Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 11/01/2019

Ford va réduire ses effectifs en Europe et cesser de produire le C-Max

Dans la continuité de l'arrêt d'activité à Blanquefort, Ford lance un plan de départs volontaires en Europe et annonce l'arrêt de la production du C-Max (avec, à la clé, la suppression de 1 500 postes en Allemagne). Son objectif est d'améliorer ses performances financières à court terme et de réaliser une marge opérationnelle de 6% en Europe sur le long terme.

Après l’arrêt de l’activité de son usine de Blanquefort, Ford Aquitaine Industries, programmé pour le mois d’août prochain, Ford Europe annonce de nouvelles mesures de restructuration, afin d’améliorer ses performances financières à court terme et de réaliser une marge opérationnelle de 6% sur le long terme. Le constructeur va notamment réduire ses coûts de main-d'œuvre et donc ses effectifs, en s’appuyant, "dans la mesure du possible", sur des départs volontaires de salariés. Le constructeur est actuellement en discussion avec les partenaires sociaux et n’a pas communiqué le nombre de départs qu’il souhaitait.

Ford va cesser la production de C-Max
La réduction des coûts au niveau industriel et commercial passera aussi par un recentrage de sa gamme sur les modèles les plus porteurs. Ainsi, Ford prévoit de cesser la production de son monospace C-Max, assemblé dans l'usine de Saarlouis en Allemagne. Le site de production pourra ainsi supprimer une équipe de 1 500 personnes pour passer en 2/8 et se consacrer uniquement à l’assemblage de la nouvelle Focus. Le C-Max, basé sur la plateforme de l’ancienne Focus, s’est vendu à 55 000 exemplaires l’année dernière, contre près de 200 000 pour la Focus. En France, le monospace avait davantage de succès, vendu à 6 000 exemplaires contre 9 000 pour la Focus l'année dernière.
Les modèles S-Max et Galaxy réalisant des volumes encore plus faibles (2 000 unités cumulées en France), sont maintenus et vont d’ailleurs recevoir de nouveaux moteurs et boîtes de vitesses. Leur arrêt de production dans l’usine de Valence (Espagne), aux côtés de Kuga et Mondeo, ne permettrait pas de réduire les effectifs et les coûts de façon aussi forte que C-Max, nous a expliqué un porte-parole du constructeur.

Déménagement du siège historique de Ford UK
Ford envisage également une restructuration significative de sa co-entreprise russe Ford Sollers, qui assemble localement 7 modèles dans 4 usines. Une décision est attendue sur ce point au deuxième trimestre. Enfin, Ford prévoit de déménager son siège historique britannique et celui de Ford Credit Europe, actuellement à Warley, sur son centre technique de Dunton, situé à un quart d’heure de route. Un peu plus de 1 000 personnes sont concernées par ce déménagement.

Une alliance avec Volkswagen dans le VUL

Ford veut enfin renforcer ses partenariats stratégiques en Europe dans le domaine du véhicule utilitaire, notamment à travers sa co-entreprise Ford Otosan, en Turquie, ou à travers "l'alliance potentielle avec Volkswagen AG", évoquée depuis juin dernier. "L’arrivée de Volkswagen pourrait permettre non seulement de partager les coûts de développement des futures gammes mais aussi de pouvoir mieux rentabiliser les services connectés embarqués, nécessaires à la gestion de flotte", analysait récemment notre chroniqueur Bertrand Rakoto. Un accord pourrait être formalisé à l'occasion du Salon de Detroit, le 14 janvier prochain, indique l'AFP, information non confirmée par le constructeur.
D
éjà très rentable, l’activité VUL de Ford est leader en Europe en termes de volume de ventes. Plus d'un véhicule Ford sur deux vendus aujourd'hui en Europe est un utilitaire ("commercial vehicle").

Ford mise sur les SUV et ses modèles américains
Au niveau de sa gamme VP, Ford a rappelé qu’il misait sur sa gamme de SUV, comprenant EcoSport, Kuga et Edge, pour continuer à séduire la clientèle européenne. En 2018, ces SUV ont atteint un record de vente à plus de 250 000 unités. Il s’appuiera également sur sa gamme de véhicules importés : la Mustang, le SUV Edge, un autre SUV qui sera révélé en avril prochain et un véhicule 100% électrique inspiré de la Mustang en 2020. 
Ford prévoit d’électrifier (*) l’ensemble de sa gamme, "de la Fiesta au Transit" en commençant par la Focus à partir de fin 2019. Aucun élément n'a filtré jusqu'à maintenant. Ford, qui ne sera pas présent au Salon de Genève, révélera en avril prochain les détails de son plan produit électrifié. 
Xavier Champagne

Voir la présence de Ford en Europe

(*) mild-hybride, hybride rechargeable et 100% électrique.

