Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Mouvements - 07/10/2019

Deux nouveaux directeurs chez Bugatti

Bugatti a nommé deux nouveaux directeurs début octobre dernier : Rico Kreyenberg nommé directeur financier et IT, succédant à Jörg Mull ; Dominique Künzel devient directeur de l’approvisionnement.

Depuis le 1er octobre dernier, Rico Kreyenberg a pris la direction financière et IT de Bugatti. Il succède à Jörg Mull appelé à de nouvelles responsabilités au sein de Volkswagen Group. Dominique Künzel, précédemment responsable des achats de Bugatti, est nommé directeur de l’approvisionnement de la marque.

Dans leurs nouvelles fonctions, ils rattachés à Stephan Winkelmann, Président de Bugatti.

Ingénieur technico-commercial et ingénieur en génie mécanique, Rico Kreyenberg a occupé différentes fonctions au sein Volkswagen Group, notamment dans le domaine des finances. Depuis 2015, il était responsable du contrôle de gestion de Bugatti.

Dominique Künzel est diplômé de l’université de Bonn (Allemagne). En 2001, il intègre Volkswagen Group où il a occupé différentes fonctions, avant d’être promu en 2006 responsable du service central des achats du groupe. En 2012, il rejoint Audi en qualité de directeur des achats. En 2017, il devient directeur général des achats motorisation de Volkswagen Group. Depuis 2018, il était responsable des achats de Bugatti.
Farida Sacha

Partagez cet article :

Réactions

Bugatti un constructeur français ?

Pas du tout : c'est un département de VW qui possède un tout petit atelier situé à Molsheim.
Smarter, Le lundi 07 octobre 2019

En vendant des caisses entre cinq et huit millions d'euros, pas de problème pour payer les (petits) salaires de l'armée mexicaine de Bugatti, surtout qu'à partir de maintenant plus de production courante chez eux, car ils ont eu du mal à écouler les dernières 80 Bugatti restantes qu'ils avaient sur les bras.
Maintenant que des séries spéciales.
L'avenir est plus problématique encore, car en vente aux enchères plus tard, celles qui vont monter en prix, seront celles qui auront "une histoire" dérrière elles, sinon la caisse Bugatti d’un gagneur de Loto, n'a aucune chance de se valoriser.
Est-ce vraiment rentable pour VW toute cette histoire? il y a de quoi douter.
C'est une caisse thermique, c'est a dire, un dinosaure chic, qui peut demain être dépassé par un VE.
Il faut que Bugatti mange sont chapeau...et passer au VE.
Imaginez que vous ne puissiez plus rouler dans les centre ville de certaines capitales.
Ferrari l'a bien compris...il faut être un teuton casque à pointe pour ne pas l'avoir encore compris !
Jo Duchene, Le lundi 07 octobre 2019



Autoways révèle les marques les mieux et les moins bien placées dans la grille 2020 du malus NEDC
Félix Weller nommé vice-président de Cadillac en Chine



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017