Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Marchés - 17/01/2019

Europe : l’année 2018 se termine par une baisse de 8,7% en décembre

En repli (-8,7%) en décembre, le marché automobile en Europe est stable, avec 15,624 millions d’unités VP neufs en 2018. 

En croissance de janvier à août (+5,9%), le marché automobile en Europe s’est brutalement effondré sur les quatre derniers mois de l’année avec l’entrée en vigueur de la nouvelle norme WLTP en septembre dernier (-23,4% en septembre, -7,4% en octobre et -8,1% en novembre). En décembre, le marché reste sur la même tendance des mois précédents (-8,7%), à 1,038 million d’unités. 

Mais l’entrée du WLTP n’est pas l’unique facteur de la stagnation du marché en 2018, elle est liée également à la diabolisation du Diesel, des nouvelles taxes, du climat d’incertitudes économiques sur certains marchés européens. 

Sur l'ensemble de l'année, le marché est stable, avec 15,624 millions d’immatriculations VP neufs, soit 6 070 unités de moins qu'en 2017.

La France (-14,5%), l’Italie (+2%) en décembre
Parmi les cinq grands pays, le marché français reste le plus impacté en décembre, à l’inverse de l’Italie qui redresse la barre sur le dernier mois de 2018. Malgré une baisse (-14,5%) en décembre, la France termine l’année 2018 en hausse (+3%), avec 2,173 millions d’unités. L’évolution (+2%) de décembre du marché italien ne compense pas la chute des trois derniers mois. Ainsi, les immatriculations ont reculé de 3,1% depuis le début de l’année, à 1,910 million de véhicules. Avec 3,455 millions d’unités, l’Allemagne clôture l’année en légère baisse (-0,3%), bien que ses immatriculations soient en retrait (-6,7%) sur le dernier mois de l’année. En retrait (-6,8%), le Royaume-Uni enregistre sa deuxième année consécutive de repli en 2018, avec 2,367 millions d’unités, due à la baisse des ventes observées tout au long de l’année et principalement en mars (-15,7%) et en septembre (-23,1%), qui sont traditionnellement les plus importants pour le marché britannique compte tenu du changement des plaques d’immatriculation. Seul l’Espagne solde 2018 en hausse (+7%), avec 1,321 million d’unités. En effet, le marché espagnol avait bien démarré l’année avec un 1er semestre en progression de 10%, et sur la seconde partie de l’année le marché a décliné durant les quatre derniers mois, comme pour les autres marchés, dont la baisse a été moindre en décembre (-3,5%).

Volkswagen leader du marché en Europe
Malgré des ventes en retrait (-6,2%) en décembre, sous le seuil de la moyenne européenne du mois, Volkswagen réalise une année positive (+2,7%), à 1,752 million d’unités. Ford enregistre une baisse (-4,8%) en décembre et termine 2018 en léger repli (-2,5%), avec 994 397 unités. 

Renault numéro deux en Europe
Toujours en repli (-22,5%) en décembre, Renault parvient à conserver sa deuxième place sur le marché européen, avec 1,105 million d'unités, ce qui représente une baisse de 3,9% comparée à 2017. En constante progression depuis le début de l’année, à l’exception des mois de septembre (-14,6%) et décembre (-3,1%), Dacia s’octroie un gain de 11,7%, à 528 249 immatriculations à fin décembre. 

Hausse de 5% pour Peugeot et Citroën en 2018
Malgré un recul sur le mois de décembre (-10,7%), Peugeot affiche une progression de 5% en un an, à 971 437 unités, grâce à sa gamme SUV : 2008, 3008 et 5008. "En Europe, Peugeot est la marque qui vend le plus de SUV au global et sur tous les segments", souligne Maxime Picat, directeur opérationnel Europe et membre du directoire de PSA. "Peugeot confirme sa dynamique : leader des SUV en Europe, numéro 1 en Espagne et numéro 1 en France sur les marchés B2C et B2B en VP. Citroën atteint son meilleur niveau de ventes des 7 dernières années."
Avec une hausse (+2,4%) en décembre, Citroën finit 2018 avec une croissance identique à celle de sa cousine (+5%) à 598 254 unités. Le bénéfice de la marque est dû au renouvellement de sa gamme : C4 Cactus, C3 Aircross et nouveau Berlingo. "Pour 2019, nous visons au moins 5% de parts de marché en Europe, déclare Linda Jackson, directrice générale de Citroën en France. Nous pourrons nous appuyer sur le C5 Aircross, qui vient d’être lancée en Europe et enregistre déjà 6 000 ventes, sur le nouveau Berlingo, lancé en septembre, et des modèles en année pleine, C4 Cactus et C3 Aircross".
Portée par ses nouveaux modèles SUV (Mokka X, Crossland X et GrandLand X), Opel/Vauxhall clôture l’année avec un volume de 884 412 unités. Grâce à la DS7, DS parvient à limiter la casse en 2018 (-1%), avec 45 419 unités, et ceux malgré des ventes en retrait (-4,5%) en décembre.

