les valeurs d’émissions mesurées par la méthode WLTP sont nettement supérieures aux valeurs mesurées par la méthode NEDC (entre +20% et +30%).
On mesure enfin le degré de cette farce du NEDC. Donc les bagnoles, d'un seul coup d'un seul, consomment 30% de plus de carburant qu'auparavant.
Et il faut savoir que le WLTP est encore très très loin de représenter l'usage courant d'une bagnole.
Vivement la norme où l'on mesurera la consommation sur le mille mètres départ arrêté et à Vmax pendant 5 minutes. Là je pense que les constructeurs diminueront les performances de leurs bagnoles.
Chr$ a raison, le WLTP est connu des constructeurs depuis des années et des années, la plupart font semblant de le découvrir. Pas très pro...
Bruno HAAS, Le mercredi 24 octobre 2018

S'agissant de la modération des malus, sujet de l'article …

Certes nous avons vu que le Député Eric WOERTH se prenait lui même les pieds dans le tapis tant le sujet est limpide sauf quand Lucos fait son commentaire …

Pour autant le "gouvernement a modifié son projet" indique Florence LAGARDE …
Une interprétation "optimiste" serait de considérer que le "gouvernement" entend la grogne des ménages, notamment, sur la fiscalité des carburants, voire sur l'iniquité de la limitation à 80Km/h qui n'est rien d'autre qu'une taxe qui ne dit pas son nom ….

Concernant la limitation à 80Km/h sur les routes à deux voies ...Pour avoir voulu me conformer à cette limitation lors d'un parcours routier, j'ai vu la calandre d'un PL se décalquer dans le rétroviseur, collé qu'il était au pare choc de mon véhicule … C'était un très "honorable" remake de ces séquences haletantes du "Duel' de Spielberg …
Heureusement, ce véhicule est doté de bonnes capacités d'accélération (ou de reprises …) mais j'imagine le conducteur embarrassé d'une petite citadine dans une situation semblable …
La sécurité routière argumentée par le 1er ministre … Pffff

D'autre part la conclusion apportée par la directrice en chef à son article est assez savoureuse … "ou que la hausse des recettes ne sera pas au rendez-vous" … !



ADEAIRIX, Le mercredi 24 octobre 2018

C’est le « cirque » auto et les pros sont rares.
Conclusion, dans peu de temps seuls les riches et les entreprises circuleront et nous allons nous débarrasser des pauvres qui sont en voiture, cynisme ou pas ce sera la réalité.
La désacralisation de la voiture est en route... et vive les excentriques qui se foutent du système !
Je suis pour le V8 le samedi et le dimanche... coude à la portière!
Voyez pour les trottinettes électriques et autres... elles vont être interdites sur les trottoirs... et les moyennes des voitures vont encore baisser!
Votre voiture consomme trop en ville, vous avez un diesel pourri et il fume, et le contrôle technique est méchant, sachez que désormais il n’est plus interdit d’interdire. Vous n’êtes qu’un portefeuille à pattes et souriez vous êtes filmés!
Jo Duchene, Le mercredi 24 octobre 2018

Duchene revient peu à peu à ses vieilles lunes …
Dans vos deux diatribes quel rapport avec l'article concernant le malus qui "pourrait baisser" … Aucun !
Comme écrit précédemment, jour après jour vos mêmes tirades éculées, les mêmes clins d'œil appuyés envers l'un ou l'autre … Le même ton "désespéré", persécuteur, "collaborationniste" ou vaguement cynique, c'est selon ...

Tchao Pantin, malheureusement non ... !


PS : il y a plein de gens qui conduisent des Diesel pas pourris du tout et qui ne fument pas plus que çà … ils bossent avec et font des kilométrages professionnels très significatifs …
Quant aux bobos urbains, il y a bien longtemps qu'ils ont cédé leur Diesel pourri et fumant … "Vous ont pas attendu"
Ne vous laisser pas avoir par le poids des mots, le choc des photos … Ne généralisez pas même si cela ne va pas dans le sens de vos "thèses". Tentez d'être honnête si c'est possible !
ADEAIRIX, Le mercredi 24 octobre 2018

Duchêne, dites nous au lieu de vous, ce sera plus juste
Vincent , Le mercredi 24 octobre 2018

Haro sur le Duchene!
Vous m’en voyez chagriné de vous avoir chagriné... Duchêne lit trop Toto Plus tous les vendredis et les autres canards aussi ... et quel pisse vinaigre le Toto Plus de vendredi dernier!
Et il y a un méchant qui à travaillé dans l’automobile qui maintenant fait des propositions de loi (c’est les pire) et Toto raconte tout çà en long et en large!
Duchêne finalement souhaite que vous ne croyez en rien de tout çà! Vous êtes des âmes sensibles!
Allez je vais vous faire une semaine de bonnes nouvelle rien que pour certains. Remerciez moi quand même!

Jo Duchene, Le mercredi 24 octobre 2018

mais non voyons ,tout ceci était prévu et je l'avais écrit ici.
Il restait à savoir où le gouvernement placerait le curseur de la neutralité du passage au "NEDC corrélé/WLTP".
Finalement 4 % c'est la moitié de ce qu'espéraient les constructeurs, mais globalement avec les - 3g de correction de la grille tout le monde s'en sort bien et personne ne va râler.
Sauf sur Autoactu bien sûr...
;0)
Lucos, Le jeudi 25 octobre 2018



Organigrammes des constructeurs : Pour savoir "qui fait quoi ?"
Le bonus véhicule électrique pourrait être limité aux véhicules de moins de 60 000 euros



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017