Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Marchés - 26/04/2019

Coup d’envoi de 16 expérimentations de véhicules et navettes autonomes

Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a annoncé le lancement de 16 expérimentations de véhicules et navettes autonomes en France, financées à 35% par l’Etat, pour cumuler d’ici 2022 un million de kilomètres d’expérience en conditions réelles.

En France, depuis 2015, 80 autorisations de circulation de véhicules autonomes ont été délivrées, pour un total de 200 000 km d’expérimentation. L’article 125 de la Loi Pacte a permis d’élargir ces expérimentations à des cas d’usages dans lesquels le conducteur peut ne pas être à bord du véhicule ou ne pas être lui-même responsable de l’ensemble des tâches de conduite. En outre, le gouvernement a lancé un appel à projet pour des expérimentations de grande échelle, en juin 2018, dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA).
Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, a annoncé mercredi les lauréats de cet appel à projet : La PFA, qui encadrera 13 expérimentations, et l’Ifsttar, qui en mènera 3 autres sur des navette autonomes. L’ensemble de ces projets représente un montant de 120 millions d’euros dont une contribution de l’Etat de 42 millions d’euros, auxquels s’ajoutent les contributions des collectivités locales concernées, en particulier pour la qualification de l’infrastructure, soit un montant total de l’ordre de 200 millions d’euros.
L'objectif est d'atteindre le cap d’un million de kilomètres parcourus en expérimentation en 2022, dans une grande diversité de cas d’usages. 
Parmi les projets encadrés par la PFA, il est prévu 75 000 km de roulage de véhicules particuliers Renault et PSA sur des voies à chaussées séparées en Ile-de-France ; Un service de valet de parking (test mené par Valeo) ; Différents tests menés par la RATP de navettes autonomes électriques, des EZ10 développés par Ligier pour EasyMile et des Navya, à Paris Rive Gauche, dans le Bois de Vincennes et à St-Rémy-lès-Chevreuse ; Transdev et Keolis testeront également les navettes Navya et EasyMile, tandis que Twinswheel, un constructeur de droïdes, testera à Montpellier, ses robots livreurs.
Xavier Champagne

 

 

Partagez cet article :

Réactions

Au final, c'est toujours le contribuable qui va payer ces expériences fumeuses.
Si au moins on avait les moyens de jeter ainsi l'argent par la fenêtre...
D'autant que ça existe déjà les véhicules autonomes, pourquoi en rajouter : taxis, Uber, bus, TER, TGV; métro, voitures de place, tramway....
jean-marie méchin, Le vendredi 26 avril 2019



Le marché européen du VUL neufs en hausse (+4,8%) en mars
Drivy racheté pour 300 millions de dollars par son concurrent américain



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017