Gain de 12,8% pour Seat
Avec 452 372 immatriculations en 2018, Seat enregistre (+12,8%), la plus forte progression du groupe Volkswagen sur le marché européen. Pour Skoda, c’est aussi une hausse (+3,4%), à 729 224 unités à fin décembre. Toutefois, ces dernières ont chuté de respectivement -2,7% et de -13,3% sur le dernier mois de l’année. Le bénéfice de l’année est essentiellement dû à leurs nouveaux modèles, pour Seat l’Arona et pour Skoda le Karoq.

Jeep sauve la mise à FCA
Alors que Fiat finit l’année en baisse (-8,8%), avec 711 285 immatriculations, Jeep tire son épingle du jeu sur le marché européen. Ainsi, la progression de cette dernière continue de se confirmer en décembre (+35,8%) et elle réalise sur l’année l’une des plus fortes hausses du marché (+55,6%), à 168 674 immatriculations. Cette performance est à mettre au crédit de ses modèles Compass et Renegade.

Les premium à la traîne
Première marque premium du marché en Europe, Mercedes enregistre une baisse (-2,5%), à 871 221 immatriculations, malgré une hausse (+10,9%) en décembre. En retrait (-10,8%) sur le dernier mois de l’année, BMW termine son année 2018 en très légère chute (-1,5%), avec 815 179 unités.
Avec la mise en place du WLTP, Audi est la plus touchée parmi les marques premium sur le marché européen. Ses ventes ont continué à chuter (-19,5%) en décembre. Finalement, ses immatriculations affichent un déclin (-12,4%) sur 12 mois, avec 724 168 unités.
Farida Sacha

Lire le détail des immatriculations VP neufs par marque en Europe décembre 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des immatriculations VP neufs par pays en Europe décembre 2018 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article :

Réactions

… Sans être devin (…), comme déjà écrit , 2019 sera une année automobile « compliquée » en Europe pour différentes raisons « écopolitiques » qui sont déjà là … Dans un tel contexte afficher une croissance de la part de marché en 2019 sera une très belle performance qui ne pourra se faire qu’au détriment « des copains » dans la mesure où la taille du gâteau est parti pour diminuer après toutes ces années de redressement, après la crise de 2008 …

Comme signalé au fil de la publication des données, mois après mois, la décroissance du marché du premium en 2018 dit quelque chose de l’état du comportement d’achat des consommateurs en lien avec ce compartiment de marché ; si l’on prend l’exemple d’Audi de l’A1 à la R8, çà fait un sacré râteau … On ne peut mettre tout sur le dos du passage à la WLTP, en tous cas, c’est ce qu’il me semble ( ?) pour justifier cette baisse globale chez tous les acteurs en 2018 même si la baisse enregistrée est variable selon les contextes constructeurs …
ADEAIRIX, Le jeudi 17 janvier 2019

D'accord avec Adeairix, j'ai dénoncé maintes fois les "excuses" des constructeurs mais aussi des commentateurs (journalistes) réduisant les baisses d'activité à seulement deux phénomènes : le changement NEDC vers WLTP et ce fichu Brexit.
Le mal - pas si sûr que c'en soit un - est bien plus général.
La paupérisation du consommateur en est un.
La zone Euro est celle qui a la plus faible croissance au monde (je répète, ce n'est peut-être pas plus mal, mais je dis ça confortablement assis, chauffé, logé...) ce qui ne va pas dans le sens de la consommation en général et automobile en particulier.
Bruno HAAS, Le jeudi 17 janvier 2019



Envoyer cet article à un ami
Email du destinataire*
Votre nom*
Votre prénom (laisser vide)*
Remarques
Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.

articles connexes

La moto gagne 9% en 2018 !
Macron s'est dit ouvert à des aménagements sur la limitation à 80 km/h



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017