Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 01/10/2019

Dieselgate : Volkswagen affronte le premier méga-procès de clients en Allemagne

(AFP) - Le premier grand procès de consommateurs en Allemagne s'est ouvert lundi contre Volkswagen, marquant le plus important volet judiciaire jusque-là du "dieselgate", scandale à tiroirs qui hante l'industrie automobile allemande depuis quatre ans.

Plus de 450 000 personnes se sont inscrites pour cette requête groupée -- une procédure inédite en Allemagne créée en réaction au scandale du diesel.
La première audience du procès, qui devrait s'étaler sur plusieurs années, a débuté peu après 08H00 GMT au tribunal régional de Brunswick, délocalisé pour l'occasion au centre des congrès. Une deuxième audience est prévue le 18 novembre.
L'association de consommateurs VZBV fait office de requérant unique et accuse le groupe automobile d'avoir délibérément nui à ses clients en installant à leur insu un logiciel faisant paraître le véhicule moins polluant qu'il ne l'est en réalité.
"J'aimerais que Volkswagen rembourse le prix d'achat", explique à l'AFP Andreas Sarcletti, client venu de Hanovre. Uwe Reinecke, qui a acheté une voiture au moteur truqué en 2011, juge de son côté que le groupe doit "clairement reconnaître" ses mensonges.
Concrètement, les trois juges devront trancher 56 points, mais la question principale devrait être de déterminer si Volkswagen a "causé un préjudice" aux acheteurs de voitures Volkswagen, Audi, Seat et Skoda concernées.
"Plusieurs tribunaux régionaux ont tranché contre Volkswagen" en accordant un dédommagement, a rappelé le juge Michael Neef, faisant référence aux plus de 60 000 requêtes individuelles qui occupent depuis plusieurs années la justice allemande.

30 milliards d'euros
Cela ne signifie pas automatiquement que Brunswick s'alignera, mais plutôt que la question du préjudice sera "une des questions centrales et difficiles", a-t-il ajouté.
"Nous sommes confiants sur nos chances de succès, car Volkswagen a fraudé", assure avant l'audience Ralph Sauer, avocat de la VZBV, à l'AFP.
Mais Volkswagen estime qu'il "n'y a pas de dommages et donc pas de fondement à cette requête". "Encore aujourd'hui, des centaines de milliers de véhicules sont utilisés" sur les routes, insiste Martina de Lind van Wijngaarden, conseil de l'entreprise.
Même s'il s'avérait défavorable à Volkswagen, le jugement n'entraînera pas directement un remboursement. Chaque consommateur enregistré devra ensuite faire valoir ses droits individuellement.
L'examen de cette requête collective devrait durer au moins jusqu'en 2023 en raison d'un appel possible devant la Cour fédérale, selon Volkswagen. Les procédures individuelles peuvent encore prendre plus d'un an par la suite.
Pour écourter la procédure, M. Neef a évoqué la possibilité d'un accord à l'amiable, reconnaissant cependant que de telles négociations "ne seront pas faciles". Une partie des dossiers concerne des clients résidant à l'étranger, ayant acheté des voitures après la révélation de l'affaire ou qui ne sont pas équipés de moteurs truqués.
La VZBV est "ouverte" à un tel accord, mais Volkswagen estime qu'il est pour l'instant "peu imaginable" en raison de l'hétérogénéité des situations.

Virage électrique
Le scandale remonte à 2015, quand Volkswagen a avoué avoir équipé 11 millions de véhicules de logiciels truqueurs. Il a depuis coûté au groupe plus de 30 milliards d'euros en frais juridiques, amendes et dédommagements, déboursés pour l'essentiel aux Etats-Unis.
Pour l'heure, le constructeur n'a payé en Allemagne que trois amendes d'un total de 2,3 milliards d'euros, mais reste sous la menace d'une cascade de procédures civiles et pénales.
Ainsi, dans un procès engagé il y a un an, des investisseurs réclament un dédommagement pour la chute spectaculaire du cours en Bourse après l'éclatement du dieselgate.
L'actuel patron Herbert Diess et le président du conseil de surveillance du groupe Hans Dieter Pötsch ont été renvoyés devant les juges pour manipulation de cours boursiers et l'ex-patron Martin Winterkorn pour "fraude".
Au-delà du front judiciaire, le scandale a accéléré le déclin du diesel et les voitures diesel risquent d'être bannies de plusieurs villes allemandes en raison de leur niveau de pollution en oxydes d'azote (NOx).
Volkswagen tente, lui, de tourner la page en misant 30 milliards d'euros sur sa nouvelle gamme électrique pour "regagner l'estime de la société" selon Ralf Brandstätter, responsable de la marque Volkswagen.
AFP

Partagez cet article :

Réactions

... Pourquoi s'arrêter au seul prix d'achat ? ... Çà fait un pneu " petit bras"(je galèje) ...
Enfin c'est toujours du grain à moudre pour l'AFP notamment et pour un bout de temps encore ...Avec çà peuvent toujours faire des efforts pour tenter de renouveler "l'image" chez Vw, çà colle un peu à la semelle, nan ? ... changement de nom pour bientôt ?
Siinon, n'etait ce une période trouble en arrière plan ...ce serait presque une aubaine pour la direction financière en mesure de faire joujoux avec les conséquences financière du Vw gate sous la forme de provisions multiples avec ses differents développement judiciaires ...
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 01 octobre 2019

VW a changé fondamentalement de stratégie en abandonnant le Diesel en faveur de l'électrique.
L'importance des investissements et sa position de leader montreront que l'un et l'autre ne sont pas Blancs et Noir. Ces deux modes de propulsion, électrique et thermique, vont coexister pendant encore deux ou trois décennies....et progresser parallèlement.


