Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Offres commerciales

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d’autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d’actualité d’autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 19/05/2017

Homologation : la Commission européenne demande à l’Italie de sanctionner FCA

Les "stratégies de contrôle des émissions de NOx" du groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pour un modèle de véhicule homologué en Italie seraient illicites selon le Ministère allemand des Transports. Cela vaut à l’Italie l’ouverture d’une procédure d'infraction pour violation des règles de l'UE en matière d'homologation.

Depuis l’affaire Volkswagen, la mise à jour de la manière dont se déroulent les mesures des émissions de NOx dans le cadre des procédures d’homologation des véhicules n’en finit pas d’alimenter la chronique judicaire.
Cette semaine, c’est la Commission européenne qui a annoncé l’ouverture d’une procédure d'infraction à l'encontre de l'Italie pour violation des règles de l'UE en matière d'homologation concernant des véhicules du groupe Fiat Chrysler Automobiles.
On trouve à l’origine de cette affaire, "un désaccord entre les autorités allemandes et italiennes sur les émissions d'oxyde d'azote (NOx) d'un modèle de véhicule homologué par l'Italie", selon la formulation de la Commission.  Il s'agit en fait d'un logiciel utilisé par le constructeur qui permettrait de faire fonctionner le système de dépollution durant 22 minutes seulement découvert par le KBA sur des véhicules de FCA.
S'en est suivi "une demande formulée par le Ministère allemand des Transports en septembre 2016, en vue d'une médiation", selon la formulation diplomatique du communiqué de la Commission européenne.
Dans le cadre de cette médiation, FCA  a fourni une justification technique "insuffisante" au yeux de la Commission pour l'utilisation d'un "dispositif d’invalidation" et la Commission met donc en cause la légalité de ce dispositif. La conformité des véhicules aux normes européennes étant déléguée aux autorités nationales, c’est à elles de prendre des sanctions envers les constructeurs qui auraient enfreint les exigences légales pour les véhicules qu’elles ont elles-mêmes homologués. L’Italie serait donc soupçonnée d’avoir couvert FCA.

Première étape d'un processus
Dans le communiqué annonçant cette procédure d'infraction, la Commission souligne que : "elle souhaite que l'Italie précise si elle a omis de remplir son obligation d'adopter des mesures correctives à l'égard du modèle de véhicule FCA en question et d'imposer des sanctions à l'encontre du constructeur".
Avant de prendre cette décision la Commission assure avoir "soigneusement évalué les résultats des tests d'émission soumis par l'autorité allemande chargée de la réception par type (Kraftfahrt-Bundesamt), ainsi que la documentation technique étoffée fournie par l'Italie en ce qui concerne les stratégies de contrôle des émissions employées par le groupe FCA dans le modèle de véhicule en question".
Dans ce type de situation où la Commission estime que les Etats ne font pas leur travail de contrôle (ce qui est le cas dans cette affaire) la lettre de mise en demeure est la première étape de la procédure d'infraction. L'Italie dispose de deux mois pour répondre aux arguments avancés par la Commission. Si cette réponse ne satisfait pas la Commission, l’étape suivante est l’envoi d’un avis motivé de se conformer au droit de l’Union. Le contentieux passe ensuite devant la Cour de justice et peut déboucher sur des sanctions financières.
La Commission européenne a déjà ouvert en décembre dernier des procédures d’infraction similaires contre sept Etats membres (République tchèque, Allemagne, Grèce, Lituanie, Luxembourg, l'Espagne et Royaume-Uni) "pour ne pas avoir établi des systèmes visant à dissuader les constructeurs de voitures d'enfreindre la loi ou pour ne pas avoir appliqué de sanctions en cas d'infraction manifeste". Ces procédures en sont toujours à ce stade.
Florence Lagarde

Partagez cet article :

Réactions

Ma qué ,comme dirait Lucos le parcours des Fiatistes est en moyenne de 20 minutes alors ils ont fait un logiciel pour ,si il y a un sanction c'est apres la 22 ieme minute,sinon c'est propre,l'Italie c'est comme cela qu'on l'aime,paradis terrestre ou rien ne va et pourtant tout fonctionne.
Les Protestants Allemands veulent tout réglementer alors que leur Pays est le plus pollueur en Europe(derriere les Polaks bien sur),ils nous prennent pour des blaireaux et la nuit c'est lesplusgros acheteurs de notre sale courant nucléaire,quel monde de faux jetons.
alain boise, Le vendredi 19 mai 2017