Partagez cet article :

Réactions

Nous sommes bien dans la tendance, les constructeurs mettent la pédale douce en Europe, réduction des gammes, consolidation des marges, service mini...
;0)
Lucos, Le vendredi 11 janvier 2019

Qu sera à Genève?rajoutons une couche de Brexit....seul Toyota est optimiste pour l’Europe fort de ses excellents résultats et de son avance au niveau des émissions.
Toute la gamme va être hybridée même les Guy lux et autres Land cruiser,j’en tombe de ma chaise.
Relisez l’interview de M Leroy n2 de Toyota avec sa stratégie Européenne qui est loin d’un abandon.
Toyota 20 ans d’avance?
alain boise, Le vendredi 11 janvier 2019

Je ne comprends pas la phrase "Plus d'un véhicule Ford vendu aujourd'hui en Europe est un utilitaire ("commercial vehicle"). "
Je ne doute pas que Ford vende plus d'un utilitaire par an en Europe mais je ne pense pas que ce soit ce que voulait dire l'auteur de l'article...
Thierry, Le vendredi 11 janvier 2019

C’est le comparatif qui manque,Blanquefort paraît enterré....et Poutou ?
alain boise, Le vendredi 11 janvier 2019

Tout pareil que Thierry, je ne comprend pas la phrase "Plus d'un véhicule Ford vendu aujourd'hui en Europe est un utilitaire"
Xavier devait etre au champagne en écrivant cet article
Antoine G, Le vendredi 11 janvier 2019

Plus d'un véhicule Ford sur deux vendus aujourd'hui en Europe est un utilitaire ("commercial vehicle"). Désolé
xavier champagne, Le vendredi 11 janvier 2019

Et j'ai arrêté l'alcool depuis début janvier… En réponse à Antoine G...
xavier champagne, Le vendredi 11 janvier 2019

Lucos, Alain … L’on ne vous réconciliera sans doute pas aujourd’hui … Nan … mais je pressens que vous avez sans doute tous les deux raisons pour des raisons assez différentes …
Le « ressenti » de Lucos s’appuie sur certaines observations décrites précédemment …Quand celui d’Alain sur d’autres (Au fait Toyota va pas lâcher un marché au moment où il est en position de ramasser la mise) … Voir le score 2018 européen de Toy qui donne des indications pour la suite …

En tous cas une hirondelle ne fait pas le printemps … Cà ressemble à un retrait progressif de l’Europe mais çà n'en est pas un pour l'instant… En l’occurrence il s’agit plutôt de réduire la voilure pour retrouver de la profitabilité et des marges de manœuvre en attendant des jours meilleurs (sauf gros accident bien sûr) …
C’est çà l’objectif … La remarque de Xavier Champagne sur la position de Ford sur le marché du VUL est une autre clé mais qui va dans le même sens : ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain et voir venir …

De fait Ford a rencontré, récemment, des « échecs semi commerciaux » en Europe … La Focus ne démarre pas sur les chapeaux de roues et la dernière Fiesta, pareil . Pourtant ce sont deux bons véhicules par ailleurs du point de vue de l’agrément de conduite … Dans un marché en faible croissance et même parfois décroissant le moindre flop se paie cash surtout quand le copain d’à côté a sorti « un sans faute » …Quand y en a plusieurs sur un même segment c’est dommage pour tous les « zautres » …. La part de gateau ne varie pas c’est l’épaisseur de la tranche qui fluctue … Par ailleurs Ford est resté trop longtemps accroché sur le monospace (B, C et S-Max, Galaxy) quand la demande se portait sur le SUV … Il n’y avait que le Kuga un moment, l’Ecosport est arrivé mais largement « discutable (je préfère grandement la Fiesta Active) et l’EDGE fût commercialisé tardivement (et confidentiellement ?) …
La Mondéo qui n’a pas démérité, elle non plus, va passer à la trappe … Elle est simplement vieillissante … Mais le « Board » a décidé qu’elle n’aurait pas de suite sauf nouvelle information (?) car « çà ne se vend plus » de l’autre côté de l’Atlantique … Coluche si tu nous entends (…)… Au reste, sur l’Europe avec l’avènement du WLTP qui peut rebattre la « cartographie » de la demande c’est un choix plus hardi (ou ardu). C’est la faiblesse du volume global du futur ex remplaçant qui a emporté la décision, manifestement …

