Recevez chaque jour la lettre
d'actualité d'autoactu.com :
Inscrivez-vous
GRATUITEMENT !

Déjà inscrit : connectez-vous

Statistiques

Offres d'emploi

Exclusif !

Déjà inscrit ? Identifiez-vous pour
profiter pleinement d'autoactu.com
Recevez GRATUITEMENT chaque jour la lettre d'actualité d'autoactu.com
envoyer par email
Constructeurs - 29/04/2019

Renault : l’international pèse sur son chiffre d’affaires du premier trimestre à la veille de lancements importants

La baisse de chiffre d’affaires du groupe Renault de ce premier trimestre (-4,8%) vient tout à la fois de son exposition sur des marchés en difficulté (Argentine, Turquie), de la fin de l’Iran, du ralentissement en Russie et en Inde.

Sur le premier trimestre de cette année, les ventes du groupe Renault ont représenté un peu plus de 900 000 unités (908 348 exactement) soit presque 54 000 voitures de moins (53 777 exactement), ce qui représente un recul de 5,6%.
Si on détaille les raisons de cette baisse des ventes on trouve en priorité l’arrêt de l’Iran (38 233 voitures de moins), l’Argentine (18 574 voitures de moins,-47% dans un marché à -49%) et la Turquie (12 377 voitures de moins, -42% dans un marché à -44%).
En Russie, les ventes du groupe sont portées par Lada, tandis que celles de Renault son en baisse, en Inde, les ventes de Renault sont aussi en repli.
L’Europe en revanche est en hausse avec 502 977 unités (+2% et 10 000 voitures de plus), ce qui fait monter à 55% sa part dans les ventes du groupe, soit 5 points de plus que la moyenne 2018.
L’évolution du chiffre d’affaires de Renault suit donc plus ou moins l’évolution du volume de ventes avec une baisse de 4,8% à 12,5 milliards d’euros. Dans le détail, le chiffre d’affaires de l’activité automobile (hors Avtovaz) est en baisse de 6,3% à presque 11 milliards d’euros, tandis que le chiffre d’affaires d’Avtovaz est en hausse de 7,1% à 767 millions d’euros.
Dans une conférence aux analystes, la directrice financière, Clotilde Delbos a dit que le chiffre d’affaires du groupe était en ligne avec la "roadmap interne", même si l’évolution du marché russe est inférieure aux attentes.
La directrice financière a également souligné que la base de comparaison du premier trimestre était "haute".
Dans l’analyse de l’évolution du chiffre d’affaires, les factures négatifs ont été les devises (-1,5 points), les volumes (-4,7 points) et les ventes aux partenaires, soit Daimler et Nissan (-3,1 points).
Dans les facteurs positifs, il y a le mix géographique avec la croissance en Europe (+0,4 point), le mix produits avec l’impact positif du Duster (+0,6 points), les prix (+0,3 point) et une catégorie autre (+1,7 point).
Cette catégorie "autre", c’est essentiellement les effets du déstockage de RRG en France : "Nous avions beaucoup de stock dans notre réseau de concessionnaires interne à la fin de l’année dernière et spécialement en France. Nous avons considérablement baissé ce stock au premier trimestre", a dit Clotilde Delbos.
Pour la suite de l’année, le groupe maintient ses objectifs avec une prévision de chiffre d’affaires en hausse (à taux de change et périmètre constants), d’une marge opérationnelle groupe de l’ordre de 6 % et un free cash-flow opérationnel de l’automobile positif.
"Nous avions dit que nous prévoyions une faible hausse au premier semestre et un deuxième semestre différent avec les lancements importants de Clio à l’été, Arkana en Russie, Triber en Inde et K-ZE en Chine", a listé Olivier Murguet, directeur commerce monde du groupe Renault.
L’Arkana qui sera lancé le mois prochain est un véhicule additionnel pour la marque Renault en Russie qui pourrait lui apporter une croissance de l’ordre de 10% à 15%, a précisé le directeur commercial. Le Triber, deuxième modèle du programme Kwid en Inde sera lancé le mois prochain "avec de grandes ambitions", a-t-il dit.
Florence Lagarde

Lire le détail des ventes VP & VUL neufs du Groupe Renault par marque et modèle en Europe mars et au cumul 3 mois 2019 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Lire le détail des ventes VP & VUL neufs du Groupe Renault par marque et modèle dans le Monde mars et au cumul 3 mois 2019 (Accès réservé aux membres du Club Autoactu.com)

Partagez cet article :

Réactions

Reprenez la lecture de l’article de M Rakoto concernant la saturation du marché du VE
alain boise, Le lundi 29 avril 2019

Recul de 4,8% du CA de Renault vs chiffre d’affaires en baisse à -1,8% pour l’activité automobile de PSA
… 908 348 véhicules pour Renault vs 886 400 véhicules pour PSA au 1er Trimestre … (sont ce exactement les mêmes périmètres en termes d’activité, à confirmer ?)
12,53 milliards d'euros pour Renault (source CCFA) vs 14,2 milliards d’euros pour l’activité automobile de PSA (PCDOV)
Où étonnamment, des stratégies, régionales notamment, très différentes conduisent finalement à des masses assez proches …

En revanche, pour les "résultats nets" comparés des deux compétiteurs faudra attendre un peu ? … Sous réserve de confirmation l’on pressent de quel côté penche la balance avec le pricing power … ( ?)
;0)
ADEAIRIX, Le lundi 29 avril 2019

@alain boise: que ce soit BMW, Audi, VW, Hyundai, Kia ou Volvo, personne n'arrive à livrer les VE que le public leur commande, alors la saturation du marché...
Arnaud C., Le lundi 29 avril 2019



Envoyer cet article à un ami
Email du destinataire*
Votre nom*
Votre prénom (laisser vide)*
Remarques
Les champs suivis d'un astérisque sont obligatoires.

articles connexes

Didier Leroy, Toyota : "Je ne sais pas comment nous allons tenir les objectifs 2025"
Equip’Auto annonce son programme



Copyright © 2019 AUTOACTU.COM - Tous droits réservés
autoactu.com - 3 avenue des Pavillons, 92270 Bois-Colombes - Siret : 479 660 235 00017