Dit autrement ...
Comment imaginer que l'Italie inflige de lourdes sanctions financières à FCA qui n'a pas besoin de çà pour ne pas aller si bien ... Il en va de la santé économique du pays ... Quand Fiat s'enrhume c'est toute l'ITALIE qui
Certes en France, on trouverait bien quelques "âmes pures" pour vouloir le faire vis à vis de nos constructeurs ... Certaines bien dépitées viennent de faire leur paquet. Ils évitent la camisole, bonne chance pour leurs entreprises...
Les membres de la commission européenne sont hors sol ... L'Europe est une grande idée ... Attention à ne pas la détruire avec des exigences superfétatoires...
Elle (l'Europe) est en crise parce qu'un quarteron de "politicards" (notamment des présidents de la république dont on nous rabat les oreilles) ont imposé à leurs peuples un règlement de copropriété sans se préoccuper de la rédaction d'un règlement intérieur exploitable et équilibré ...

L'Europe est une grande idée (espace de libertés, de paix et de richesses si possible) certes ... Mais si les dirigeants des états "souverains" ne travaillent sur le règlement intérieur ... 'explosion (ou l'implosion) ne tardera pas au grand dam de nos esprits très supérieurs (énarques et Cie) ...

C'est souvent les modalités pratiques qui sont les plus les plus difficiles à mettre en œuvre car, notamment, le diable se trouve dans les "détails"...
ADEAIRIX, Le vendredi 19 mai 2017


Oh là. Il ne faut surtout pas rater ce WE la lecture du savoureux article du Monde Economie intitulé "Angela Merkel, la Chancelière du diesel" !
Moi qui tate pendant vingt jours, la conduite, la vie, la consommation et les moeurs des gens en Croatie, je ne voit defiler que des V6 Diesel allemands sur les autoroutes croates venant de l'Allemagne, Suisse et Autriche et pire il n'y a que deux langues en Croatie pour ce faire entendre: l'allemand et l'anglais...et les croates me roulent presque que germanique et un peu coréen et japonais...il y a que moi en caisse indigente Renault dci diesel de location de pauvre et les allemands pauvres non plus... pas de Golf même GTI ... gros SUV Audi et Mercedes ou rien, plus un peu BMW. La grande distribution est allemande et pas de Carrefour ou Auchun...le hard discount c'est Liedl, le bâtiment c'est normes allemandes et pas Bouygues.
Les pays des Balkans sont perdus pour la France en export ou pour peanuts.
Tous les pays de leste et Balkans et au-delà de la Turquie sont a la mangeoire allemande, qu'il payent cher en devises. Le diesel mourra en parlant allemand mais tard dans le siècle.
Madame Merkel attend vos chèques !
Jo Duchene, Le vendredi 19 mai 2017

Ah la saga du diesel italien...quand je pense que j'ai roulé gros VM Venturi sur les Lancia Théma et que c'était à l'époque un statut social et que rien ne cassait sauf des Silentbloc blocs support moteur à changer et avec des bougies de pré-chauffage qui duraient 200.000 Km, et son bruit de chalutier à l'arrêt. Aujourd'hui rien de tout ça quand c'est neuf...mais quand c'est vieux, surtout le diesel moyenne gamme allemand ( je suis en Croatie et ça ne roule quasi qu'en diesel allemand) et mal règlé, que ça pue, agresse les oreilles et que c'est repoussant et que donne pas envie d'acheter et c'est dans les pays pauvres que ça se manifeste le plus, et bien sûr en Europe du sud également.
Sur ce chapitre l'amateur de diesel perd sur toute la ligne et ne convainc personne qu'il faut acheter cher à l'achat et à l'entretien une calamité pareil. Qui fait régler dans ces pays un diesel au delà de 150.000 km?
Dans les plus hautes instances politiques allemandes jamais le gros diesel statutaire et premium ne sera abandonné...mais ceux qui font du petit diesel surtout non allemand en Europe ce feront taper sur les doigts sur pression...des allemands...et les écolos allemands ne pourront rien...ce sera la danse des hypocrites à Bruxelles. Tapons à bras raccourcis sur Renault, PSA et Fiat, mais ne touchons pas à Opel ( ce qui fume le plus étant vieux) dans les pays pauvres européens.
Un de mes copains allemands est venu faire un aller simple en vacances au Portugal avec son vieux diesel Mercedes, et est reparti avec les plaques en l'abandonnant dans un champ là bas. Il savait que sa lui coûtait bonbon s'il rentrait avec en Allemagne!
Le gros paradoxe c'est que les vieux chefs de l'industrie auto allemande sont en train de se rendre compte que les VE ne vont pas avoir le Prestige car tout le monde va êre capable d'en fabriquer et ils veulent se réfugier dans le très gros diesel quitte à sacrifier le petit diesel de VW et Mercedes soustraite à la France, et plus tard serrer le kiki à ceux en dehors de chez eux qui en font encore! Grosse pression du patronat Allemand pour que Merkel passe la bonne parole. Éliminons les petits gougnafiers qui polluent...mais parole de chancelière que le gros diesel ne pollue pas...c'est grand, gros et costeau et cher...ce n'est pas possible!
Jo Duchene, Le vendredi 19 mai 2017

