Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Equipementiers - 13/02/2018

Goodyear en ses quartiers d’hiver en Laponie

De novembre à avril, la marque de pneumatiques utilise son centre d’essais près d’Ivalo, en Finlande, à 300 km au nord du cercle polaire, afin de tester ses prototypes hiver mais aussi d’améliorer les produits déjà commercialisés.

Charmante bourgade de 3000 habitants située au Nord-Est de la Finlande, Ivalo cache bien son jeu. Car derrière les affiches touristiques en finnois mais aussi en français ou en chinois, cette région est, l’hiver, un des hauts-lieux stratégiques de l’industrie automobile. Préférant cette zone à Rovaniemi ou à des sites suédois où nombre de constructeurs ont leurs habitudes par grand froid, Goodyear a installé près d’Ivalo, en 2014, son centre d’essais de pneus hier.

L’Artic Center de Goodyear est précisément à Saariselkaä. Ici, sur une superficie de 25 ha et près de cinq kilomètres de pistes de glace ou de neige, une équipe d’une trentaine d’ingénieurs, développeurs et testeurs se relaient en permanence de novembre à avril. L’Artic Center de Goodyear est en fait le terrain de jeu de tous les produits hiver développés, principalement, au Centre d’innovation Goodyear Luxembourg (GICL), l’un des quatre sites de R&D de la marque (avec Hanau en Allemagne, Akron dans l’Ohio aux USA et Dalian en Chine). Sur un total de 3240 salariés de Goodyear au Luxembourg où le groupe compte notamment une usine, un millier de techniciens, ingénieurs et scientifiques de plus de 40 nationalités différentes travaille au GICL. Lequel est donc partiellement délocalisé du côté d’Ivalo, en hiver, où les conditions de neige et de froid, avec des températures moyennes de 14°C inférieures à zéro, permettent de tester les prototypes des futurs pneumatiques hiver du groupe, tant ceux destinés aux voitures qu’aux poids lourds.
"L’Artic Center a pour mission de générer des données d’essais pour le développement de nouveaux produits et de réaliser des tests communs avec les constructeurs automobiles afin de développer de nouvelles innovations", résume le Français Jérôme Delu, responsable de projets pneus tourisme hiver et toutes saisons, chez Goodyear. Pour cela, le centre d’essais de la marque dispose de bureaux connectés et très équipés et de plusieurs ateliers pour les véhicules d'essais et la préparation des pneus et prototypes. Le tout dans un lieu hyper-sécurisé.
A Ivalo, les types de tests sont de deux ordres : objectifs et subjectifs. Les premiers sont réalisés à partir de capteurs et de divers instruments de mesures enregistrant toutes les données. Ils viennent en complément des tests réalisés préalablement en laboratoire au Luxembourg. "Il y a plus de 400 types de tests, dynamiques et statiques, de durabilité et d’endurance, réalisés dans notre laboratoire au Luxembourg, sept jours sur sept, 24h sur 24, 360 jours par an, soit 70 000 tests de roulage à l’année", indique le chef ingeneering du laboratoire, Frédéric Wolf,qui précise : "On teste la mécanique du pneumatique, la résistance au roulement, on effectue des mesures de force et de moment, de high-speed, de certification pour différents pays… On a de plus en plus de tests par pays. Tous les prototypes passent par notre laboratoire", souligne Frédéric Wolf.
Après le Luxembourg, direction Ie circuit voisin du GICL ou Mireval pour les pneus été et Ivalo pour les produits hiver. "Par définition, les sciences de la neige ne peuvent pas être étudiées ou mises en pratique dans un bureau. Les tests en conditions réelles sont indispensables", indique Joachim Meis, responsable marketing produits de Goodyear Europe. Au total, Goodyear teste 45000 pneus en laboratoire et 100000 sur route et sur piste, ce qui représente 100 millions de kilomètres.
Tandis que les tests objectifs sont réalisés au moyen de l’instrumentation embarquée, les mesures subjectives sont réalisées par des pilotes essayeurs qui multiplient les kilomètres et notent les produits à partir de procédures très précises. "En général, on part pour trois tours à allure régulière, en général avec un chrono. Et pendant que l’on conduit, nous analysons aussi le comportement du pneu. On a des items qui sont le freinage, l’adhérence latérale, l’équilibre avant-arrière, la précision de trajectoire et l’accélération. Autant de points que l’on note de 1 à 10", indique René-Pierre Froissard, ingénieur mécanique et pilote d’essai de Goodyear qui, avec ses homologues, "recherche toujours une balance assez neutre avec des comportements vraiment prévisibles, donnant une sensation de sécurité au conducteur". "On va quand même en situation extrême, à un rythme soutenu mais en gardant une marge afin de rester concentrer sur la notation. Le pneu étant le seul lien avec la route, il faut rester concentrer pour pouvoir juger le produit", ajoute René-Pierre Froissard. Lequel note que la France, peu encline à prendre en compte l’importance capitale des pneus hiver, a encore beaucoup de retard sur les autres pays européens.

Laurent Bodin


Hiver : un tiers des volumes de pneus en Europe
Les pneus hiver représentent un tiers du marché européen tandis que les produits toutes saisons représentent 6,8% des ventes et les pneus été 59,7% d’un marché qui devrait croitre de 2% par an en moyenne sur la période 2012-2022, dont 2,3% dans les cinq ans à venir. Le volume de pneus vendus en Europe, autour de 220 millions en 2017, devrait approcher la barre des 250 millions d’unités en 2022. Logiquement, les manufacturiers de pneumatiques profitent de l’engouement pour les SUV qui tirent aussi le marché des équipementiers. Cela se traduit par une hausse des dimensions. Les pneus de 15 pouces et moins sont ainsi passé de 57% à 40% du marché des produits hiver entre 2012 et 2017.
L’Allemagne est le premier marché européen de pneus hiver (36,2% des ventes), devant la Pologne (33,8%), l’Italie (7,7%) et la France (7,3%). Pour rappel, l’usage des pneus hiver est obligatoire en Allemagne lorsque les conditions météorologiques l’imposent. Ce qui n’est pas le cas en France.

 

 

 

 

 

Partagez cet article :

Réactions


Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017