Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 07/10/2016

Ces trois start-up françaises qui ont séduit le groupe BMW

Trois start-up françaises, sélectionnées parmi 80 dossiers de candidatures, se sont vu ouvrir les portes du groupe BMW à Munich.

Pour la première fois, la filiale française de BMW a organisé un concours ouvert aux start-up. Sur les 80 dossiers étudiés, trois entreprises sont sorties du lot et ont pu présenter leur technologie innovante au siège du groupe à Münich et rencontrer pendant une semaine des décideurs de l’entreprise et les équipes du centre d’innovation BMW Startup Garage. "Rencontrer les bons interlocuteurs, qui comprennent de quoi on parle, en court-circuitant les processus achat, c’est précieux. Il nous aurait fallu des mois pour identifier le bon décideur, sans ce sésame", souligne Gérard Yahiaoui, P-dg de Nexyad, l’une des trois start-up sélectionnées.
"Trouver des investisseurs, de l’argent, ce n’est pas difficile, poursuit Nicolas Reffé, président d’Oridao. Le plus dur, c’est d’obtenir la confiance de grands clients et des commandes. C’est la force des start-up allemandes de pouvoir générer des commandes rapidement. En France, on nous demande d’abord l’exclusivité, voire l’abandon de notre propriété intellectuelle, avant d’entamer toute discussion. Avec BMW, cela ne fonctionne pas comme ça".
Les trois entreprises ont noué des contacts précieux au sein du groupe et se sont vu attribuer un numéro de fournisseur, indispensable pour travailler avec le groupe.

Oridao sécurise les échanges en haut-débit et sans infrastructure
Oridao fournit déjà sa technologie au secteur de l’aéronautique pour, par exemple, s’assurer qu'un hélicoptère ou un avion est utilisé dans des conditions normales, sans avoir à passer par des tiers de confiance extérieurs. "Nous proposons une solution innovante sur le principe de la blockchain qui permet au véhicule de gérer hors-ligne des échanges sécurisées (paiement, droit d’accès...), explique Nicolas Reffé. Nous pouvons faire des choses simples comme le contrôle du kilométrage du véhicule ou de son régime moteur, comme le fait Porsche avec son test PIWI, mais notre solution est, elle, infalsifiable. Nous pouvons aussi gérer les échanges avec d’autres objets connectés, prestataires de service, concessionnaires, ou la communication entre voiture autonome", grâce à une technologie de communication RFID longue distance qui met instantanément en réseau, en haut-débit, les véhicules et objets connectés localement et sans infrastructure.

Nexyad mesure le risque de conduite en temps réel 
Nexyad réalise un logiciel d’estimation embarquée en temps réel du risque de conduite. Une application mobile sera lancée en fin d’année, qui pourra être achetée par les conducteurs eux-mêmes pour s’auto-évaluer, ou être financés par leur assureur ou leur entreprise. "Notre système peut, par exemple, pour le compte d’un assureur, suivre la dégradation de la qualité de conduite des conducteurs de plus de 60 ans et leur proposer, en temps utile, une formation ou une visite médicale", explique Gérard Yahiaoui. Un accord avec un assureur a d’ores et déjà signé, qui ne porte pas sur cet exemple d'application.
A la différence des logiciels d’écoconduite classique, Nexyad utilise la géolocalisation pour connaître les situations de conduite (virage, carrefour, école...) et ainsi prévenir le conducteur (vous arrivez trop vite !) et noter son comportement (vitesse). Les données sont traitées localement (dans le smartphone ou dans l’électronique embarquée du véhicule) pour être compatible avec les exigences de la CNIL et fournissent une réponse globale, comme "bon conducteur à 80%", qui peut être communiquée à l’assureur, et donnent des conseils au conducteur qui ne sont pas nécessairement communiqués à son assureur.
"En utilisant la cartographie Here et la technologie Microsoft, nous nous adossons à des partenaires solides qui vont nous aider à devenir le leader mondial en matière d’outil de sécurité routière embarquée", ambitionne le dirigeant.
A l’origine, l’équipe de matheux qui a créé Nexyad a été financée par le Predit pour étudier les difficultés de la route et définir les zones dangereuses à refaire. Le logiciel qu’ils ont développé a ainsi déjà parcouru 50 millions de km.

Sentryo détecte les intrusions dans les réseaux connectés
Sentryo, entreprise implantée à Lyon et employant une vingtaine de salariés, propose pour sa part une solution de cybersécurité conçue pour l’internet industriel, afin d’empêcher les intrusions dans les réseaux qui gèrent à distance les robots d’une usine. Elle travaille par ailleurs sur l’extension de sa solution à l’automobile : "Nous commercialisons déjà notre technologie à des sociétés comme EDF ou Total, mais nous étudions la faisabilité de notre système dans un monde automobile connectée. Notre objectif est que, d’ici deux ans, nous soyons en charge de la détection des intrusions dans le réseau connecté d’une ou plusieurs marques", explique Thierry Bouquet, président et cofondateur de l’entreprise qui a levé deux millions d’euros en ce début d’année.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

NEXYAD fait encore plus fort dans le FLICAGE que Google et facebook réunis.
Conducteurs et bonnes gens prenez note du nom de ces génies français dignes d'un prix Nobel.
Dans l'avenir tout caisse qui est équipée d'une carte SIM ou autre RFID commencez par l'enlever ou tout simplement n'achetez jamais du haut de gamme ou du Premium.
NEXYAD commencez déjà à vous préparer aux facéties de pas mal de hackers.
Les combines avec les assureurs, cela peut tourner au vinaigre et aux rejets.
Imaginez une caisse de marque étrangère équipée pour faire du flicage en France.
Allez y les petits mecs, mettez le doigt dans l'engrenage du monde du "particulier" et du privé...vous allez voir la claque sur la figure!
Jo Duchene, Le vendredi 07 octobre 2016



Vous devez être identifié pour déposer une réaction.
Identification
E-Mail*
Mot de passe*
Autoactu.com vous souhaite de bonnes vacances
Sébastien Van Parys nommé chef de région de Meyle France



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017