.
Smarter, Le mardi 01 octobre 2019

Oups ...financières les conséquences...
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 01 octobre 2019

....Je viens de me relire : l'abandon de VW concerne les investissements en R&D et en développement de nouveaux moyens de production de véhicules thermiques.
Ils n'abandonnent pas leur production actuelle de Polo, Golf ou Passat, bien entendu.
C'est un pari risqué mais dont les risques sont bien mesurés.
Smarter, Le mardi 01 octobre 2019

Les acheteurs de bagnoles truquées en ont eu plus que leur argent car VW leur vendait une bagnole qui marchait du feu de dieu, bien mieux que ce qui était écrit sur le prospectus de vente !
Ceux qui peuvent se sentir lésés, ce sont les autres automobilistes, et les citoyens qui recevaient plus de CO2 et de merdouilles dans la figure que ce qui était écrit sur la fiche technique.

Je VEUX être remboursé de la bagnole que je n'ai pas acheté !
Bruno HAAS, Le mardi 01 octobre 2019

Pour le remboursement de la TVA afférente faut demander à Le Maire..
;0)
Lucos, Le mardi 01 octobre 2019

Eh Adeairix...il faut se réveiller...cette affaire à fait et fait encore le tour de la Terre.
Au fait cela gêne qui tout cela ? Les gens honnêtes ou les gens à la marge qui toute leur vie on vécu d'entourloupes et d'arnaques et en plus avec pignon sur rue mondial ?
Vous êtes de quel coté, ou nous devons tous faire fi de la morale et du code civil ?
Pensez-vous que le citoyen moyen allemand aurait dû être du coté des bagnolards, terme à la mode ici ?
Des concessionnaires et marchands allemands sont pour certains (vont être) obligés de vendre leurs diesels d'occasion au prix argus allemand moins 50%.
On se fout de la gueule de qui ?
Le citoyen allemand a encaissé jusqu'à maintenant ce scandale et ce psychodrame...et ne devrait-il pas demander des comptes ?
Avez-vous des amis allemands et parlez-vous un eu allemand?
Jo Duchene, Le mardi 01 octobre 2019

Si vous n’en voulez plus amenez les moi,miam miam...même les «  truqués « comme vous dites ...des avions
alain boise, Le mardi 01 octobre 2019

Si me fonde sur l'ordre de mon commentaire j'etais " réveillé" bien avant vous
Donc laissez tomber "cher Jouzé" (je galèje...).
Vous êtes sorti de votre réserve ...vu vos contributions fleuves et répétitives fallait y rester !
Au demeurant sur le plan de la moralité, du droit ou de l'équité la justesse est plutôt dans le propos de Bruno HAAS ... Oui les vrais lésés sont tous les non utilisateurs de Vw trafiquées qui ont éventuellement subi les émanations fautives ...
On sait ...on sait... tout va bien dans votre CH-R ...la martingale suprême selon vous ...vous arrivez même à le trouver confortable, c'est dire l'impartialité... comme le pointe le pêcheur breton ailleurs ce jour ...Continuez donc de savourer en silence "rue de Crimée"en dégustant votre kleine beer ou votre porto vintage
Votre "retraite" de ces colonnes était bien appréciable...
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 01 octobre 2019

Voilà le nuisible total qui use des méthodes éculées des attaques ad hominem connu de tous, il sait tout sur moi et où j’habite, il veut du monde devant ma porte pour me lyncher peut-être être , il est pas sans savoir qu’il tombe sur le coup de la loi.
Voilà un sujet d’interrogation de la part de la rédaction d’Autoactu concernant l’harcèlement public d’un lecteur du site.
Faut-il laisser aller plus loin ce personnage ?
Jo Duchene, Le mardi 01 octobre 2019

...C'est vous qui "m'agressez" et ce serait moi qui vous harcèle ?
Vous perdez les sens sinon l'essence ...

Procédurier et totalement parano en plus "cher Jouzé"...
Au passage notez que c'est vous qui affirmez que je sais où vous habitez...
Tant pis ...
Par ailleurs, le ton volontairement "désabusé" voire cynique de mon 1er commentaire vous a totalement échappé ...Detendez vous "cher Jouzé" en reprenant un peu de Porto ...
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 01 octobre 2019

Vous ne pouvez pas avoir tenu sur moi et à mon sujet en déformant de manière méprisante mon nom supposé et mon adresse supposé, qu'en ayant "fouiller" sur net net de manière illégale.
Sachez que je peut tout savoir sur vous, votre vrai nom, adresse, vie, et tout e que vous laissez "trainer" sur le net depuis longtemps, la mémoire des données sur le net ne s’efface pas, et je suis sur que je répèterais les mêmes mots que vous écrivez ici.
J'ai fait une carrière dans l'informatique, et je n'aurais aucun mal à les trouver vos données. Cela va vous amuser et vous détendre, je suis sur !
Jo Duchene, Le mardi 01 octobre 2019

... Et menaçant de surcroît çà manquait ... Un festival !
Allez pensez à autre chose vous allez finir par être toxique à la fin ...
;0)
Quant aux "suppositions" ...vous vous êtes tire une balle dans le pied tout seul comme un grand malgré vos états de services informatiques ... Comme quoi personne n'est parfait ...!
Allez bonne soirée ...
ADEAIRIX, Le mardi 01 octobre 2019

Tiens, le voilà dans la défensive...celui qui est payé de la monnaie de sa pièce ! Soyez prudent et bonne soirée.
Jo Duchene, Le mardi 01 octobre 2019



Autoways révèle les marques les mieux et les moins bien placées dans la grille 2020 du malus NEDC
Laurence Hansen, directrice produit et stratégie de Citroën



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017