Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Services - 13/03/2019

La LOA a pris les deux tiers du marché du financement VN en 2018

Le recours à la LOA pour l'achat d'un VN a progressé de 13,2% en 2018 quand le crédit se dégradait de 1,3%,selon les chiffres de l'ASF. Elle représente désormais 75% des financements VN et bondit de 36,6% dans le financements VO.


Les ventes de véhicules neufs auprès des particuliers ont progressé de 3,9% en 2018, à près de 1,050 million de VP. Le financement de ses ventes sur le point de vente, grâce à des taux encore particulièrement bas, a progressé davantage, de 9,2%, selon les chiffres révélés hier par l’ASF, pour représenter une production financière de 9,4 milliards d’euros (soit un montant financé moyen de l’ordre de 8 950 euros). La LOA, favorisée par les captives financières des constructeurs pour davantage fidéliser les clients et accélérer le rythme de renouvellement, a continué de progresser (+13,2%) tandis que le crédit classique s’est dégradé de 1,3%. La LOA a ainsi représenté 75% des financements de VN en 2018 (contre 42% cinq ans auparavant).
Le dynamisme du marché du VO récent en 2018 (+7,3% pour les VO de moins de 5 ans, à 1,791 million de VP) a aussi profité au financement sur le lieu de vente. Il a même augmenté davantage, de 11,7%, à 4,3 milliards d’euros. La LOA a fait un bond de 36,6% mais reste encore très minoritaire (10,3% des financements VO). Le crédit classique a progressé pour sa part de 9,4%.
En comparaison, les prêts personnels accordés aux particuliers, qui peuvent aussi servir à financer des véhicules, n’ont augmenté que de 3,8% en 2018, à 13,9 milliards d’euros.
Au global, le crédit à la consommation a progressé de 5,3% l’année dernière, à 43,1 milliards d’euros (dont 35% pour le financement d’une voiture), marquant un retour au niveau d’avant-crise (en 2007). “Pour 2019, le contexte économique et social français et européen est très incertain et rend les prévisions difficiles, explique Jean-Marie Bellafiore, vice-président de l’ASF et DG délégué de BPPF. Si la croissance du PIB se confirme et si l’on redonne du pouvoir d’achat aux Français, on peut au moins tabler sur une stabilisation du crédit à la consommation au niveau d’avant-crise. Avec les manifestations, l’activité a été en baisse de 4,6% en décembre et le mois de janvier n’a pas été bon non plus. Le mois de février a été bien meilleur, notamment dans le financement automobile. Le mois de mars devrait donner une tendance plus précise".
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

La LOA est surtout géniale pour masquer le vrai taux au client et lui imposer des produits complémentaires obscènes en terme de marge.
Mais l'avoir dévoyé avec des VR illusoires aux mains des constructeurs pour leurs captives va tuer la poule aux oeufs d'or....
Rien ne se crée tout se transforme....avec le temps !
harpagon, Le mercredi 13 mars 2019



Envoyer cet article à un ami
Email du destinataire*
Votre nom*
Votre prénom (laisser vide)*
Remarques
Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.
Un tiers des ventes de Kia sera électrifié en 2020
Stéphane Le Guevel prend la direction générale d’Opel France



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017