Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

envoyer par email
Constructeurs - 15/04/2019

Hyundai mise sur son offre "sans parti pris technologique" pour séduire les entreprises

Les ventes B2B de Hyundai France ont presque doublé au cours de ce premier trimestre. Avec le Kona Diesel en année pleine et le lancement d’une version hybride en septembre, la marque va continuer à progresser, misant sur sa capacité à proposer toutes les motorisations, du Diesel à l’hydrogène, en passant par l’électrique et l’hybride, sans parti pris technologique.

Hyundai se porte bien en France (+ 20% en 2018), notamment grâce à sa progression sur le marché B2B : +33% en 2018, à 5 500 unités (dont 1 200 auprès des grands loueurs multimarques et 700 avec Hyundai Lease). Ce trimestre, la marque a encore progressé de 13%, réalisant 9 602 immatriculations VP, avec un apport du marché B2B encore plus important : ses ventes ont bondi de 73%, à 1 960 unités, "soit l’équivalent de ce que nous avons vendu aux entreprises sur l’ensemble de l’année 2014”, se félicite Lionel French-Keogh, directeur général.
Son objectif est d’atteindre les 6 500 ventes B2B cette année (soit 1 000 de plus qu’en 2018). "Nous avons encore une grande marge de progression : hors professions libérales (profils qui assurent 40% de nos ventes B2B), les entreprises et les loueurs longue durée représentent en moyenne 15% du mix de ventes des marques généralistes importées. Hyundai n’est encore qu’à 10%, cela veut dire que l’on peut encore croître de 50%", calcule-t-il.
Certains modèles sont très porteurs, comme le Kona électrique qui est déjà vendu à 33% auprès des entreprises. "Nous pensons que notre gamme électrifiée Blue Drive, comptant actuellement 5 modèles, peut peser 25% de nos ventes entreprises cette année, soit le double de 2018. Si nous n’avions pas une offre distinctive des marques françaises, comme Ioniq hybride, nous aurions eu du mal à entrer dans la shopping liste d’Orange, qui nous en a acheté 70 unités. Notre modèle à pile à combustible Nexo a aussi été un point d’entrée chez Engie, qui nous en a commandé trois", explique-t-il.
Nexo devrait peser 25 ventes cette année en France, "pour cause de capacité de production encore limitée, nous pourrions faire entre 50 et 100 unités", dit-il.
Le SUV Tucson et la berline i30, ses deux best-sellers auprès des entreprises, restent toutefois vendus à 100% ou presque en Diesel. "C’est notre force, nous sommes capable de proposer toutes les motorisations et nous n’avons donc pas de parti pris technologique. Nous conseillons donc ce qui correspond le plus au besoin de nos clients pas ce que nous avons à vendre. Ainsi, on ne va pas proposer un hybride à un client qui ne fait que de l’autoroute", explique-t-il.
La gamme Hyundai s’est enrichie d’une version Diesel du SUV Kona en septembre dernier, fort appréciée des entreprises. Et en septembre prochain, c’est une version hybride du Kona qui viendra compléter l’offre.
Xavier Champagne

Partagez cet article :

Réactions

Aucun commentaire déposé, soyez le premier à en déposer un.

Vous devez être identifié pour déposer une réaction.
Identification
E-Mail*
Mot de passe*
Le casse-tête de la mise en œuvre de la "Zone à faibles émissions" du Grand Paris
Daniel Berreby, nouveau directeur commercial rechange automobile de Bosch France



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017