Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Mouvements - 07/01/2020

Gilles Le Borgne, de l’ingénierie PSA à celle de Renault

L’arrivée de Gilles Le Borgne chez Renault est du même calibre que le transfert d’Arnaud Deboeuf chez PSA. Gilles Le Borgne a été chez PSA l’homme du passage réussi à la réglementation WLTP qui a fait trébucher tant de constructeurs en Europe.

L’arrivée de Gilles Le Borgne chez Renault, c’est un peu Jean-Dominique Senard qui rend la monnaie de sa pièce à Carlos Tavares. Après, les départs de quatre dirigeants de poids de Renault chez PSA (Alain Raposo, Thierry Koskas, Béatrice Foucher et Arnaud Deboeuf), c’est la première fois que le mouvement se fait dans l’autre sens à ce niveau de responsabilité. Gilles Le Borgne (57 ans) qui avait quitté chez PSA la direction de l'ingénierie et de la qualité entre chez Renault au poste de directeur de l'ingénierie en remplacement de Gaspar Gascon Abellan (54 ans). Il est membre du Comité exécutif groupe Renault (CEG) et rattaché à Clotilde Delbos, directeur général par intérim.
Outre le recrutement d’un grand professionnel unanimement reconnu et apprécié par ceux qui l’ont côtoyé ou ont travaillé avec lui, l’arrivée de Gilles Le Borgne chez Renault c’est aussi le signe que le constructeur retrouve de l'attractivité pour des dirigeants de premier plan. De quoi remonter le moral des équipes qui depuis 1 an ont dû faire face à l’arrestation de leur PDG suivi du limogeage de leur directeur général.

C’est aussi pour l’ingénierie de Renault l’arrivée d’un homme de l’art, qui a exercé cette fonction avec succès. Entré chez Peugeot en 1987 après une maîtrise de physique (Université de Rennes I), un diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure de Céramique Industrielle de Limoges et un DEA Matériaux, Gilles Le Borgne (57 ans) est un pur produit du groupe PSA. Il a occupé différentes fonctions dans le domaine de la recherche sur les matériaux avant de travailler sur les plateformes à partir de 1997 (architecte plateforme 1 et véhicules Citroën C3 et C2, puis responsable conception de la plateforme 1 du groupe). Il a été au cœur de la réforme industrielle du groupe PSA en tant que directeur de la plateforme modulaire EMP2.
En avril 2013, Gilles Le Borgne est nommé directeur de la R&D de PSA. Il remplace à l’époque Guillaume Faury parti chez Airbus (dont il est devenu en avril 2019 le président exécutif). Renommé en direction de l’ingénierie, le poste de Gilles Le Borgne s’élargit à la qualité en septembre 2016.

Gilles Le Borgne a notamment géré le Dieselgate en 2015 et les accusations de tromperie qui ont visé la quasi-totalité des constructeurs. PSA lui doit également le passage sans encombre des gammes moteurs à l’homologation WLTP, les marques du groupe ayant été parmi les rares à ne pas subir de perturbations dans la production au deuxième semestre 2018. Gilles Le Borgne a également été à l’initiative d’un partenariat avec l’organisation non gouvernemental Transport & Environnement pour faire la transparence sur les consommations de carburant des véhicules du groupe PSA.
Lors de son départ, Carlos Tavares avait salué ainsi les qualités de Gilles Le Borgne : "Je souhaite saluer l’engagement et la contribution de Gilles Le Borgne, qui a su animer ses équipes avec rigueur et professionnalisme dans la mise en œuvre des développements véhicules et technologies du plan stratégique Push To Pass."

Outre ces compétences, on lui reconnait des qualités humaines et une fidélité à ses convictions. En mai 2019, il quitte le groupe sur un désaccord avec la réorganisation de la R&D, selon les informations qui nous ont été communiquées. C’est aussi ce qu’écrit le journal les Echos qui précise que cette divergence portait sur la dissociation des études véhicules et des méthodes voulue par Tavares.

"Après plus de trente années passées dans le Groupe PSA, Gilles Le Borgne est reconnu comme l’un des grands experts français les plus complets en matière d’ingénierie et de conception de véhicules", souligne le communiqué de Renault dans une sorte d’hommage à son concurrent.

"L’arrivée de Gilles Le Borgne à la direction de l’ensemble des équipes d’ingénierie produits du Groupe Renault, va permettre d’accélérer la transformation de notre ingénierie et de consolider efficacement notre R&D dans un contexte d’enjeux technologiques forts et d’évolutions rapides des réglementations environnementales en Europe et dans le Monde", relève Clotilde Delbos.