Cher Jo... j'espère que c'est une fable pour vous pousser un peu... votre commentaire : "Un de mes copains allemands est venu faire un aller simple en vacances au Portugal avec son vieux diesel Mercedes, et est reparti avec les plaques en l'abandonnant dans un champ là bas"...
Surprenant pour un profil soucieux de l'environnement, du bio, tout cà ... Vous avez des relations aux pratiques nettement moins vertueuses ... Pas bobo du tout çà…nan plutôt gros bidochon qui tâche pour le coup... C’est la fête de la bière chez Zézette … ?

Ps : quant au « gros VM Venturi sur les Lancia Théma » … C’est plutôt VM Motori, cher amateur des WE low costs et néanmoins croates … Il y eût bien des MVS Venturi (rien à voir avec les tracteurs agricoles) mais là vous l’alliez dans le désordre …

Une recommandation, cher, stoppez net la consommation excessive des cachous Lajaunie, voire de l’alcool de contrebande avant les séquelles irréversibles …
Allez bonne villégiature … Continuez de scruter attentivement les embarcations teutonnes …😏
ADEAIRIX , Le vendredi 19 mai 2017

Jamais je ne raconte que des histoires vrais, j'ai le souci d'ouvrir les yeux à la jeunesse et qu'elle ne tombe pas dans nos travers, mais je ne peux rien contre Google et Twitter sans compter snapchat et WhatsApp plus les petits chanteurs de l'Eurovision!
Jo Duchene, Le samedi 20 mai 2017

Pour ceux qui s'intéressent aux vrais embarcations qui flottent dans l'eau...notre illustre constructeur Beneteau se fait doubler en Croatie par le Bavarois dans yachts de marque Bavaria! Porca miseria! Les euros allemands sont partout.
Jo Duchene, Le samedi 20 mai 2017

Finalement pour tous ceux qui savent ce que c'est la liberté en voiture...et non pas parcouru la route de côté de bord de mer de la Riviera Croate au moins jusqu'à Dubrovnik sont les mêmes qui n'ont pas vu la Riviera française ni italienne et les malins ou les riches de préférence à printemps. C'est également le paradis des motards et beaucoup mieux que la Route 66 (qui est un autre genre)... Et les encore plus riches qu'ils prennent un cab (et pas diesel) car le silence est d'or dans la montagne. En plus ne pas voir les lacs et les chutes d'eau de Plivitce plus la route de montagne du parc naturel de Bikovo (près de la ville Markaska) est une faute de goût !
Attention pour Bikovo c'est à faire avec une Fiat 500 ou taille pas plus grande...car la route de montagne sur 1700 m est à une seule voie et dans les deux sens, et il faut se garer dans des refuges pour laisser passer celui d'en face. Là on fait appel à des experts de la marche arrière des fois sur plus de 200 mètres et avec des virages...pour laisser passer... Et des fois les embrayages prennent un coup et cela chauffe sérieusement ! Les croates à la caisse en dèbut de parcours encaisse l'argent de l'accès à la route du parc mais ne disent rien de la difficulté !
La route est tellement extraordinaire que personne résiste! Venez ou louez un gros SUV diesel, vous rigolerez un peu. Pour la moto c'est surtout BMW. Pour ceux en Solex vous allez competir avec les bike cross qui dèvalent la route de montagne comme des fous et qui rasent les rétroviseurs ! Quelle belle aventure en pleine Europe! Pas de petits restos en Croatie ou rares qui ne font que des grillades, ils ne pêchent pas, vous ferez un beau régime car leurs salades sont très bonnes ! Pour la mènagère férue de propreté les supermarchés de marque allemande (Konzum) il y a le choix entre 40 parfums pour les toilettes et pour la décoration toutes les fleurs sont en totalité en plastique et des rayons pleins! Les Croates pensent que le français est une belle langue et que la langue allemande donne des ordres! Il y a le choix entre le Suisse et l'autrichien aussi! Un must encore en Croatie prendre les bacs avec votre petite voiture et réfugiez-vous dans les îles, c'est absolument à faire!
Jo Duchene, Le dimanche 21 mai 2017



Près de 250 groupes de distribution référencés dans l’Annuaire 2017
Qualcomm démontre l’efficacité de son système de recharge dynamique



Copyright © 2017 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017