Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Mouvements - 22/12/2008

Gilles Michel nommé DG du Fonds stratégique d'investissement, Citroën sans DG

La nomination de Gilles Michel à la direction générale du Fonds stratégique d'investissement (FSI) créé par l'Etat français laisse Citroën sans directeur général au moment où l'industrie automobile traverse une crise épouvantable. Christian Streiff, PDG du groupe PSA, a annoncé qu'il assurerait l'intérim.

La nomination vendredi 19 décembre de Gilles Michel à la tête du Fonds stratégique d'investissement a pris Citroën par surprise sans laisser le temps au groupe d'assurer sa succession.
"Christian Streiff, président du directoire de PSA Peugeot Citroën et président d’Automobiles Citroën, assurera temporairement la direction générale de la marque d’ici la nomination du successeur de Gilles Michel", annonce un communiqué du groupe PSA.
Dans le contexte d'un marché automobile mondial en crise, cette situation ne pourra pas s'éterniser et le groupe devrait procéder à la nomination de son successeur dans les prochains jours.
Gilles Michel était entré dans le groupe PSA en 2001 où il a été pendant 4 ans directeur des plates-formes, des techniques et des achats (DPTA) avant de prendre la direction générale de la marque Citroën le 6 février 2007 lors de l'arrivée de Christian Streiff.
Depuis Gilles Michel avait mené une réorganisation au sein de la marque Citroën avec notamment la suppression du poste de directeur commercial (et le départ de Magda Salarich) et la nomination en juillet 2007 de 7 directeurs commerciaux : un par grand pays européen (France, Allemagne, Italie, Espagne et Royaume-Uni, le G5), un pour l'Europe (les 22 autres pays de l'Union européenne) et un  pour l'export international. Une équipe qui donc sera en prise directe avec Christian Streiff ces prochains jours.

Un industriel à la tête du FSI
Diplômé de l'école Polytechnique, de l'Ensae et de Science Po, Gilles Michel (52 ans) est entré chez Saint-Gobain en 1986 où il a occupé diverses responsabilité en France est aux Etats-Unis avant d'entrer chez PSA en 2001.
Pour le Fonds stratégique d'investissement, la nomination de Gilles Michel est la garantie d'avoir à sa tête un connaisseur de l'industrie et de ses enjeux internationaux. Une compétence qui devrait lui être précieuse pour arbitrer les décisions d'investissement.
Le FSI a en effet une double vocation : "soutenir les besoins et la croissance des PME" et "sécuriser le capital des entreprises stratégiques", qui sont "précieuses pour l'économie et le territoire national", a rappelé vendredi Christine Lagarde, la Ministre de l'économie.  Ce fonds sera doté à brève échéance de six milliards d'euros sur les 20 milliards prévus, l'apport restant de 14 milliards d'euros d'actifs devant être fourni au second trimestre 2009.
Le FSI investira 85 millions d'euros dans l'entreprise Daher, un équipementier aéronautique qui sera le premier bénéficiaire du fonds.
Thomson, société d'équipements et de services pour la télévision, le cinéma et la publicité pourrait également bénéficier de l'intervention de ce fonds. Le groupe déficitaire, dont l'action a perdu plus de 80% depuis le début de l'année, et tente de céder des actifs afin d'alléger le poids de sa dette (1,3 milliard d'euros à la fin juin).
La première réunion de ce "fonds souverain" à la française, s'est tenu ce vendredi 19 décembre au siège de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) à Paris. Le FSI est filiale à 51% de la CDC et à 49% de l'Etat.
Son Conseil d'administration est composé de 7 personnes : Augustin de Romanet, DG de la Caisse des Dépôts et président du conseil d’administration du FSI;  Patricia Barbizet, DG d’Artemis et présidente du comité d’investissement du FSI; Bruno Bezard, DG de l’agence des participations de l’Etat (APE); Xavier Fontanet, PDG d’Essilor international; Denis Kessler, PDG et président du comité stratégique de Scor; Alain Quinet, directeur des finances et de la stratégie du groupe Caisse des Dépôts; Luc Rousseau, DG des entreprises, de l’industrie et de l’emploi.
Comme toutes les filiales de la CDC, le FSI exercera ses activités sous le contrôle de la Commission de surveillance.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017