Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Réseaux - 11/10/2018

Renault Bourg-en-Bresse finance son stock VO grâce à l’autopartage

La concession Renault de Bourg-en-Bresse est la première à mettre une partie de son parc VO en autopartage, et ce sans personnel, ni investissement dédié. La quarantaine de véhicules est équipée et gérée par un prestataire extérieur, Booj, qui compte déployer son concept dans 200 villes moyennes en France.

Il n’y a pas que les grandes métropoles qui disposent du potentiel suffisant pour développer de l’autopartage. Les habitants de Bourg-en-Bresse ont ainsi à leur disposition une quarantaine de Renault déployées dans la ville qu’ils peuvent réserver et ouvrir avec leur smartphone. "Cela représente 1 voiture pour 1 000 habitants ; c’est comme si l’on déployait 2 200 voitures dans Paris intra muros", souligne Antoine Raguet, créateur de l’offre.
Après s’être inscrit sur le site Boojavec.com, les Burgiens achètent des heures de location, à raison de 10 euros/heure environ, sans autre frais. Ils disposent de 200 km à chaque location (ou de 200 km par jour). Les véhicules sont disponibles 24h sur 24, en "free floating", c’est-à-dire que l’on peut les laisser après la location n’importe où dans la ville sur les places de stationnement légales en voirie.
L’originalité de cette offre, c’est qu’elle est proposée par le concessionnaire Renault de la ville en partenariat avec la société Booj. Le distributeur fournit les véhicules de son choix, en l’occurrence des Renault de 6 mois à 2 ans, et ne s’occupe de rien d’autre. La société Booj réalise le stickage des véhicules, installe et désinstalle les boîtiers et gère l’ensemble du service : facturation, assurance, stationnement négocié avec la mairie, plein de carburant (qui peut aussi être fait par les utilisateurs contre 20 minutes offertes) et retour des véhicules dans la concession sous trois jours maximum.
Les véhicules restent en effet disponibles à la vente pendant qu’ils sont loués. "Le concessionnaire a de nombreux intérêts à proposer notre offre, explique Antoine Raguet : il est rémunéré sur chaque location, il réduit ses coûts d’immobilisation et il expose et fait essayer ses voitures dans toute la ville à des prospects qu’il n’aurait peut-être jamais vu". Autre avantage : Booj ne confie son offre qu’à un seul concessionnaire sur chaque ville (l’offre sur Bourg s’appelle ainsi "Booj avec Renault Bourg"), le concessionnaire peut alors capitaliser sur son image d’acteur de la mobilité et proposer d’autres services en lien sur sa ville.
Depuis le mois de juin, les personnes morales peuvent également s’inscrire sur le site et ainsi rendre mobiles des salariés qui n’ont pas toujours les moyens d’acquérir un véhicule.
Antoine Raguet connaît bien le secteur de la distribution automobile pour avoir notamment exercé pendant 5 ans la fonction de directeur marketing du groupe Bernard. Il a quitté le groupe il y a un an pour créer sa société, lever des fonds et lancer, en avril dernier, la première expérimentation avec Renault Bourg, une concession du groupe Bernard.
Les premiers retours d’expérience sont les suivants :  80% des trajets font moins de 10 km, 65% des durées font moins de 20 minutes et 60% des retours se font à plus de 500 m du point de départ. Antoine Raguet reste par contre discret sur les taux d’utilisation des véhicules et sur la rémunération du concessionnaire. "Nous sommes satisfaits et le groupe Bernard également des premiers résultats ; nous sommes à l’objectif du taux d’utilisation assez prudent que nous visons. Nous pensons commencer à déployer l’offre dans d’autres villes début 2019", dit-il.
L’objectif à long terme est de couvrir 200 villes moyennes (de moins de 100 000 habitants) "que l'on peut couvrir avec une flotte de taille raisonnable (50 voitures) et où les transports en commun sont peu présents".
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Bein didon, la décote de ces VO mis en autopartage doit filer bon train !
Bruno HAAS, Le jeudi 11 octobre 2018

Oui c'est probable ...

Sans compter le caractère pratique ou logistique du bidule…
"On" imagine le prospect intéressé par la Mégane rouge vif qu'il a vu sur le portail ad hoc de s'entendre dire par le Gros Marcel :
" "chéri" je te l'ai géolocalisée … Ta plus qu'à aller rue "Laurent GERRA" … C'est là bas qu'elle est visible … Là jpeux pas t'emmener j'ai déjà Monsieur qui veut voir la Micra qu'on a sur le parc depuis quelques temps"...
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 11 octobre 2018

.. C'est que le Gros Marcel y s'est mis au "mon chéri" (nan pas celui qui coule quand tu croques dedans) … Que nenni ... le Gros Marcel, il est un peu lettré, il suit les philosophes … Les nouveaux, les anciens, les nouveaux anciens, les ancien n ... tout cà, bref …
Il a vu que Michel ONFRAY commençait (ou peu s'en faut) ses missives par "Mon chéri" lorsqu'il écrit à la Présidence …
Alors, forcément, le Gros Marcel çà l'influence dans son quotidien …
;0)
ADEAIRIX, Le jeudi 11 octobre 2018

Cher Adeairix, je me bidonne !
Bruno HAAS, Le jeudi 11 octobre 2018

Quand les nouvelles "poubelles propres" d'autopartage deviendront des poubelles sales et cela commencera par Paris, nous allons souffler d'aise et être finalement rassurés. Pour la saleté des trottoirs et les rats ils font partie de l"écosystème Hidalgo.
Voilà que tout devient comme avant et rentre dans la normalité.
Cela comme d'habitude va occuper le petit et grand vandale qui commençait à s'ennuyer ferme.
Pour les vieilles bornes Autolib on nous promets que tout le monde aura moyennant 10 euros le droit de se brancher dessus, les parisiens croient dur comme fer dans tout ce fait la mairie.
Vous habitez une grande métropole vous êtes chanceux vous allez avoir le même traitement qu'à Paris. Pas de jaloux.
Jo Duchene, Le jeudi 11 octobre 2018

Lotopartage pour avoir une chance d'avoir une voiture en bon état ?
;-)
clerion, Le jeudi 11 octobre 2018

Lotopartage du samedi soir : c'est d'avoir une chance d'avoir la poubelle pour aller danser...
;-)
clerion, Le jeudi 11 octobre 2018

Clerion mérite une coupe de champagne, il bat Lucos aujourd’hui !
Jo Duchene, Le jeudi 11 octobre 2018



Envoyer cet article à un ami
Email du destinataire*
Votre nom*
Remarques
Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.
Organigrammes des constructeurs : pour savoir "qui fait quoi ?"
La commission environnement de l’Assemblée nationale préconise un "double barème" pour le malus



Copyright © 2018 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017