Le communiqué que Renault précise également que "Gaspar Gascon Abellan a décidé de quitter l’entreprise afin de poursuivre des projets personnels", manière pudique de dire qu’il a été poussé dehors.
Après les recrutements hors secteur, Jean-Dominique Senard renoue avec une approche plus pragmatique privilégiant l'expérience dans l'automobile. Ne reste plus qu’à conclure celui de Luca De Meo.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

… Les lumières de Gilles LEBORGNE vont éclairer l’ingénierie du losange … Bon çà s’est fait !

Donc belle "prise" apparente pour Renault … Le travail sur la rationalisation des plateformes va se poursuivre et probablement au-delà du seul périmètre de Renault , en soi çà n’est pas vraiment un scoop … Aussi, peut-être également une meilleure adaptation à l'"arsenal" normatif … !

En revanche, derrière la dissociation, voulue par Carlos TAVARES chez PSA, entre les études véhicules et les méthodes, l’on présume que se cache des contingences de réduction de coûts à forte connotation RH. Le cas échéant, il y a de l’externalisation de ressources humaines en arrière-plan …. D’autant que la future fusion PSA/FCA ne fait, probablement, que renforcer "l’épaisseur" du dossier !

Au-delà de l’aspect matériel de la promotion de profils auxquels on confie plus de « brigades », « on » imagine que la réunion des deux domaines était voulue à l’origine pour optimiser une meilleure élaboration des méthodes en fonction de l’émergence des nouveaux véhicules …Dit un peu autrement, une meilleure imbrication des méthodes lors de l’élaboration de nouveaux produits ( ?).

Apparemment, cette pratique n'est plus de saison chez PSA … (?)Qu’en est il chez les confrères ?

En DEHORS de Renault, dont on a en quelque sorte la réponse implicite en fonction de l’arrivée de Gilles LEBORGNE, quelles sont les pratiques, ailleurs ? … Sans se lancer dans une recherche documentaire, quel est le modèle économique qui domine chez la concurrence plus ou moins proche ?
;0)
ADEAIRIX , Le mardi 07 janvier 2020

joker...
Porte Nawak, Le mardi 07 janvier 2020

Une autre question se pose : qui pour remplacer Gilles Le Borgne chez PSA / (FCA) ?
En espérant que ce ne soit pas Garpar Gascon Abellan (où est le prénom ?) dont les projets personnels ne coincident pas avec ceux de PSA.
Bruno HAAS, Le mardi 07 janvier 2020

@ Bruno
Je ne sais si il "remplace" Gilles Le Borgne … En tous cas, lorsqu'il a quitté PSA, c'est Nicolas MOREL (un homme du "sérail") qui lui a succédé à la tête de l'ingénierie et de la qualité chez PSA et a bénéficié du siège de son prédécesseur au comex …

@ l'amateur de "l'ennemi juré de Batman" …
L'avantage avec votre "sobre commentaire" c'est que l'on ne sait pas si c'est sur les pratiques et réalisations de Gille Le Borgne que vous passez votre tour …
Ou au contraire sur l'approche de la "dissociation" …
Sacré Joker !
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 07 janvier 2020

Moi c'est joker aussi....c'est de la "cuisine" interne de deux boites qui se piquent les collaborateurs...et nous verrons ce que PSA et Renault nous sortent et sera commercialisée et présent dans les concessions, d'ici quatre ans !
Ceci en ce qui concerne la France, et notre marché !
Pour devenir le numéro 1 mondial....c'est une autre paire de manches...et nos deux larrons nationaux, sont vachement loin de la coupe aux lèvres !
Pour Renault sans Nissan (la fâcherie Carlos est loin d'être terminé) ...jamais ils mettrons les pieds aux US qui est un continent avec 330 millions de consommateurs...et PSA sans FCA ce sera pareil !
Je prépare un round trip de Houston à San Antonio aux US et je me verrais bien dans un autre futur louer à l'aéroport de Houston, par exemple le nouveau break Peugeot 508....qui commence à avoir une dimension américaine...mais il lui faut un 2L au moins avec sièges chauffants et toutes les options, mais à un prix plancher !! Comme un Toyota Camry !
Je ne voit rien chez Renault à part la dernière Espace...mais la fiabilité n'y est pas !
Renault en deuxième place ou jamais aux US.
Jo Duchene, Le mardi 07 janvier 2020

Merci pour l'info cher Adeairix, je n'avais pas noté.
Alors bonne chance à Nicolas Morel.
Bruno HAAS, Le mardi 07 janvier 2020



Comme un avion sans ailes
Andrew Humberstone nouveau directeur général de Nissan en Grande-Bretagne



Copyright © 2020 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017