Au fond, c’est bête le commerce (Alain « jfais gaffe ») « faut faire » des produits qui se vendent … !
Au surplus "Ford tente de se réinventer" et çà coûte un pognon de dingue, ces mâchins là ...
;0)


ADEAIRIX, Le vendredi 11 janvier 2019

Pour les âmes sensibles … ma remarque sur le commerce est bien sûr une "rafarrinade" (pour un ESC c'est de rigueur) à prendre au troisième degré … Si c'était si fastoche çà se saurait … !
ADEAIRIX , Le vendredi 11 janvier 2019

ADRX,
Alain étant en quelquesorte un collègue de bureau, impossible de se brouiller..
;0)
Lucos, Le vendredi 11 janvier 2019

Je vous l'avais dit Madame Trucmouche: pour Ford c'est "Wait and See" !
Les gros salaires vont être à la hausse et beaucoup de petits salaires vont nous quitter lors du déménagent et autre bricoles...That's life folks !!
En Allemagne il y en a qui sont aussi du mauvais coté du manche...avec ceux de l'autre coté de la Manche !
Pour ceux qui disent que Ford se casse de l'Europe il reste encore 24 sites sur le vieux continent et 53000 personnes à payer tous les mois...
Je vois que vous aimez exagérer mais moi j'attends la Mustang hybride pour aller encombrer les trottoirs parisiens et changer ces horribles Toyota qui maintenant je vois même en Taxi à Paris. C'est vrai que pour se cacher en passager il n'y a pas mieux.
Un fois que les européens ont fini de faire leurs emplettes et spécialement les français cela va être les vaches maigres...pour beaucoup mais faites comme les portugais (et les islandais aussi) prenez un deuxième boulot dans la journée...vous verrez du monde, surtout ceux ceux qui se font déjà exploiter depuis longtemps...et qui n'ont même pas les moyens d'acheter un gilet jaune.

Jo Duchene, Le vendredi 11 janvier 2019

Autoactu c’est surtout Madame LAGARDE mais bon … (?)
Sous vot’mulot, Duchene … Madame Trucmouche (Trucmuche ?) c’est sans doute une manière de "licence poétique" un peu comme sa copine Madame Michu …

Tiens à propos de bureau … En tous cas « on » est rudement content que la thèse du « wait and see » de la part de Ford vous séduise, Duchene …
Car précédemment dans Autoactu, vos nombreux développements c’était plutôt du type : quand les « ricains » perdent de l’argent, ils décident aussitôt d’arrêter d’en perdre (garde à vous - repos !)… Bruno vous en déjà parlé, il me semble de votre couplet ...
Une re visitation de « on balaie tout, on éteint la lumière et on ferme" … Les amateurs de Luis REGO suivent …

Pour tempérer cet enthousiasme (que je sens naissant…) il est écrit ailleurs, dans les milieux autorisés on s’autorise à penser je cite :
si « En Europe, un des marchés automobiles les plus concurrentiels … cette stratégie s'avérait un échec … « on » n'exclut pas de sortir du vieux continent …
Amitiés à Madame Michu …
;0)
ADEAIRIX , Le vendredi 11 janvier 2019

Nous n'avez pas fait avancer d'un pouce le schmilblick ...mais sans rigolade la vie est super ennuyeuse !
Madame Michou Trucmuche de son prénom est fière de faire la une ce matin ...et personne de sa famille travail chez Ford ou Jaguar...quel bonheur de ne pas avoir une famille de bricoleurs...la mauvaise pente elle connais pas !
Jo Duchene, Le vendredi 11 janvier 2019

Pour me mettre au niveau ... Bonjoir … Comme dit l'humoriste ...
;0)
ADEAIRIX, Le vendredi 11 janvier 2019



La moto gagne 9% en 2018 !
Richard F. Dauch nouveau PDG de Delphi Technologies



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017