Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 09/01/2019

Deuxième année de repli (-6,8%) du marché automobile au Royaume-Uni

En baisse de 5,7% en 2017, le marché automobile britannique enregistre sa deuxième année de baisse (-6,8%), avec 2,367 millions d’unités en 2018.

Après une année 2017 en retrait (-5,7%), le marché automobile au Royaume-Uni enregistre sa deuxième année consécutive de repli à -6,8%, avec 2,367 millions d’immatriculations VP neufs. Plusieurs facteurs sont liés au recul du marché, notamment les incertitudes des consommateurs, la nouvelle norme WLTP, le Brexit, et également la baisse du Diesel (29,6%) qui n’est pas compensé par les autres motorisations (essence, électrique et Hybride). 

Avec 96 344 immatriculations de moins depuis le début de l’année, le canal des loueurs est celui qui est le plus touché (-7,3%) sur le marché britannique en 2018. Cependant, sa part de marché reste identique à celle des deux dernières années de 51% à fin décembre. Avec une part de marché de 44%, identique à celle de 2016 et 2017, le canal à particuliers a perdu 71 658 immatriculations en 2018, ce qui représente une baisse de 6,4% (1,052 million d’unités). Tout comme les autres canaux, le canal des entreprises est en retrait de 5,6%, à 92 096 immatriculations (- 5 468 unités par rapport à 2017).

Les motorisations Diesel perdent 10 points en 2018
Avec une nouvelle baisse de 26,3% en décembre, les motorisations Diesel terminent l’année 2018 en retrait de 29,6%, et ne représentent plus que 31,7% du marché. La perte est de 315 377 unités de moins qu’en 2017. Mais cette baisse n’est pas compensée par les versions essence et à énergie alternative dont les volumes sont en hausse de respectivement +8,7% (1,475 million d’unités) et de +20,9% (à 141 270 unités). Ainsi, les motorisations essence gagnent 9 points de parts de marché et pour les versions à énergie alternative la part de marché passe de 4,6% en 2017 à 6% à fin 2018.

Le top 10 des marques en 2018
Relégué à la deuxième place en novembre dernier, Ford reprend le leadership en décembre (+6,1%, à 16 493 unités). A fin 2018, la marque conserve la tête du marché, avec 254 082 immatriculations, ce qui représente une baisse de 11,6% par rapport à 2017. Deuxième marque à fin 2018, Volkswagen totalise 203 133 unités, soit une légère baisse à -2,6%. La marque a bien redressé la barre sur les deux derniers mois de l’année avec une hausse de 12,8% en novembre et 4,3% en décembre. Vauxhall, troisième au classement de l’année 2018, affiche un retrait de 9,1%, à 177 298 unités. Mercedes, première marque premium sur ce marché et quatrième au classement, est en chute à -4,8%, avec 172 048 modèles en 2018. Avec seulement 210 unités de moins que cette dernière, BMW est en très légère baisse (-1,7%), à 172 028 unités. Audi, sixième au classement en 2018, termine en fort recul à -17,9%, avec 143 739 unités. Encore en forte baisse (-31,8%) en décembre, Nissan finit à -32,1% avec 102 637 unités. Avec 101 922 unités, Toyota est en très légère baisse à -0,1%. Kia s’octroie une croissance de 2,9%, à 95 764 unités. En revanche, Hyundai affiche un déclin (-3,7%), avec 89 925 immatriculations.

Peugeot -1,4%, Renault -10% en 2018
La hausse (+15,2%) de décembre permet à Peugeot de clore l’année 2018 avec une faible baisse (-1,4%), avec 81 043 unités. Après une croissance (+17,5%) en novembre dernier, Renault enregistre une nouvelle hausse de 10,8% en décembre. Mais la marque reste dans le rouge (-10%) au cumul des 12 mois, avec 62 168 unités, ce qui représente une perte de 6 740 immatriculations en an. Malgré le lancement de nouveaux modèles (C3 Aircross, C4 Cactus et Berlingo), Citroën affiche une légère baisse (-3,6%), à 49 618 unités. Quant à DS, ses immatriculations continuent de chuter (-33,2%) en décembre, et termine 2018 à -44,1% avec 5 074 unités.

A noter que certains constructeurs ont enregistré une progression supérieure à la moyenne du marché au cumul des 12 mois : Volvo (+9,1%), Seat (+12%), Mitsubishi (+31,5%), MG (+103,8%) et Subaru (+17,2%).
Farida Sacha

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque au Royaume-Uni décembre 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article :

Réactions

Quand le marché repartira à la hausse - ce qui se fera tôt ou tard - est-ce que ce sera grâce au Brexit ?
En tout cas, dans le concours de la plus grosse, BMW doit se mordre les lucioles pour rater la première marche à seulement 20 bagnoles près vs Mercedes.
Bruno HAAS, Le mercredi 09 janvier 2019



articles connexes

La moto gagne 9% en 2018 !
La croissance du marché automobile mondial pourrait être nulle en 2019



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017