Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 02/04/2019

Guillaume Couzy, Peugeot : "Les trois mois qui viennent nous dirons si nous sommes à un palier"

Peugeot qui avait atteint un niveau historiquement haut en 2018 (18,5% de part de marché VP au premier trimestre) repasse sous la barre des 18% sur ce début d’année. Le 3008 qui avait emmené la croissance est en recul de 12% sur ce trimestre.

Après une longue période de croissance portée notamment par le 3008, Peugeot marque le pas en mars avec un net retrait de ses volumes sur le mois (-8,05%, soit 37 262 immatriculations) et sur le trimestre (-4,21%, avec 98 697 unités). "C’est toujours délicat de se comparer à un trimestre record qui vous donne une impression que la performance n’est pas bonne. L’an dernier, nous étions largement au-dessus de notre part de marché habituelle. Nous sommes en retrait en volume mais notre performance est toujours  historiquement haute et notre part de marché supérieure à l’objectif", souligne Guillaume Couzy, directeur du commerce France de Peugeot.

Ainsi, le 3008 qui faisait 4% de part de marché au premier trimestre 2018, a perdu 12% de ses volumes sur le trimestre (19 493 immatriculations) et 0,5 point de part de marché (de 4% à 3,5%). En baisse également : les 2008 (-8,3% sur le trimestre), 308 (-10,25% sur le trimestre) et 5008 (-4,5% sur le trimestre). La 208, malgré son renouvellement se maintient relativement bien avec un retrait limité à 1,6%.
A l’inverse, la performance sur le segment du VUL est restée bonne avec une croissance sur le trimestre de presque 7% (exactement 6,86%) soit supérieure à la dynamique du marché (+4,17%).
Au final, la baisse de part de marché en VP et la hausse en VUL permet à Peugeot d’atteindre un de ses objectifs qui était de "monter sa part de marché VUL pour atteindre un niveau comparable au VP", rappelle Guillaume Couzy.
La marque a même inversé la hiérarchie elle est mieux sur le VUL avec 18,07% de PDM (1 point de mieux que sa moyenne 2018 à 17,1%) que sur le VP avec 17,84% (0,8 point de moins que sa moyenne 2018).

La marque Peugeot aurait-elle atteint un palier sur le marché VP en France ? "Les trois mois qui viennent nous dirons si nous sommes à un palier ou si nous pouvons croitre encore", nous a répondu Guillaume Couzy. "Notre objectif est de rester stable en VP et de continuer de croitre en VUL."
L’année sera marquée par le lancement d’une nouvelle 208 radicalement différente en octobre. Le modèle actuel continue pourtant de "tenir très bien en commandes, ce que confirme le mois de mars, et en livraison", souligne le dirigeant.

Si le marché français reste solide (avec un recul limité à 0,62% sur le premier trimestre malgré un jour ouvrable de moins), c’est grâce en partie à la prime à la conversion, estime Guillaume Couzy. D’après le CCFA, les segments A et B représentent 58% des immatriculations, ce qui serait 4 points de plus qu’au premier trimestre 2018. Deux segments sur lesquels chez Peugeot la prime à la conversion représente "30% des commandes". "Cela fait près d’un an que c’est comme cela et ça ne s’essouffle pas", souligne Guillaume Couzy.
La prime à la conversion dynamise aussi les ventes VO du réseau qui auraient progressé de 5% sur le semestre par rapport à une année 2018 déjà record.
Avec la nouvelle 208, l’un des challenges de la marque sera de réussir le lancement de sa version électrique. "Nous ressentons beaucoup d’enthousiasme sur la version électrique. C'était le cas au salon de Genève, c'est la cas dans le réseau et dans les médias avec un buzz positif", note Guillaume Couzy qui précise qu’une centaine de pré réservations ont déjà été enregistrées sur la France. La marque espère constituer un portefeuille de commandes important en fin d’année avec la mise à la route des véhicules de démonstration qui permettront de la faire essayer.
Peugeot prépare également pour la fin de l’année une redéfinition de sa gamme pour la rendre "plus simple et plus efficiente" et "simplifier les prises d’options". Peugeot doit en effet s’adapter rapidement pour atteindre son objectif CO en 2020 et a annoncé son intention de sortir tous les véhicules émettant plus de 130g de CO2/km. "La nouvelle gamme sera prête en septembre/octobre, pour la mise en production et le plein effet en 2020", précise Guillaume Couzy.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

... Une absence d'écho concernant le score de la 508 qui est sans doute signifiant (?)
;0)
ADEAIRIX, Le mardi 02 avril 2019

Un pallier ou un plafond ?
JL S, Le mercredi 03 avril 2019

2800 immatriculations de 508 contre 1800 de Talisman
JL S, Le mercredi 03 avril 2019



Un tiers des ventes de Kia sera électrifié en 2020
Stefan May nouveau Président-directeur général de Continental Automotive France



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017